Autres groupes d'affections liées aux radicaux libres - Partie 1

 

Votre centre d’amincissement Hélène Galé Tarbes 65000/Pau 64000, vous propose des soins de cryolipolyse, de radiofréquence, de cavitation et de vacum pour mincir ou maigrir afin de détruire la cellulite qui vous gène.

 

Allergies

Les symptômes dont se plaignent les patients aller­giques sont dus à une libération d’histamine. Cette substance stockée par les cellules de la peau et des poumons, est libérée dès que l’organisme aperçoit l’allergène (la molécule à laquelle il est allergique) qui peut être très varié : il s’agit parfois du pollen, d’une trace d’œuf ou de fraise, de venin d’abeille... Cette libération d’histamine produit une vasodilatation des vaisseaux et une contraction des muscles lisses de la zone sensible, ce qui entraîne des rougeurs, des éruptions cutanées avec irritatiop, des écoulements du nez, des éternuements, un prurit (la gratouille), des maux de tête...

  • Les antioxydants, avec à leur tête la vitamine C, auraient un rôle régulateur en éliminant le trop plein d’histamine libéré. Il paraît donc intéressant d’en donner aux allergiques en période aiguë.

 

Dermatologie

La peau est en contact permanent avec la lumière, ce qui peut generer une grande libération de radicaux libres. Le bêtacarotène la protège des U.V., la vitamine E prévient l’oxydation des graisses et retarde son vieillissement. Les acides gras jouent un rôle important pour lui conserver ou lui rendre son aspect, sa souplesse, son élasticité. De nombreux micronutriments tels le cuivre, le manganèse, le zinc interviennent pour la protéger. L’alimentation doit veiller à être équilibrée et à apporter les micro­ nutriments précités mais aussi et surtout l’acide gras insaturé gammalinolénique que vous allez trouver dans l’huile de bourrache.

 

Gastro-entérologie

Les poussées inflammatoires de la recto­colite hémorragique et de la maladie de Crohn participent du même phénomène. Les traitements à base de cortisone jugulent la maladie mais entretiennent probablement les lésions œdémateuses ulcéreuses et nécrotiques par l’agression radicalaire des neutrophiles du sang. Il est donc impératif d’adjoindre des antioxydants de façon presque permanente pour envisager une sta­bilisation ou une amélioration à moyen ou long terme.

  • Le risque de cancer de l’intestin serait multiplié par vingt chez ces patients principalement pour deux raisons : la mauvaise absorp­tion de la vitamine B9 (acide folique) dont le rôle protecteur est essentiel ; l’utilisation de la cortisone qui diminue encore l’absorp­tion de cette vitamine. Il est donc extrêmement important de four­nir de bonnes doses de vitamine B9 et de zinc qui permet de l’absorber.
Vous trouvez principalement la vitamine B9 dans les légumes verts a feuilles (épinard,  fenouil,  salade...) mais également dans la banane, les céréales complètes, la tomate. Vous pouvez également l'apporter sous la forme médicament ou Spéciafoldine®, dont un comprimé en contient 5  mg. Des mélanges de vitamines comme Alvityl® (62,5 mcg de B9), Quotivit® (0,4 mg de B9), Vivamyne® (0,4 mg de B9)... en contien­nent un peu. Le zinc est répandu dans de très nombreux aliments mais surtout dans les huîtres et coquillages, le poisson. Vous le trouvez aussi dans les céréales, le foie gras, le gingembre, le jaune d’œuf, la levure de bière, la noix, le pain complet, le pâté de foie, la viande... et quelques légumes (brocoli, champignon, épinard, haricot). 
 
  • L’alimentation doit également apporter des fibres qui vont « nettoyer » l’intestin et des probiotiques qui vont renforcer ses défenses.

 

Pneumologie

La participation des radicaux libres résulte de l'infiltration du poumon par les polynucléaires neutrophiles qui génèrent des réactions avec l’oxygène. Ceci peut entraîner des symptômes divers et variés tels l’asthme, l’emphysème, voire une détresse respiratoire. Les radicaux libres augmentent la susceptibilité aux infections, lesquelles endommagent à leur tour le tissu pulmonaire. Il existe une corrélation inverse entre la consom­mation de vitamine C et la fréquence et la sévérité de l’asthme, même si elle reste modeste compte tenu de la gravité de cette maladie.

 

Problème particulier du tabac

Il est inutile d’insister sur son rôle néfaste, tout le monde le sait. Une bouffée de cigarette libère des milliers de radi­caux libres.

Chaque cigarette fumée vous enlève 8 minutes de vie. Un paquet par jour vous enlève un mois chaque année. Deux paquets par jour vous enlèvent de 12 à 15 ans de vie.
 
  • La vitamine C est essentielle pour prévenir l’oxydation des graisses, première étape du processus qui peut conduire au cancer. Elle protège le fumeur... mais le fait de fumer diminue l’attrait pour les aliments riches en vitamine C... alors que le fumeur a pré­cisément besoin de beaucoup de vitamine C.
Vous trouvez en pharmacie de nombreuses spécialités à base de vitamine C, sous diverses formes et dosages, citons : Laroscorbine® : un comprimé = 500 mg Midy vitamine C® : un comprimé = 500 mg, un sachet = un gramme Vitamine C ArkovitaF : une gélule = 250 mg Vitamine C Oberlin® : un comprimé = 500 mg Vitamine C Pierre Fabre® : un sachet = un gramme.
 
  • Les fumeurs ont des taux de bêtacarotène beaucoup plus bas que les non-fumeurs, ce qui pourrait favoriser la survenue des can­cers puisqu’il possède une action immunostimulante. Si l’on rajoute le fait que l’alcool, souvent associé au tabac, détruit les réserves de vitamine A stockée dans le foie, nous comprenons mieux que cette « association de malfaiteurs » soit si agressive pour la santé : alors si vous n’arrivez pas à arrêter de fumer et boire, mettez-vous au moins aux fruits et légumes. Vous trouvez principalement la vitamine C dans les agrumes (citron, orange, pamplemousse...), les légumes verts (céleri, chou vert, cresson, oseille, persil, raifort...), les fruits (cassis, kiwi...) surtout rouges (fraise, framboise, groseille...), la pomme de terre, le poivron, la tomate. Le bêtacarotène se trouve surtout dans les végétaux : abricot, brocoli, carotte, chou, épinard, feuilles vertes des salades, mangue, melon, mûre, myrtille, pamplemousse rose, papaye, pastèque, patate douce, piment rouge, potiron, tomate...

 

Rhumatologie

Votre centre d’amincissement Hélène Galé Tarbes 65000/Pau 64000, vous propose des soins de cryolipolyse, de radiofréquence, de cavitation et de vacum pour mincir ou maigrir afin de détruire la cellulite qui vous gène.

 

De nombreuses affections rhumatologiques particulièrement traînantes et invalidantes semblent en rapport avec le système « radicaux libres-antioxydants ». La désespérante chronicité d’une banale tendinite qui met régulière­ment près de dix-huit mois à guérir pourrait s’expliquer par ce phénomène.

 

Radicaux libres et affections rhumatologiques

Les processus inflammatoires sont anormalement amplifiés dans l’arthrite ou dans la polyarthrite rhumatoïde (rhumatisme défor­mant). Les polynucléaires neutrophiles, cellules de la lignée blanche du sang spécialisées dans les mécanismes de défense, sont en état de « surexcitation » permanente alors qu’ils devraient se mettre au repos. Ils génèrent ainsi une quantité considérable de radicaux libres qui déclenchent ou entretiennent la maladie et aggravent ses conséquences. Des maladies comme l’arthrose semblent améliorées par la prise de vitamine E. Certaines études ont même conclu dans ce cas-là à une efficacité quasi équivalente aux anti-inflamma­ toires... les effets secondaires en moins !

Dix millions de personnes souffrent d'arthrose en France... L'alimenta­tion est probablement responsable de cela, au moins en partie.

 

Antioxydants et affections rhumatologiques

L’effet des antioxydants s’explique par l’inhibition de l’oxydation des graisses des membranes cellulaires, à partir desquelles sont libé­ rés des médiateurs puissants de l’inflammation, les prostaglandines. L’effet est encore renforcé par l’adjonction d’acides gras qui apportent des substances à activité anti-inflam­ matoire comme l’acide gamma-linolénique (G.L.A.) que l’on trouve dans les huiles d’onagre et de bourrache et l’acide eicosa-pentaénoïque (E.P.A.) qui se trouve dans les poissons gras. Les traitements classiques sont certes efficaces mais générateurs de radicaux libres. Si l’alimentation ne fournit pas suffisamment d’antioxydants, les phénomènes s’installent et chaque cure thérapeu­tique entretient un peu plus le phénomène d’inflammation et de destruction du cartilage. Il est impératif de maintenir des taux éle­vés d'antioxydants et principalement des vitamines A (bêtacaro- tène), C et E. Il paraît tout à fait judicieux de les prescrire en première intention ou de les associer avec les autres traitements.

Les poussées inflammatoires des affections rhumatologiques justi­fient d’une alimentation variée et équilibrée, tout en excluant provisoirement lait, laitages et céréales, puis d’une complémenta­tion à l’aide de :Votre centre d’amincissement Hélène Galé Tarbes 65000/Pau 64000, vous propose des soins de cryolipolyse, de radiofréquence, de cavitation et de vacum pour mincir ou maigrir afin de détruire la cellulite qui vous gène.

  • acides gras oméga-3 et oméga-6
  • vitamines A, C et E
  • acides aminés soufrés
  • sélénium
  • zinc

Les huiles des poissons gras (anchois, hareng, maquereau, sardine, saumon, thon, truite) et certaines huiles végétales (colza, lin, noix, soja...) font partie des acides gras essentiels de type oméga-3. Les huiles de tournesol, de mais, de bourrache et d’onagre font partie des oméga-6. Les acides aminés soufrés sont surtout présents dans ail, asperge, chou, fruits de mer, haricot, lait et laitages, œuf, oignon, poireau, poisson, viande (canard)...

 

Le centre d'amincissement Hélène Galé, votre coach minceur anti-âge, vous propose de mincir ou de maigrir avec la cryolipolysela radiofréquence, la cavitation et le vacum à Tarbes 65000 et Pau 64000. Supprimez la cellulite qui vous gène et profitez des soins visage et corps et des compléments alimentaires Hélène Galé !

 

Centre Hélène Galé : 20, rue Soult à Tarbes - Tél. : 06 69 76 91 73 - 05 62 93 43 90
Mentions légales - Photos non contractuelles - Tous droits réservés © 2017
Réalisation par axynet