» Les dossiers santé Hélène Galé

Goutte et hyperuricémie : la diététique

La crise de goutte est une complication habituelle, avec certains calculs urinaires, d'un excès prolongé d'acide urique dans le sang (hyperuricémie). Le régime alimentaire fait partie intégrante du traitement de la goutte.

Comment maigrir vite ou mincir rapidement ? Grâce au centre d’amincissement Hélène Galé, votre coach minceur anti-âge, vous permettre un traitement anti-cellulite avec le Cellu M6®. Le remodelage de votre corps et visage se fera au centre Hélène Galé de Tarbes 65000, Pau

 Les causes de la goutte  
L'acide urique est un déchet du métabolisme. Son taux sanguin maximal (tolérable) est de 70 mg/l chez l'homme et de 60 mg/l chez la femme. 
Deux mécanismes distincts, séparés ou associés, aboutissent à l'hyperuricémie :

  • une production excessive d'acide urique due à une alimentation trop riche en éléments précurseurs (les purines) ou bien à un défaut génétique de certaines enzymes 
  • un  défaut  d'élimination  de  l'acide urique par les reins. Des taux sanguins trop élevés provoquent un dépôt de cristaux d'acide urique dans les articulations (la racine du gros orteil et les doigts, notamment) ou sous la peau, avec formation de petits noyaux durs (tophus), palpables, au niveau des doigts, des coudes ou des paupières le plus souvent. La crise de goutte est une inflammation aiguë induite par la présence de ces cristaux dans l'articulation atteinte. Dans 60 % des cas, les crises sont localisées au gros orteil, qui devient chaud, rouge, gonflé. Le moindre contact ou le moindre mouvement déclenchent une douleur insupportable.

 

 Les sources d'acide urique 


L'acide urique est le déchet du métabolisme des purines, quatre bases azotées qui entrent dans la composition des protéines et, surtout, de l'ADN présent dans le noyau de toutes les cellules. Chaque milligramme de purine ingéré donne, à l'arrivée, 3 mg d'acide urique. Par ailleurs, l'alcool accentue la synthèse d'acide urique et diminue son élimination rénale.

 La diététique préventive  


Dans la grande majorité des cas, la goutte résulte d'excès alimentaires. Le régime vise alors à réduire l'ensemble des apports pour : 

  • normaliser le poids 
  • limiter les anomalies associées (diabète, taux de triglycérides élevé) 
  • diminuer les apports de purines. Lorsque la goutte résulte d'une anomalie métabolique génétique,  le régime n'est certes pas suffisant, mais il reste nécessaire pour renforcer l'effet du traitement médicamenteux. 

Les aliments  et boissons interdits sont : 

  • les abats et les charcuteries
  •  les viandes jeunes (veau, agneau) 
  • les viandes séchées, les bouillons et extraits de viande
  • les poissons gras ou en conserve, les soupes de poisson
  • les fruits de mer, ainsi que les œufs de poisson ; 
  • les fromages fermentés  à plus de 40 % de matières grasses
  • les fruits et légumes acides
  • les  champignons et les légumes secs (lentilles, par exemple)
  • l'alcool (vin blanc, porto, Champagne, notamment), qui peut déclencher des crises. 

Les  aliments et boisson  recommandés sont : 

  • les volailles et viandes maigres
  • les poissons maigres
  • les  boissons caféinées  (thé, café, chocolat, sodas) 
  • les fromages à pâte cuite ou maigres, les laitages 

les fruits et légumes frais (sauf ceux qui sont acides). La cuisine doit par ailleurs être la moins grasse possible. Il faut boire beaucoup : si possible, 2 litres d'eau par jour et plus s'il fait très chaud. Les eaux fortement minérales et acides 
sont déconseillées. Mieux vaut choisir une eau neutre et alcaline. En « nettoyant les reins », l'eau contribue à limiter l'accumulation des cristaux d'acide urique.

UN DIAGNOSTIC PRÉCIS

La goutte n'est pas la seule cause possible d'inflammation articulaire aiguë. Même si le diagnostic d'une première crise est évident, le médecin doit pratiquer un bilan clinique et biologique pour éliminer d'autres origines potentielles, comme la chondrocalcinose, le rhumatisme articulaire aigu ou le rhumatisme psoriasique.

À noter... Plus une viande est jeune, plus les noyaux de ses cellules musculaires riches en ADN sont volumineux et plus le risque d'hyperuricémle est élevé. C'est pourquoi le mouton et le boeuf sont autorisés, alors que l'agneau et le veau sont déconseillés.

Le traitement médical Le médicament préconisé en cas de crise de goutte est ia colchicine, dont le seul inconvénient est de provoquer une diarrhée motrice  (sans infection). Le traitement de fond repose avant  tout sur l'allopurinol,   qui freine la synthèse de l'acide  urique, et, à un degré moindre, aux médicaments qui facilitent son élimination rénale, mais sont susceptibles de provoquer  des calculs.

Éviter les aliments susceptibles de déclencher une crise aiguë

Certains aliments peuvent favoriser le déclenchement d’une crise de goutte, alors même qu’ils n’apportent pas en soi d’acide urique, cela par des mécanismes complexes : certains aliments sont particuliers à chaque patient (chocolat, champignons, choux, asperges, oseille, épinards, rhubarbe, figues séchées, etc.).

Aliments

Bons / Diététiques 

  1. Toutes sortes de fruits frais et en confitures.Le centre d'amincissement Hélène Galé, votre coach minceur anti-âge, vous propose de mincir ou de maigrir avec la cryolipolyse à Tarbes 65000. Supprimez la cellulite qui vous gène et profitez des soins visage et corps et des compléments alimentaires Hélène Galé !
  2. Céréales : blé, riz, avoine, etc.
  3. Féculents : pommes de terre, tapioca, etc.
  4. Légumes : haricots verts, poireaux, carottes, courgettes.
  5. Lait et fromages à pâte molle, doux.

Neutres / Réduire

  1. Viandes blanches : veau et poulet.
  2.  Poissons blancs et œufs.
  3. Fèves, petits pois, choux, asperges.

Mauvais / Calculs rénaux

  1. Légumes secs : haricots secs, lentilles, pois chiches, etc.
  2.  Graisses animales : charcuteries, porc, beurre et sauces.
  3. Gibier et abats : cervelle, rognons, foie.
  4. Viandes fumées.
  5. Salaisons : hareng, anchois, sardine.
  6. Tous les fruits de mer.
  7. Légumes à grandes feuilles : épinards, bettes, etc.
  8. Fromages forts.
  9. Cacao, chocolat.
  10. Fruits secs : cacahuètes, amandes, etc.
  11. Sel et épices.
  12. Liqueurs et vins âgés.
  13. Café et thé.

Mon conseil  : Choisissez parmi les recettes de Bien maigrir celles comportant les aliments qui vous sont conseillés. Elles sont parfaitement adaptées à votre problème.

 

Le centre d'amincissement Hélène Galé, votre coach minceur anti-âge, vous propose de mincir ou de maigrir avec la cryolipolyse à Tarbes 65000. Supprimez la cellulite qui vous gène et profitez des soins visage et corps et des compléments alimentaires Hélène Galé !

Centre Hélène Galé : 20, rue Soult à Tarbes - Tél. : 06 69 76 91 73 - 05 62 93 43 90
Mentions légales - Photos non contractuelles - Tous droits réservés © 2017
Réalisation par axynet