» Les dossiers santé Hélène Galé

» La constipation chez l'adulte

» La constipation chez l'enfant

 

La constipation chez l'adulte

La constipation est un problème fréquent chez l'adulte, puisque 1 Français sur 5 serait  concerné. De causes  très variées, elle requiert  un bilan pour vérifier l'absence de maladie organique.

Le centre d’amincissement anti-âge Hélène Galé spécialisé dans la presso thérapie, drainage lymphatique et les jambes lourdes vous propose la cryolipolyse pour mincir et maigrir par le froid pour les hommes comme pour les femmes à Tarbes 65000 et Pau.

La définition

Il existe une définition précise, médicale, de la constipation : c'est l'émission difficile de selles dures, de faible volume (moins de 50 g par jour), moins de trois fois par semajne. Mais cette définition ne recouvre pas tous les cas de figure. Certains constipés ont des selles quotidiennes parfois accompagnées d'une fausse diarrhée, c'est-à-dire de rejets intermittents de selles liquides entre deux selles dures. 


Maladie ou symptôme ? 
Devant une constipation, le médecin doit d'abord éliminer toute une série de causes, d'ordre digestif (côlon ou rectum dilatés, tumeur, diverticules, hémorroïdes), hormonal (diabète, hypothyroïdie, grossesse), neurologique (tumeurs, maladies dégénératives, Parkinson), toxique ou médicamenteux (effet de la morphine, de la codéine...), psychique (anorexie, dépression, démence) ou autre (opération récente, alitement prolongé, fièvre élevée). En l'absence de maladie organique, trois grandes causes peuvent expliquer une constipation : des erreurs hygiéno-diététiques, un blocage psychologique de la défécation et l'abus de laxatifs.

Les erreurs hygiéno-diététiques. Elles peuvent se résumer en trois points : insuffisance de fibres végétales, déficit en eau, sédentarité. 
Les blocages psychologiques. Chacun a vécu l'expérience d'une constipation aiguë lors d'un voyage ou d'un séjour hors de chez soi, même dans un endroit propre. Pour certains, il est impossible d'aller aux toilettes ailleurs (y compris au travail) qu'à la maison : leur cerveau a pris l'habitude d'ignorer les sensations de besoin. Le pire est le blocage acquis du petit enfant, souvent consécutif à une exigence prématurée de la propreté : il est difficile de rééduquer un cerveau qui n'a pas appris à ressentir un vrai besoin. 
L'abus de laxatifs. Les laxatifs irritants, qu'ils soient chimiques ou naturels comme le séné et la rhubarbe, l'huile de paraffine, les tisanes laxatives à base de fucus, de queues de cerises ou la confiture de tamarin, ont pour effet pernicieux de rendre l'intestin paresseux, par un mécanisme d'accoutumance. 
Les effets d'autres médicaments. Certains médicaments peuvent également induire une constipation, comme les sirops contre la toux, les antalgiques, les pansements gastriques ou les hypotenseurs.

Le traitement hygièno-diététique. Il comporte quatre axes majeurs. 

Restaurer des habitudes. Il faut rééduquer le côlon et le rectum en s'imposant d'alleraux toilettes tous les jours à la même heure, après un café ou un jus d'orange si c'est utile, pendant au moins dix minutes. Les premières tentatives infructueuses ne doivent pas vous décourager : persistez !

Consommer 20 g de fibres par jour. Mangez chaque jour des fruits et des légumes, il faut savoir que le pain et les céréales complètes peuvent avoir des effets contraires selon les individus : ils diminuent la constipation chez certains, mais irritent l'intestin chez d'autres. Les compléments sous forme de biscuits ou de gressins ont les mêmes effets.

Boire suffisamment. Les selles forment un réservoir d'eau variable à travers lequel le corps régule en partie (avec les urines) son équilibre hydrique. Des selles normales contiennent 80 % d'eau. Le fait de ne pas boire assez oblige l'intestin à déshydrater les déchets et à ralentir leur progression. Certaines eaux ont par ailleurs une action laxative particulière. 
Bouger. Chaque mouvement, y compris la marche ou la montée d'un escalier, stimule la motricité intestinale et permet de lutter contre la constipation. Le vélo, la natation et la gymnastique abdominale sont très favorables au transit intestinal.
 

Teneur en fibres pour 100 g
Haricots secs crus 25g
Fruits secs 14-18g
Petits pois frais 12g
Lentilles 12g
Pain complet 8,5g
Fruits et légumes frais 3-4g
Pain blanc 2,7g

 

L'APPOINT DES MEDICAMENTS 
Les laxatifs ne doivent être pris que sur prescription médicale, lorsque toute maladie organique a été éliminée et que les mesures diététiques ont échoué. Les plus indiqués sont les lubrifiants (huiles de type paraffine), les mucilages et les laxatifs osmotiques, qui gorgent les selles d'eau sans irriter la paroi intestinale. Les suppositoires de glycérine et les micro-lavements (Microlax®) peuvent résoudre une constipation occasionnelle.

A noter.... La plupart des plantes proposées par les médecines douces (séné, rhubarbe, bourdaine, racine de guimauve...) pour traiter la constipation irritent l'intestin. Seule une utilisation sous forme d'infusion est indiquée. Les confitures laxatives provoquent plus de troubles qu'elles n'en traitent.

 

Mon conseil : N'oubliez pas que les pruneaux en compote sont riches en fibres et excellents pour lutter contre la constipation. Mais votre programme Hélène Galé où les légumes sont abondants, doit vous délivrer de toute constipation.

 

La constipation de l'enfant 

La constipation de l'enfant est banale, mais inquiète souvent les mères. C'est un motif fréquent de consultation, bien que des examens complémentaires soient rarement justifiés quelques mesures simples suffisent en général  à résoudre le problème.

Le centre d’amincissement anti-âge Hélène Galé spécialisé dans la presso thérapie, drainage lymphatique et les jambes lourdes vous propose la cryolipolyse pour mincir et maigrir par le froid pour les hommes comme pour les femmes à Tarbes 65000 et Pau.

Constipation aiguë ou chronique ? 
La constipation est l'émission trop rare (moins de deux fois par  semaine)  de selles trop dures, déshydratées. La constipation vraie est un trouble chronique, qui dure depuis des semaines. Elle est presque toujours fonctionnelle, c'est-à-dire sans lésion organique. Une constipation aiguë inhabituelle absence de selles depuis deux ou trois jours, avec gonflement et douleurs abdominales, nausées ou vomissements est plus inquiétante. Elle peut traduire des situations urgentes   (méningite, appendicite, péritonite, déshydratation) et impose une consultation médicale.

Les principales causes 
De 0 à 18 mois, une constipation peut être due à : 

  • une erreur de régime : apport d'eau insuffisant, mauvais dosage des biberons, sous-alimentation, excès d'aliments constipants (riz, carottes, chocolat), déficit en fibres végétales (fruits, légumes crus et cuits) ;
  • un effet secondaire de médicaments (fer, vitamine D, antitussifs, anticonvulsivants) ; 
  • très rarement, une maladie  neurologique, métabolique ou toxique. 

À partir de 15-18 mois, les principales causes sont les erreurs de régime, les médicaments ou les facteurs psychoaffectifs et éducatifs, très fréquents quand la mise au pot est un rituel prématuré (avant 18 mois ou avant la demande de l'enfant), avec des horaires trop stricts. Plus le rituel du pot est rigide, plus le risque de constipation est grand : l'enfant se retient pour mieux satisfaire ses parents au moment voulu par eux.

Mesures pratiques 
Une fois écartée l'éventuelle cause organique, le médecin peut proposer des mesures diététiques et éducatives, essentielles au traitement de la constipation de l'enfant. 

L'eau. Offrez de l'eau même en dehors des repas ou des biberons : l'enfant refusera spontanément s'il n'a pas soif. Ne donnez ni eau sucrée, ni soda, ni jus de fruits dans la journée. Proposez une eau riche en magnésium à petites doses, à tout âge, ou un jus de fruits un peu acide au petit déjeuner et au goûter à partir de 6-8 mois.

Les aliments. Augmentez l'apport de légumes verts et de fruits frais, sous forme de soupe ou de compote chez le tout-petit. Évitez le riz, les carottes, les excès de féculents  (sauf le pain, complet de préférence) ou de sucreries et les desserts chocolatés. Privi légiez l'huile d'olive comme graisse de cuisson. 
Les repas. Imposez des heures régulières, sans grignotages intermédiaires. Si l'enfant refuse les légumes verts ou les fruits, n'insistez pas mais évitez de les remplacer par des laitages ou des féculents (pommes de terre, pâtes, riz). 
La stimulation de l'intestin. Chez le tout-petit, pratiquez des massages doux de l'abdomen et faites avec lui des jeux qui font bouger ses abdominaux. À partir de 18 mois, favorisez les activités et les jeux physiques adaptés à son âge. L'éducation sphinctérienne. À partir de 15-18 mois, proposez le pot à heure fixe, dans la matinée par exemple, sans insister et sans montrer de déception s'il n'y a pas de résultat. Ne valorisez pas outre mesure un résultat positif. Mettez également l'enfant sur le pot chaque fois qu'il la demande. Les médicaments. Les laxatifs huileux, les mucilages doux, les suppositoires de glycérine, les microlavements peuvent débloquer la situation sur une courte période (deux à trois jours au maximum) et après avis de votre médecin. Évitez les tisanes et préparations à base de plantes (séné, bourdaine, tamarin...), qui sont très irritantes pour l'intestin.

La rééducation sphinctérienne 

Devant une constipation psychogène du grand enfant, le meilleurs traitement est la rééducation sphinctérienne. Elle associe l'application stricte des mesures diététiques, une présentation aux toilettes après les repas (pour utiliser le réflexe naturel gastro-colique), un ramollissement médicamenteux des selles. Dans les cas rebelles, le pédiatre orientera l'enfant vers une rééducation de type biofeedback, où il réapprendra à contrôler ses muscles du rectum et du sphincter anal.

Le bébé au sein : Le bébé nourri au lait maternel a très peu de selles : une émission de faible volume de selles dorées tous les deux ou trois jours est parfaitement normale. Le lait maternel ne contient presque aucun déchet et l'enfant ne doit éliminer que quelques résidus cellulaires de son propre intestin et quelques sels biliaires. Inutile de vous inquiéter et, plus encore, de demander un traitement à votre médecin.

A noter...Chez le nouveau-né, une constipation immédiate correspond en principe à une malformation intestinale (mégacôlon), anale (imperforation) ou neurologique (spinabifida).

Mon conseil : Appprendre à l'enfant à manger équilibré, c'est aussi prévenir ou traiter la constipation d'origine diététique ou psychogène. Une jolie présentation et des arômes appétissants faciliteront grâce à vos recettes, cette éducation précoce.

 

Le centre d'amincissement Hélène Galé, votre coach minceur anti-âge, vous propose de mincir ou de maigrir avec la cryolipolyse à Tarbes 65000. Supprimez la cellulite qui vous gène et profitez des soins visage et corps et des compléments alimentaires Hélène Galé !

 

Centre Hélène Galé : 20, rue Soult à Tarbes - Tél. : 06 69 76 91 73 - 05 62 93 43 90
Mentions légales - Photos non contractuelles - Tous droits réservés © 2017
Réalisation par axynet