» Contrôler le cholestérol par le régime, les médicaments du cholestérol

» Quel régime adopter après un infarctus ?

 

CONTROLER LE CHOLESTEROL PAR LE RÉGIME

L'excès de cholestérol sanguin augmente le risque de souffrir un jour d'une maladiecardio-vasculaire. Dans la majorité des cas, il est dû à des erreurs diététiques. Il est d'ailleurs souvent associé à un excès de poids et à du diabète.

Votre centre d’amincissement Hélène Galé Tarbes 65000/Pau 64000, vous propose des soins de cryolipolyse pour mincir ou maigrir afin de détruire la cellulite qui vous gène.

Quand faire un régime ?

Comprendre les résultats de la prise de sang. Votre médecin est attentif à trois paramètres essentiels : 

  • le cholestérol total : il ne doit pas dépasser 2 g par litre ; 
  • le LDL cholestérol (mauvais cholestérol), très dangereux pour les artères : il ne doit pas dépasser 1 à 1,6 g par litre, selon les maladies antérieures.
  • le HDL cholestérol (bon cholestérol), qui, lui, est bénéfique pour les artères : son taux doit être au moins égal à 0,35 g par litre. 

Le régime avant les médicaments.

Avant de vous prescrire un médicament, votre médecin vous demandera de faire un régime visant à rétablir un bon taux de cholestérol. Si ce régime échoue, vous devrez prendre des médicaments, probablement toute votre vie.

Les aliments déconseillés

Les acides gras saturés sont transformés dans l'organisme en mauvais cholestérol (LDL). Vous devez donc limiter votre consommation d'aliments riches en acides gras saturés, sans pour autant les supprimer totalement, car ils fournissent des éléments utiles. 
Ce sont principalement : 

  • les graisses de cuisson : le beurre, la crème fraîche, les margarines végétales hydrogénées (que l'on trouve également dans les pâtes à tartiner, les biscuits et certains plats cuisinés), à un degré moindre l'huile d'arachide.
  • les graisses cachées dans la viande, la charcuterie (sauf le jambon maigre), le lait entier ou demi-écrémé, les laitages, y compris les fromages, le jaune d'œuf (pas plus de deux par semaine) ;
  • les produits apéritifs salés et gras : remplacez-les par des dés de légumes.

Les aliments à privilégier

Tous ces aliments peuvent être consommés sans problème, en respectant simplement un niveau calorique adapté pour ne pas prendre de poids. 

  • Le poisson et les fruits de mer : vous pouvez manger du poisson sans restriction, y compris des poissons gras comme le saumon ou le maquereau. Quant aux fruits de mer, vous pouvez en consommer de temps en temps, naturellement sans mayonnaise. 
  • La viande maigre : limitez-vous à trois fois par semaine au maximum. 
  • La volaille : consommez-en à volonté selon vos goûts. 
  • Les produits laitiers : buvez du lait écrémé (chèvre, brebis) et consommez des laitages à 0 % deux fois par jour. Pour le fromage, limitez-vous à une portion de 30 g (chèvre, brebis) à l'occasion d'un repas sans viande, poisson ou œuf. 
  • Les légumes : consommez-en le plus souvent possible, cuits ou crus. Prévoyez des légumes secs deux fois par semaine environ. 
  • Les fruits : ne vous privez pas et privilégiez les pommes. 
  • Le pain : préférez le pain complet.. 
  • Les huiles : choisissez des huiles végétales riches en acides gras polyinsaturés, de type huile d'olive, de colza, de tournesol, de noix, de pépins de raisin. 
  • Le vin : un verre de vin par repas. Sachez par ailleurs que les bulbes comme l'ail et l'oignon ne font pas baisser le cholestérol, mais ils l'empêchent de se déposer dans les artères et fluidifient le sang.

Changez votre cuisine

Lorsque vous faites vos courses, limitez strictement vos achats de beurre ou d'huile de friture. Apprenez à faire une cuisine différente, proche de celle d'un régime hypocalorique, tout en vous autorisant un peu plus d'écarts avec des aliments conseillés. Utilisez les cuissons à l'eau, à la vapeur, à l'étouffée, en brochette, au gril, au four, à la broche. Les fritures sont autorisées de temps en temps, sauf si vous avez besoin de perdre du poids en même temps. Aromatisez vos plats avec des herbes fraîches ou des épices à la place des matières grasses. En été, multipliez les salades que vous assaisonnerez avec une vinaigrette légère à base d'huile d'olive (polyinsaturée). Si vous êtes obligé de déjeuner rapidement à l'extérieur, mangez un y sandwich au jambon sans beurre : évitez les hamburgers et leurs sauces, très riches en cholestérol.

Le régime, mieux que les médicaments 
Si votre régime anti-cholestérol réussit, votre taux sanguin de cholestérol baissera de 15%. Vous éviterez ainsi la prise quotidienne et définitive de médicaments. Cette façon de cuisiner et de manger doit naturellement être poursuivie indéfiniment; car le retour à vos anciennes habitudes ferait immédiatement remonter votre taux de cholestérol. En cas d'échec, vous devrez prendre un médicament et faire quand même un régime anti-cholestérol. Ne croyez pas qu'un petit comprimé peut vous permettre de continuer impunément à manger n'importe quoi sans mettre votre santé en danger.

 

Mon conseil : Faites vos salades à l'huile d'olive, mais ne dépassez pas 2 à 3 cuillerées par jour, surtout si vous devez perdre du poids.

 

LES MEDICAMENTS DU CHOLESTEROL

Les anomalies du cholestérol sanguin sont un facteur majeur de maladie cardio-vasculaire. Un régime adapté et un exercice physique régulier peuvent corriger des anomalies mineures, mais la prise de médicaments est nécessaire quand les mesures d'hygiène sont insuffisantes ou mal suivies.

Les objectifs du traitement 

Votre centre d’amincissement Hélène Galé Tarbes 65000/Pau 64000, vous propose des soins de cryolipolyse pour mincir ou maigrir afin de détruire la cellulite qui vous gène.Le médecin commence par évaluer les différents facteurs de risque de son patient : un âge supérieur à 45 ans chez l'homme et à 55 ans (ou ménopause confirmée) chez la femme, le tabagisme, la sédentarité, des antécédents familiaux d'infarctus, une hypertension artérielle, un diabète, une obésité abdominale. En fonction de ces données, il fixe un objectif à atteindre, qui correspond aux recommandations médicales des experts. 
Le LDL cholestérol doit être inférieur à :

  • - 1,60 g/l en l'absence de facteurs de risque (un régime s'impose entre 1,60 et 1,90 g/l); 
  • - 1 , 3 0 g/l en présence d'un ou de deux facteurs ; 
  • - 1 g/l en présence de plus de deux facteurs chez une personne malade du cœur. 

Le HDL cholestérol doit être supérieur à 0,45 g/l, car il a un effet protecteur.

Les triglycérides. 

Ce sont les graisses du sang, qui s'élèvent avec la consommation de sucre et d'alcool. Ils ne doivent pas dépasser 1,50 g/l.

Les médicaments 

Il existe à ce jour trois classes de médicaments actifs contre le cholestérol, que le médecin choisit en fonction de la situation. 
Les résines. 
La cholestyramine est une résine sous forme de poudre qui piège le cholestérol alimentaire et biliaire dans l'intestin avant de l'éliminer dans les selles. Ne passant pas dans le sang, la résine n'a aucune toxicité, mais ses effets secondaires digestifs limitent sa tolérance : nausées, ballonnements, constipation ou diarrhée. Le traitement comporte en moyenne deux ou trois sachets par jour.

Les fibrates. 
Ces médicaments diminuent la synthèse de LDL cholestérol dans le foie, augmentent légèrement le taux de HDL et abaissent les triglycérides. Les effets secondaires sont des douleurs musculaires, des cas exceptionnels mais sévères de destruction musculaire, une inflammation du foie avec augmentation en enzymes hépatiques, des allergies, un risque de calcul biliaire (moins élevé aujourd'hui). La dose moyenne est un comprimé par jour pour les formes modernes de fibrates. 
Les statines. 
Ces molécules ont révolutionné le traitement du cholestérol. Elles inhibent la synthèse du cholestérol en bloquant une enzyme indispensable à cette production : le LDL cholestérol sanguin peut baisser de plus de 30 %, tandis que le HDL remonte. Les principaux effets secondaires, généralement rares et transitoires, sont des douleurs et destructions musculaires, une inflammation du foie pouvant aller jusqu'à la jaunisse, une pancréatite, des démangeaisons ou des œdèmes allergiques, une chute des cheveux, une impuissance. La dose moyenne présente est un comprimé par jour, le dosage étant variable selon les besoins. Le médecin ne doit pas associer une statine et un fibrate, mais il peut associer l'un ou l'autre à une résine si le taux de cholestérol est très élevé.

Les résultats

La baisse du LDL cholestérol obtenue grâce aux médicaments évite en moyenne 30 à 35 % d'infarctus mortels et 30 % d'accidents vasculaires cérébraux chez les malades traités. Plus on se rapproche des objectifs, plus les effets protecteurs sont nets. Deux statines, la simvastatine et la pravastatine, ont même démontré un effet protecteur contre ces accidents mortels chez des personnes présentant un taux de cholestérol normal. Ce bénéfice serait notamment dû à une diminution des plaques de lipides qui se forment dans les parois des artères.

SURVEILLANCE OBLIGATOIRE 
Les personnes suivant un traitement anticholestérol doivent prendre leurs médicaments quotidiennement et indéfiniment. Le taux sanguin de cholestérol et des enzymes hépatiques et musculaires doit être contrôlé tous les six mois ; une surveillance cardiaque est conseillée chaque année.

Mon conseil : Si vous avez du cholestérol, apprenez à bien choisir vos aliments et à les cuisiner sainement grâce aux recettes qui emploient presque toutes de l'huile d'olive comme corps gras. Si vous n'en avez pas encore, c'est un des moyens de l'éviter à long terme.

Autres mesures 
La réduction du poids, la pratique d'une activité physique régulière, le respect d'une diététique anti-cholestérol sont indispensables même chez les personnes qui prennent un médicament très efficace. Le fait d'être bien soigné ne donne pas l'autorisation de boire ou de manger n'importe quoi sous prétexte que les prises de sang sont bonnes.
 

À noter... Une nouvelle classe de produits bloquant l'absorption du cholestérol au niveau de la barrière intestinale a été mise au point. Ce médicament devrait permettre d'améliorer les traitements, notamment chez les personnes qui tolèrent mal les autres produits.

 

QUEL RÉGIME ADOPTER APRES UN INFARCTUS ?

Les infarctus du myocarde sont très souvent liés à de mauvaises habitudes alimentaires. Le régime est donc un élément essentiel du traitement après un premier infarctus, pour diminuer avec l'aide des médicaments le risque de récidive.

Votre centre d’amincissement Hélène Galé Tarbes 65000/Pau 64000, vous propose des soins de cryolipolyse pour mincir ou maigrir afin de détruire la cellulite qui vous gène.

Les objectifs 

L'objectif le plus important du traitement porte sur les lipides. Il faut :

  • abaisser le LDL cholestérol à moins de 1 g/l en corrigeant son alimentation 
  • augmenter le HDL cholestérol, protecteur, à plus de 0,45 g/l, et cela par l'activité physique. 

Les autres objectifs concernent les autres facteurs de risque : perdre un excès de poids en adoptant une alimentation moins calorique, faire baisser sa tension artérielle et sa glycémie, absorber plus de nutriments antioxydants protecteurs par le biais des fruits et légumes.

 

Le petit déjeuner 

Évitez le lait (sauf le lait écrémé), le beurre même allégé, les œufs et le bacon, qui sont autant de sources de graisses saturées. Le café n'est autorisé que s'il est décaféiné. En revanche, le pain vous permettra de tenir la matinée sans avoir faim. 
Deux exemples de menus possibles : 

  • Un bol de lait écrémé aromatisé au café décaféiné ou un bol de thé + une tartine de pain avec un film de margarine insaturée ou de confiture + une pomme. 
  • Un bol de céréales avec du lait écrémé + un jus de fruit frais non ou peu sucré.

 

Les entrées

La charcuterie et les produits gras comme les avocats sont déconseillés, de même que les sauces type mayonnaise aussi riches en graisses qu'en sel. En revanche, vous pouvez manger à volonté des crudités et des salades vertes, discrètement assaisonnées à l'huile d'olive, de noix ou de soja, ainsi que des champignons, du melon, du pamplemousse, des fruits de mer...

 

Viande ou poisson ? 
Vous devez privilégier le poisson, en l'incluant au moins trois fois par semaine à vos menus. Consommez également des volailles, du gibier, des crustacés et des viandes maigres comme le poulet, le lapin, le cheval, le veau et certains morceaux de bœuf. Le jambon maigre (moins de 5% de matières grasses), sans couenne, est parfaitement autorisé. Si votre viande est grasse (certains morceaux de bœuf, l'agneau, le porc ou l'oie), dégraissez-la avant ou après cuisson. Prévoyez une portion de 140 à 150 g par repas (100 à 120 g maximum si vous devez maigrir). Choisissez un mode de cuisson sans matière grasse : gril, four ou poêle anti-adhésive pour les morceaux à griller ; à l'eau ou à la vapeur pour les autres. Utilisez largement les herbes et aromates pour rehausser leurs saveurs, surtout si vous êtes au régime sans sel.Votre centre d’amincissement Hélène Galé Tarbes 65000/Pau 64000, vous propose des soins de cryolipolyse pour mincir ou maigrir afin de détruire la cellulite qui vous gène.

 

L'accompagnement 
Consommez des légumes verts (simplement cuits ou préparés en soupe) au moins une fois par jour (l'idéal est d'en manger, à chaque repas. Ne lésinez pas sur les quantités, mais cuisinez-les avec peu ou pas de corps gras. Vous avez besoin de glucides lents à chacun de vos repas. Les pommes de terre (en robe des champs, à la vapeur ou en purée), le riz, les pâtes, la semoule et les légumes secs vous en fournissent en même temps que des protéines végétales. Les frites ne sont autorisées qu'occasionnellement (pas plus d'une fois par semaine) à condition qu'elles soient cuites dans une huile riche en acides gras insaturés. Méfiez-vous de celles du commerce, qui sont trop souvent frites dans de l'huile de palme, riche en acides gras saturés.

 

Dessert ou fromage ? 
Les fromages à moins de 20 % de matières grasses (MG) sont tolérés de temps en temps. Consommez des yaourts ou des fromages blancs, si possible à 0 % de MG. Les fruits sous toutes leurs formes (frais, cuits, en compote, en salade) sont le dessert de choix, et doivent figurer à chaque repas. Si vous préférez une glace, prenez un sorbet plutôt qu'une crème glacée, riche en lipides.

 

Du pain et du vin 
Le pain (150 à 250 g par jour) fait partie du régime post-infarctus car il fournit de l'énergie sans apporter de lipides. Un verre de vin ou de bière par repas sont bénéfiques car ils vous apporteront des flavonoïdes antioxydants. Ne dépassez pas cette quantité.

 

Peu de sel
Il est souhaitable de réduire la consommation de sel à 3 g par jour pour abaisser la tension artérielle. Supprimez le sel de table, évitez les conserves et les plats industriels trop salés.
 

À noter... Les médicaments modernes, très efficaces pour le LDL cholestérol, ne vous dispensent pas, bien au contraire, de suivre un régime strict. Plus votre taux de LDL sera bas, moins vous aurez de risques de faire un second infarctus, souvent mortel.

 

Le centre d'amincissement Hélène Galé, votre coach minceur anti-âge, vous propose de mincir ou de maigrir avec la cryolipolyse à Tarbes 65000. Supprimez la cellulite qui vous gène et profitez des soins visage et corps et des compléments alimentaires Hélène Galé !

Centre Hélène Galé : 20, rue Soult à Tarbes - Tél. : 06 69 76 91 73 - 05 62 93 43 90
Mentions légales - Photos non contractuelles - Tous droits réservés © 2017
Réalisation par axynet