Les maladies liées aux radicaux libres - Partie 3
L’aide apportée par les antioxydants

Les maladies cardio-vasculaires

 

Homme ou femme, comment avoir le ventre plat et maigrir vite du ventre ? Le centre d’amincissement anti-âge Hélène Galé vous propose un remodelage minceur pour perdre du poids avec l’ENDERMOLOGIE Cellu M6®, la cryolipolyse, la radiofréquence, la cavitation et le vacum mais aussi la presso thérapie pour un drainage lymphatique et soulager les jambes lourdes.

 

Si le nombre des Français atteints par ce groupe de maladies reste appréciable, puisque environ trois millions de coro­nariens vivent dans l’hexagone, il est inférieur à la plupart des pays occidentaux au point qu’un Américain, Lewis Perdue, a parlé en 1992 de « French-paradox ». Ce terme stigmatise que malgré des apports alimentaires de cholestérol sensiblement comparables, une moyenne des dosages sanguins légèrement plus élevée, leur attrait et leur penchant mondialement reconnus pour la « bonne bouffe » et le vin, les Français meurent néanmoins beaucoup moins d’infarctus que les autres pays européens (deux fois moins que les Belges par exemple) et trois fois moins que les Américains. Les maladies car­dio-vasculaires n’en représentent pas moins chez nous la première cause de mortalité, plus du tiers de l’ensemble des décès. Près de 160 000 personnes sont hospitalisées chaque année pour des symp­tômes d’insuffisance coronaire aiguë ; le nombre annuel d’infarctus du myocarde se situe autour de 120 000 cas par an, dont près de la moitié chez des moins de 65 ans. 

Des preuves irréfutables permettent à présent d’affirmer qu’une alimentation saine et équilibrée prévient voire diminue le risque cardio-vasculaire d’environ cinquante pourcent. Le couple « radi­caux libres-antioxydants » explique leur gravité, mais il est égale­ment porteur d’enseignements et d’encouragements pour la prise en charge thérapeutique et le pronostic.

 

Les décès dus aux maladies cardio-vasculaires se répartissent de la façon suivante : 20 % sont liés au cœur, 12 % sont constitués d’accidents vas­ culaires cérébraux, 4 % sont en rapport avec les complications d’une artérite des membres inférieurs.

 

Comment s’installent les lésions ?

La lésion initiale se produit sur la paroi interne des vaisseaux (endo­ thélium) qui se détériore sous l’action détersive de l’oxydation. Elle commence à fixer de petites particules qui s’agglomèrent les unes aux autres et aggravent très progressivement le processus. Le mau­vais cholestérol (L.D.L.) subit le même sort, s’oxyde lui aussi, puis se fixe également sur la paroi endommagée. L’agglutination s’ac­croît, les plaques d’athérome se déposent et réduisent le diamètre des artères, forçant le cœur à des efforts de plus en plus intenses. Le sang ne peut plus circuler correctement, des accidents graves car­ diaques ou cérébraux peuvent alors se produire. Dans les états de choc, la production des radicaux libres est la cause principale des lésions cellulaires. Elle est encore augmentée par la formation d’autres radicaux libres qui proviennent de certaines cellules du sang  (macrophages et polynucléaires) attirées par l’inflammation. Malheureusement toute cette évolution  jusqu’à l’accident se fait souvent à bas bruit, sans beaucoup ou sans aucun symptôme annon­ciateur, ce qui peut empêcher de prendre à temps des mesures salu­taires. Il est dramatique de constater que l’artère est parfois obstruée à 90  % sans que le patient ait ressenti la moindre gêne. Il fait connaissance avec sa maladie alors qu’il est déjà très tard. Cholestérol, radicaux libres et antioxydants Une question reste pour le moment sans réponse : pourquoi un nombre important de patients développent-ils une maladie car­ diaque alors que leur cholestérol n’est pas très élevé, qu’ils ne fument pas une cigarette, qu’ils ont une tension strictement nor­male...? Peut-être, mais c’est une hypothèse, parce que leur cho­lestérol s’oxyde trop facilement par manque d’antioxydants, et en particulier des vitamines E et C. Un des facteurs de risques cardio­ vasculaires les plus importants semble être en effet un faible taux de vitamine E. Quand celui-ci s’associe en outre à une vitamine C basse, alors qu’elle sert à recycler la vitamine E, le risque augmente encore un peu. S’il manque en plus du bêtacarotène, le risque est maximal. À l’inverse, des taux élevés de vitamines E, C et de bêta­ carotène protègent de façon extraordinairement efficace contre les accidents cardio-vasculaires.

 

Un chercheur américain de Harvard a résumé ces données avec beaucoup de lucidité et pas mal d'humour : « le risque de fumer est équivalent au risque de ne pas prendre de vitamine E».

 

Antioxydants et maladies cardio-vasculaires

La vitamine E naturelle, le plus important des antioxydants protecteurs du cœur, diminue le mauvais cholestérol (L.D.L.) en se fixant dessus et en le protégeant de l’action des radicaux libres, aug­mente le bon (H.D.L.), joue sur l’agrégation plaquettaire. Des taux bas de vitamine E sont, nous l’avons vu, un facteur prédictif de risques cardio-vasculaires. Une étude instructive réalisée aux États-Unis sur des infirmières montre une réduction de moitié des acci­dents cardiaques grâce à la simple prescription de 100 U.I. (unités internationales) de vitamine E par jour, mais pendant deux ans. Vous trouvez surtout la vitamine E dans les huiles de germes de blé, de tournesol, d'olive, de mais, de colza..., le beurre, la margarine, les oléagineux (amande, noisette, noix, pistache...), les poissons gras, les légumes verts à feuilles (chou, persil...).

  • La vitamine C joue le même rôle en empêchant les graisses et les protéines transporteuses des graisses de s’oxyder. Elle le fait en synergie avec la vitamine E et d’autres antioxydants comme les caroténoïdes. Elle recycle en outre la vitamine E et potentialise son action. Vous trouvez principalement la vitamine C dans les agrumes (citron, orange, pamplemousse...), les légumes verts (céleri, chou vert, cresson, oseille, persil, raifort...), les fruits (cassis, kiwi...) et surtout rouges (fraise, framboise, groseille...), la pomme de terre, le poivron, la tomate.
  • Les caroténoïdes démontrent petit à petit leur rôle de préven­ tion cardio-vasculaire, le lycopène étant probablement le plus effi­ cace d’entre eux.
Vous trouvez surtout le bètacarotène dans les végétaux : abricot, bro­ coli, carotte, chou, épinard, feuilles vertes des salades, mangue, melon, mûre, myrtille, pamplemousse rose, papaye, pastèque, patate douce, piment rouge, potiron, tomate...
  • Quant aux anthocyanes, flavonoïdes extraites principalement du raisin, elles semblent posséder une activité bien supérieure aux vitamines E et C pour neutraliser les radicaux libres. D’autres symptômes moins graves A côté des accidents cardio-vasculaires majeurs, d’autres symp­tômes circulatoires heureusement moins graves mais parfois fort ennuyeux comme des vertiges, une diminution  de l’audition, des sifflements d’oreille, peuvent également être imputés aux radicaux libres et bénéficier de la prise d’antioxydants.

 

Des conseils alimentaires pour les cardiaques

Nous sommes à présent sûrs qu’il est possible de vivre plus long­ temps en jouant simplement sur notre mode de vie et en particu­lier sur l’alimentation. Les équipes de chercheurs, les nutritionnistes du monde entier ont acquis cette certitude en étu­diant une petite île de la Méditerranée, au Sud de la mer Égée, où il fait bon et surtout « long » vivre. Le mode de vie, l’alimentation de ses habitants est devenue la référence-santé depuis que de nom­breuses études scientifiques ont confirmé qu’ils possédaient les mortalités cardio-vasculaires et par cancers parmi les plus basses du monde. Plusieurs autres pays du pourtour méditerranéen ont une façon de s’alimenter voisine, si bien que l’on parle tantôt de régime crétois, tantôt de régime méditerranéen, bien que le premier soit plus efficace en matière de prévention. Il existe trois différences essentielles entre ces deux modèles alimentaires : le « crétois » éli­mine totalement les laitages (beurre, crème, lait) à l’exception du fromage, il recourt volontiers au pourpier, il encourage une consommation régulière de noix.

 

Régime crétois

Il repose sur des habitudes alimentaires traditionnelles saines et équili­ brées. Il est bien accepté par le public car il est agréable, compatible avec une vie familiale et professionnelle, sans excès mais sans restrictions, et enfin peu onéreux. Il est d’ailleurs plus une façon de s’alimenter et de vivre qu’un véritable régime.

  • Il est composé de céréales, de fruits et de légumes, d’huile d’olive, de pâtes. Celles-ci constituent le pivot central du régime, le plat principal de nombre de repas. Elles apportent des sucres lents et sont le plus souvent accompagnées d’ail, d’oignons, d’aromates, d’épices et de tomates, tous aliments-santé.
  • Les légumes secs ou verts, les fruits sont présents à chaque repas.
  • Quelques noix et amandes sont ajoutées très régulièrement.
  • Le pourpier est consommé très fréquemment.
  • L’apport en graisses est réalisé de façon quasi exclusive grâce à l’huile d’olive : pas de beurre, pas de crème, pas de lait. Le fromage (fêta) est en revanche présent de façon régulière.
  • Les protéines sont apportées par les volailles, le poisson ou parfois des œufs. La viande rouge (bœuf, mouton, porc...) reste exceptionnelle.
  • Il n’y a pas de sucreries.
  • Le vin est consommé de façon régulière mais modérée.

 

Vous pouvez dès à présent l’adopter dans son ensemble ou en tous cas largement vous en inspirer car il procure de façon INDISCU­TABLE des bénéfices-santé concrètement et rapidement positifs. Il est à noter que la réduction de fréquence des maladies cardio-vas­culaires est obtenue sans modification des chiffres du cholestérol sanguin, ce qui est une véritable révolution pour le corps médical en général et les cardiologues en particulier.

 

La prévention micronutritionnelle des maladies cardio-vasculaires repose sur une alimentation variée et équilibrée de type crétois comprenant :

  • acides gras oméga-3
  • acides gras mono-insaturés
  • vitamines C et E
  • flavonoïdes
  • sélénium
  • vitamines B6, B9, B12.

 

Les huiles des poissons gras (anguille, hareng, maquereau, rouget, sardine, saumon, thon, truite) et certaines huiles végétales (colza, lin, noix, soja...) font partie des acides gras oméga 3.
 
Si l’huile d’olive est la source principale des acides gras mono-insa­turés, vous en trouvez également dans l’huile de colza, l’amande, l’avo­ cat, le confit de canard et d’oie, le foie gras, la  noisette, la  noix de Macadamia, la volaille et même le porc.
 
Les flavonoïdes se trouvent surtout dans les agrumes (citron, orange, pamplemousse), la cerise, la myrtille, le raisin, le thé, le vin rouge.
 
Le sélénium se trouve surtout dans les abats, l’ail, les céréales com­ plètes, le chou, les germes de blé, la levure de bière, l’œuf, la viande. Vous  trouvez  surtout  la  vitamine  B6  dans  la  banane,  les  légumineuses (haricot, lentille, pois, soja), la pomme de terre, la viande.  
 
Vous trouvez la vitamine B9 surtout dans les légumes verts à feuilles (épi­nard, fenouil, salade...). Vous trouvez la vitamine B12 unique­ ment dans les produits d'origine animale: abats, laitages, œufi, poisson, viande.

À NOTER D’EMBLÉE Toutes les études montrent que le régime dit « méditerranéen » est non seulement préventif des maladies cardio-vasculaires (morbi­ mortalité diminuée de près de 70 %) mais aussi des cancers (côlon, pancréas, prostate, sein...). Deux-tiers des décès dans les pays occi­ dentaux seraient dus ou aggravés par un mauvais régime : trop de gras, trop de viande, trop de sucre, trop de sel, trop d’aliments raf­ finés, trop de bière... et pas assez d’aliments traditionnels : fécu­ lents, fruits, légumes, pain.

Le centre d'amincissement Hélène Galé, votre coach minceur anti-âge, vous propose de mincir ou de maigrir avec la cryolipolysela radiofréquence, la cavitation et le vacum à Tarbes 65000 et Pau 64000. Supprimez la cellulite qui vous gène et profitez des soins visage et corps et des compléments alimentaires Hélène Galé !

Centre Hélène Galé : 20, rue Soult à Tarbes - Tél. : 06 69 76 91 73 - 05 62 93 43 90
Mentions légales - Photos non contractuelles - Tous droits réservés © 2017
Réalisation par axynet