L'iode

L'iode est un oligo-élément particulier car il n'a qu'une seule fonction dans votre corps: être un des constituants des hormones thyroïdiennes. Son rôle, indirect; est essentiel pour votre équilibre.

Le centre d’amincissement Hélène Galé, votre coach minceur anti-âge vous permettra de maigrir et de rajeunir grâce à la cryolipolyse, votre cellulite sera enlevée rapidement et vous fera un ventre plat.

À quoi sert l'iode? 

L'iode est la matière première de la fabrication des hormones thyroïdiennes. Votre glande thyroïde est située à la base de votre cou, sous la pomme d'Adam. Juste sous la peau, elle se palpe facilement. En forme de papillon, elle mesure 4 centimètres de haut sur 6 de large et pèse 20 à 30 grammes. Elle fabrique en permanence deux hormones : la T3 (tri-iodo thyronine) qui comporte trois atomes d'iode et laT4 (tetra-iodo thyronine) qui en contient quatre.

 

Aliments riches en iode 
L'iode est un élément rare sur la Terre. Son réservoir naturel se trouve dans les océans. Son cycle passe par l'évaporation sous l'effet des vents et de la chaleur et sa retombée avec les eaux de pluie. Ensuite, sa fixation sur la terre dépend de nombreux  facteurs : pluviométrie, éloignement de la mer, topographie géologique, composition du sol. Les eaux potables en sont pauvres et couvrent moins de 5 % des besoins. C'est  pourquoi la source essentielle de l'iode se trouve dans les aliments marins. La teneur en iode des fruits et des légumes évolue entre 1 et 10 microgrammes pour 100 g, mais elle est très variable selon les régions.

 

Risquez-vous de manquer d'iode ? 

Le  moindre déficit en cet oligo-élément entraîne de graves anomalies fonctionnelles. Pendant la vie intra-utérine, le cerveau du fœtus est le premier touché car il a de grands besoins en hormones thyroïdiennes. Conséquences du manque : débilité mentale appelée "crétinisme  endémique" dans les régions où le déficit est sévère et fréquent, et IDD (désordres causés par le déficit iodé) ailleurs. Ensuite, le manque d'iode peut provoquer une maladie de la thyroïde. Elle se traduit par un goitre : pour fournir suffisamment d'hormonés, la glande grossit. La carence en iode existe dans les pays en voie de développement. En Europe, elle fut dramatique jusqu'à la deuxième moitié du XXe siècle dans toutes les régions pauvres en iode, c'est-à-dire les régions montagneuses. D'où l'expression populaire "crétin des Alpes". Maintenant, elle est beaucoup moins fréquente à cause de la diversité de l'alimentation, du développement des transports qui ont rendu plus accessibles les produits marins (riches en iode), de l'enrichissement en iode du sel de table. Néanmoins, en France, il existe toujours des carences en iode dans de nombreuses régions. Un faible pourcentage des femmes enceintes ont un petit goitre et leurs bébés souffrent d'une hypothyroïdîe légère (insuffisance de la production d'hormones) à la naissance. Tabagisme et allaitement aggravent la situation si un supplément d'iode n'est pas donné. 
C'est pourquoi, en 2000, l'enrichissement du sel à raison de 15 à 20 mg par kilo a été recommandé par l'AFSSA (Agence française de sécurité sanitaire des aliments). Cet enrichissement était déjà autorisé mais avec des quantités insuffisantes.

 

Quels sont les besoins en iode?

  Iode microgrammes/jour
Enfants 6 à 12 mois 90
Enfants 1 à 3 ans 90
Enfants 4 à 6 ans 90
Enfants 7 à 10 ans 120
Adolescents et adultes 150
Grossesse 200
Allaitement 200

Ces besoins sont beaucoup plus élevés chez les femmes pendant la grossesse et l'allaitement afin de fournir l'iode nécessaire au bébé.

 

Aliments riches en iode

  pour 100 g
Algues 700 milligrammes
Hareng fumé 100 microgrammes
Poissons 10 à 40 microgrammes
Coquillages 5 à 40 microgrammes

En France, les algues alimentaires sont soumises à des exigences réglementaires strictes. Leur teneur en iode ne doit pas dépasser 5 g/kg sec (6 g/kg pour les laminaires).

 

Mon conseil : Apprenez à vos enfants le goût des poissons. Dès qu'ils sont en âge d'en manger, mettez coquillages et crustacés au menu de temps en temps. Ainsi, ils ne risqueront pas de manquer d'iode.

 

FAUT-IL PRENDRE DE L'IODE ?

Jamais sans la prescription d'un médecin. La surcharge en iode est aussi néfaste que le manque pour la glande thyroïde: elle est à l'origine d'une maladie appelée thyrotoxicose. Les compléments alimentaires peuvent donc être dangereux, de même qu'une consommation excessive d'algues. Si vous habitez dans une région critique, si vous ne mangez jamais de poisson ni de coquillages, vous avez tout intérêt à utiliser systématiquement du sel de table enrichi en iode.

 

À noter... L'iode est utilisé en médecine nucléaire pour le marquage de certaines molécules. Il est aussi libéré fors des explosions nucléaires, ce qui fut le cas lors de l'accident de Tchernobyl. Il a été incriminé dans l'augmentation des cancers thyroïdiens dans les régions contaminées.

 

 

Centre Hélène Galé : 20, rue Soult à Tarbes - Tél. : 06 69 76 91 73 - 05 62 93 43 90
Mentions légales - Photos non contractuelles - Tous droits réservés © 2017
Réalisation par axynet