» L'encyclopédie Hélène Galé

Potassium

 

Le centre d’amincissement Hélène Galé, votre coach minceur anti-âge vous permettra de maigrir et de rajeunir grâce à la cryolipolyse, votre cellulite sera enlevée rapidement et vous fera un ventre plat.Le potassium est, comme le sodium, un électrolyte ou ion, porteur d'une charge électrique positive. II est le pendant équilibrateur du sodium, et il joue à ce titre un rôle fondamental dans la répartition de l'eau dans l'organisme.

1 DÉCOUVERTE

Claude Bernard (1813-1878) émet en 1865 le concept du “milieu intérieur”, impliquant un équilibre entre le sang et les tissus, l% homéostasie. Mais c'est bien plus tard que l'on découvrira que les échanges entre le potassium et le sodium sont essentiels dans cette homéostasie et que leur déséquilibre peut entraîner rétention d'eau et parfois hypertension. La découverte en 1938 de l'essentialité du potassium est due à Mac Collum.

2 CARACTÉRISTIQUES

L'organisme d'une personne pesant 70 kg en contient environ 140g, dont 90 % sont localisés à l'intérieur des cellules. Son taux dans les liquides extracellulaires est faible. Sa concentration est plus élevée dans les liquides digestifs que dans le plasma.

L'ion sodium est refoulé de l'intérieur de la cellule vers les liquides extracellulaires en échange d'ion potassium intégré dans la cellule. Il n'est donc pas étonnant de constater que le sodium est sur le plan quantitatif le principal cation (ion chargé positivement) extra-cellulaire, le potassium étant le principal cation intracellulaire, et que leurs concentrations de part et d'autre de la membrane cellulaire sont égales.

Mais le potassium n'attire pas l'eau comme le sodium, ce qui la maintient principalement dans le liquide interstitiel baignant les cellules, dans les liquides circulants comme le sang, la lymphe ou le liquide céphalo rachidien, en ce qui concerne le cerveau et la moelle épinière.

II représente aussi l'un des contributeurs de l'équilibre acido basique. Dans cette fonction, il est échangé contre un ion hydrogène, encore appelé “proton”'équilibre entre tous ces ions est particulièrement important pour le tissu cardiaque.

En cas de manque ou excès de potassium dans le myocarde, des troubles du rythme ou arythmies peuvent se produire. Le manque de magnésium, le manque d'oxygène dû à un spasme des artères coronaires ou à leur obturation par des plaques d'athérome ou encore des bouchons de plaquettes, peuvent entraîner une fatigue des cellules, qui, au lieu de refaire de l'énergie, sécrètent de l'acide lactique.

L'acidose locale ainsi produite amène alors les cellules du coeur à perdre du potassium, ce qui aggrave les problèmes.

Le potassium est mobilisé par les cellules lors de nouvelles synthèses, par exemple celles des protéines comme des fibres musculaires, ou de réserves énergétiques (glycogène) ; il est libéré dans les situations inverses. L'édification de ces nouvelles molécules est appelée “anabolisme”, leur destruction “catabolisme”.

L'anabolisme domine pendant la grossesse, la croissance, lors du développement musculaire ; le catabolisme, lors d'une infection, de brûlures, lors du vieillissement.

Dans ces circonstances, les réserves globales en potassium décroissent en proportion de la perte de masse musculaire et de réserves énergétiques.

3 BESOINS

Les besoins minimaux  sont de l'ordre de 390 à 585 mg par jour. Une alimentation normale fournit chaque jour de 2 à 6 grammes de potassium. Le surplus est éliminé dans les urines et dans la transpiration. Il est fort rare d'en manquer. Il n'y a pas de déperdition car le potassium venant des aliments est entièrement absorbé par le tube digestif. Rien ne le contrarie : il passe directement dans le sang.

Les besoins ne sont pas exactement quantifiés. Une alimentation apportant plus de potassium que de sodium est associée à une réduction du risque d'hypertension. Or, dans la situation actuelle, c'est la plupart du temps le contraire qui se produit. Les besoins sont augmentés chez les personnes souffrant de vomissements ou de diarrhées importants et/ou prolongés, celles traitées par des médicaments entraînant des pertes de potassium comme les laxatifs, les corticoïdes, certains diurétiques, et chez les enfants consommant des quantités excessives de réglisse.

4 SOURCES

L'apport quotidien varie entre 2 et 6 g par jour. Les sources principales sont les fruits secs, les oléagineux, la banane, les légumes frais, les céréales, les légumineuses.

La plupart des aliments riches en potassium sont pauvres en sodium. Tous les aliments contiennent plus de 100 mg de potassium pour 100 g sauf le sucre, le miel et les produits sucrés, les huiles et le beurre. Viandes et poissons en contiennent de 300 à 600 mg ; les fruits et les légumes de 200 à 500 mg. Un plat complet, viande/légumes, assure votre quota de la journée ! Il y en a 1000 mg dans le cacao ; 700 à 1600 mg dans les fruits secs.

ALIMENTS RICHES EN POTASSIUM POTASSIUM (mg/100 g)
Viandes et poissons 300/600
Fruits et légumes 200/500
Cacao 1000
Fruits secs 700/1600

5 SIGNES DE CARENCE ET DE DÉFICIENCE

Les déséquilibres de la répartition du potassium entre les milieux intra et extra-cellulaires apparaissent beaucoup plus fréquemment que les carences. La plupart des troubles de la répartition se manifestent par de la rétention d'eau et sont associés, comme on le verra, à un excès d'entrée de sodium dans les cellules, accompagné d'un excès de sortie du potassium.

Ce déséquilibre, constaté grâce au dosage du potassium intra érythrocytaire (mesuré à l'intérieur des globules rouges) est souvent lié à un manque de magnésium. La carence en potassium coïncide fréquemment avec un déficit en magnésium, et les signes et symptômes des manques en ces deux éléments se recoupent (sensations de fourmillements, faiblesse musculaire, fatigue, crampes, hyperréactivité, extrasystoles ...). 

Si la cause de perte aiguë ou prolongée a provoqué une carence sévère, il y a risque de paralysie, y compris intestinale, et d'arythmie cardiaque.

6 RISQUES DE SURDOSAGE

Le potassium peut, pris sous forme médicamenteuse, ulcérer la paroi intestinale ; d'où la mise au point de formes qui se libèrent de manière non agressive (Diffu K).

Le surdosage ou l'accumulation due à un diurétique épargneur de potassium, à une insuffisance rénale ou à une sortie massive des cellules (brûlures, traumatismes) représentent un danger pour le cour, dont le fonctionnement dépend d'un bon équilibre ionique, et risquent d'entraîner des troubles du rythme pouvant aller jusqu'à l'arrêt cardiaque.

7 RÔLE PRÉVENTIF

La recommandation principale consiste à augmenter la fréquence de consommation d'aliments riches en potassium et pauvres en sodium légumes et fruits, céréales complètes, oléagineux, légumineuses, en particulier.

La supplémentation présente un danger et ne doit être donnée que sous surveillance médicale. Elle est indispensable pour prévenir les déficits entraînés par la prise continue de certains médicaments comme les corticoïdes.

Lors de brûlures, traumatismes ou autres situations aiguës, l'équilibre entre les ions doit être strictement contrôlé grâce à des perfusions et aux dosages biologiques souvent répétés, la libération de potassium par les cellules détruites pouvant avoir des effets pervers.

 

Le centre d’amincissement Hélène Galé, le spécialiste du Cellu M6® - l'arme anti-cellulite - depuis son invention en 1986 vous permettra de gommer vos excès de cellulite. Pour plus d’information, rendez-vous sur notre formulaire de contact.

Centre Hélène Galé : 20, rue Soult à Tarbes - Tél. : 06 69 76 91 73 - 05 62 93 43 90
Mentions légales - Photos non contractuelles - Tous droits réservés © 2017
Réalisation par axynet