» L'encyclopédie Hélène Galé

Propolis

La propolis est le produit de la ruche le moins connu, mais non le moins bénéfique à la santé.

Le centre d’amincissement Hélène Galé, votre coach minceur anti-âge vous permettra de maigrir et de rajeunir grâce à la cryolipolyse, votre cellulite sera enlevée rapidement et vous fera un ventre plat.

Elle résulte de plusieurs opérations successives :

L'abeille récolte une substance résineuse au sein des bourgeons de certains arbres : peuplier, bouleau, saule, aulne, ormeau, sapin, marronnier d'Inde, chêne.
L'abeille détache des fragments de résine dans les bourgeons à l'aide de ses mandibules et les entasse dans les corbeilles à pollen de ses pattes. 

Quand la charge de résine est suffisante, l'abeille emmène son butin à la ruche et l'enrichis de ses sécrétions salivaires mises en ferments qui entraînent une lente maturation. La substance finale obtenue à partir de la résine des bourgeons porte alors un nom : propolis.
La propolis rend bien des services aux abeilles, qui s'en servent pour de multiples usages. Elle sert à calfeutrer la ruche, à boucher les fissures, pour assurer son étanchéité, agissant comme un ciment et un mastic. A l'entrée de l'hiver; les abeilles réduisent le trou de vol pour empêcher le froid d'entrer et assurer une meilleure régulation thermique à l'intérieur de la ruche.

Un peu en arrière du trou de vol, les abeilles édifient avec la propolis de véritables fortifications destinées à dissuader les gros animaux indésirables (souris, grenouilles par exemple) d'entrer dans la ruche. D'où l'étymologie de la propolis, tirée du grec : pro (= en avant) et polis (de la cité) ce qui veut dire rempart (qui protège) et dans un sens) plus large défense de la cité.

Par extension, pour ce qui concerne l'homme, consommateur de propolis : défense, protection contre les ennemis, c'est-à-dire les microbes.

Les abeilles tapissent les parois internes de la ruche d'une mince pellicule de propolis, ce qui a un avantage pour la ruche : la sauvegarde de son état sanitaire, car les abeilles doivent inconsciemment savoir que la propolis les protège contre les microbes. La preuve : ce sont les cellules du couvain, où grandissent les abeilles nouveau-nées, qui contiennent le plus de propolis, comme si les abeilles voulaient les surprotéger contre les infections.

Quand un animal arrive à pénétrer dans une ruche pour piller le miel, les abeilles le tuent. Les plus petits d'entre eux (papillons par exemple) sont alors expulsés par des ouvrières hors de la ruche par le trou de vol d'où ils sont entrés. Mais pour les plus gros (en particulier les souris) les abeilles n'ont pas la force nécessaire. Elles entourent alors l'animal d'une épaisse couche de propolis et l'animal « propolisé » restera en parfait état de conservation pendant des mois, jusqu'à ce que l'apiculteur le repère et l'enlève de la ruche.

L'animal propolisé ne se décompose pas. Il n'y a aucune putréfaction, il reste intact. C'est extraordinaire, car sans la propolis il se décomposerait au bout de quelques heures, et la prolifération microbienne serait intense. Avec la propolis, rien de tout cela. L'animal est comme momifié par la propolis.

Cela prouve incontestablement les propriétés antibiotiques de la propolis. De nombreuses expériences ont été effectuées depuis une trentaine d'années par des biologistes et des médecins ... prouvant avec certitude les propriétés bactériostatiques et bactéricides de la propolis, laquelle a une action anti-infectieuse (anti-microbienne, anti-virale)remarquablement efficace. Cette activité a été expérimentée sur de nombreux germes pathogènes :
Staphylococcus aureus, Staphylococcus aibus Streptococcus fœcalis, Streptococcus hoemotyticus Salmonella typhi, Bacterium coli, Candida albicans, Proteus vulgaris.

Si l'on fait des antibiogrammes comparés on découvre que ces germes pathogènes présentent approximativement la même sensibilité à la propolis et aux principaux antibiotiques. Comment cela est-il possible ? La propolis contient plusieurs substances antibiotiques naturelles appelées flavonoïdes dont la galangine (trihydroxyflavone) que l'on retrouve, mais cela ne peut nous étonner, dans les bourgeons de peuplier ou d'autres arbres.

Dans la plupart des cas de la « vie quotidienne », la propolis suffit ainsi à enrayer une atteinte infectieuse. Nous sommes tous concernés par la propolis en ce qu'elle a de nombreuses et précieuses Indications :

  • Gingivite, Pyorrhée dentaire, Parodontose.
  • Stomatite, Glossite, Aphtes.
  • Angine, Laryngite, Pharyngite.
  • Grippe, Bronchite, Toux, Rhinite, Sinusite, Otite.
  • Ulcères d'estomac, Gastrite.
  • Colite, Colibacillose.
  • Cystite, Néphrite, Prostatite.

Sans oublier les usages externes :

  • Furoncles, Abcès, Lupus.
  • Brûlures.
  • Eczéma, Acné.
  • Herpès, Zona.
  • Psoriasis, Vitiligo.

 

Le centre d’amincissement Hélène Galé, le spécialiste du Cellu M6® - l'arme anti-cellulite - depuis son invention en 1986 vous permettra de gommer vos excès de cellulite. Pour plus d’information, rendez-vous sur notre formulaire de contact.

Centre Hélène Galé : 20, rue Soult à Tarbes - Tél. : 06 69 76 91 73 - 05 62 93 43 90
Mentions légales - Photos non contractuelles - Tous droits réservés © 2017
Réalisation par axynet