» Le glossaire Hélène Galé

Glossaire lettre G

 

GALENIQUE

Du nom de Galien : qualifie un remède organique, surtout végétal.

GANGLIONS

Les ganglions se présentent sous forme de petits renflements sur le trajet des vaisseaux lymphatiques. Ils sont groupés en chaînes au niveau du cou, des aisselles, de l'aine et du thorax. Ces ganglions sont très importants pour l'activité de notre système immunitaire, car ils servent de "pièges à microbes". Ils abritent également les lymphocytes B, ces globules blancs qui produisent les anticorps chargés de nous débarrasser des germes pathogènes. 
Les ganglions sont donc très utiles dans la lutte anti-infectieuse. On observe d'ailleurs le gonflement des ganglions au voisinage d'un foyer infectieux. Ainsi, le volume des ganglions sous-maxillaires (à l'angle de la mâchoire) augmente en   cas d'angine, pour atteindre parfois la taille d'une cerise. Certaines maladies infectieuses, comme la mononucléose, s'accompagnent d'un accroissement du volume de l'ensemble des ganglions. Si un ganglion apparaît ou reste très gonflé en l'absence de toute infection, une maladie du système lymphatique doit être recherchée. Dans de rares cas, il peut s'agir d'un lymphome ou d'une maladie de Hodgkin. 
De petits ganglions disséminés et de volume anormal peuvent être le témoin d'une infection chronique. Un bilan médical doit être fait, comprenant la recherche d'une infection par le virus du SIDA.

GENÊT À BALAI (Cytisus scoparius)

Europe, Papilionacées, tonique cardiaque, diurétique, dépuratif.

GENTIANE (Gentiane lutea)

Doit son nom à Gentius, roi d'Illyrie, qui en découvrit les propriétés, Europe (montagne), Gentianées, tonique général, dépurative, digestive, apéritive, stimule l'intestin.

GÉRANIUM (Geranium robertianum)

Herbe à Robert, Géraniacées, anti-inflammatoire, cicatrisant.

GINGEMBRE (Zingiber officinalis)

Plante tropicale, Zingibéracées, aromatique, stomachique, décongestionnant.

GINGKO BILORA (Gingko biloba)

Arbre aux quarante écus, tropical, Conifères, favorise la circulation.

GINGIVITE

La gingivite est une inflammation des gencives principalement due à l'accumulation de plaque dentaire (dépôt bactérien) ou de tartre (forme minéralisée de la plaque dentaire). Une mauvaise occlusion et un défaut de mastication favorisent l'installation d'une gingivite.
Les gencives atteintes sont rouges, gonflées et saignent au moindre contact. Non traitée, la gingivite aboutit à un déchaussement des dents, qui finissent par tomber. 
Le traitement de la gingivite repose sur une alimentation saine (sans excès de sucreries), une excellente hygiène buccodentaire et des soins dentaires adaptés. Un détartrage est généralement utile, ainsi que le traitement des troubles de l'occlusion. Les appareils dentaires défectueux sont corrigés. La prescription de bains de bouche prolonge le traitement.

Mon conseil :
Le port d'un appareil dentaire exige des soins particuliers. Deux points sont importants a surveiller : la bonne position de l'appareil, permettant une mastication correcte, il existe des produits fixants qui améliorent le confort et une hygiène rigoureuse de la prothèse qui doit être nettoyée et brossée au même titre que les dents.

GINSENG (Panai ginseng)

Originaire d'Asie, Araliacées, digestif, stimulant aphrodisiaque.

GIROFLE (GIROFLIER) (Eugenia caryophylata)

Pays tropicaux, Myrtacées, stimulant, calmant, anti-infectieux. Ne pas en abuser.

GLANDE PINÉALE

Située au milieu du cerveau, cette glande en forme de cône de pin, d'où son nom, possède contrairement à ce que l'on imaginait jusqu'à peu, une action de régulation sur l'ensemble du système hormonal. Elle est en particulier le lieu de fabrication de la mélatonine.

GLANDE SEBACEE

Glande annexe de l'épiderme, sécrétant le sébum. Ces glandes sont présentes sur toute la surface de la peau, sauf sur la paume des mains et la plante des pieds, mais elles sont plus abondantes dans certaines régions: visage, dos, cuir chevelu.

GLANDE SUDORIPARE

Glande exocrine annexe de l'épiderme et sécrétant la sueur.

GLAUCOME

L'œil confient un liquide sous tension qui lui donne une certaine fermeté. Cette substance, appelée humeur aqueuse, est sécrétée localement et s'évacue progressivement par des voies anatomiques. Lorsque la sécrétion ou l'évacuation de l'humeur aqueuse sont perturbées, la pression dans l'œil augmente : c'est le glaucome. La fréquence du glaucome s'élève après la cinquantaine. Le glaucome peut donner des crises brutales, caractérisées par une baisse de la vision, des douleurs au niveau de l'orbite et de l'œil, qui est tendu et rouge, et parfois même des nausées ou des vomissements. Cette forme de glaucome apparaît surtout chez des personnes prédisposées. Vous devez donc être prudent si des cas semblables se sont produits dans votre famille. En réalité, la plupart du  temps, avant l'installation du glaucome, la tension intra-oculaire augmente progressivement. 
L'ophtalmologiste peut, par une mesure simple, évaluer cette tension et prescrire un traitement avant que les lésions oculaires ne s'installent. C'est pourquoi une visite régulière chez l'ophtalmologiste est fortement conseillée au-delà de 40 ou 50 ans. Rappelons que le glaucome est la troisième cause de cécité dans le monde.

GLOSSITE

Inflammation de la langue.

GLUCIDES (OU SUCRES OU HYDRATES DE CARBONE)

Ils constituent une des trois sources d'énergie alimentaire avec les protéines et les graisses. Ils sont utilisés très rapidement en particulier par les cellules du cerveau. On distingue les sucres rapides qui passent très vite dans le sang, favorisent la sécrétion d'insuline, augmentent la masse graisseuse, et les sucres lents qui passent beaucoup moins vite et sont donc préférables. Ils sont composés de « sucres rapides » (ou simples) et de « sucres lents » (ou complexes).

GLUTATHION

Molécule présente dans notre organisme et constituée d'un ensemble d'acides aminés. Il possède des activités antioxydantes et participe à l'immunité. Il est régénéré par la vitamine C et protégé par le zinc.

GLYCÉMIE

Elle mesure à jeun les chiffres de sucre dans le sang. Lorsqu'elle est supérieure à 1,26 g par litre au moins à deux reprises, on parle de diabète sucré.

GOUTTIERE ANATOMIQUE

Creux compris entre les racines du pouce et de l'index. C'est l'endroit idéal pour appliquer les huiles essentielles qui pénètrent ainsi très bien sans entraîner de risque.

GRIFFE DU DIABLE (Harpagophytum procumbens)

Plante d'Asie, antirhumatismale.

GRIPPE

La grippe est une maladie virale, la plupart du temps banale, mais qui peut donner lieu à de graves complications chez le sujet âgé ou fragilisé. On dispose aujourd'hui d'un vaccin qui doit être renouvelé chaque année chez les sujets à risque de complications et chez ceux qui désirent être protégés. 
Il existe plusieurs virus de la grippe, virus Influenzae A, B ou C, qui ont une fâcheuse tendance à se modifier d'une année à l'autre. On observe en effet deux sortes de variations : les glissements (qui ne changent pas radicalement le virus) et les mutations (qui le modifient en profondeur). Cette faculté qu'ont les virus de la grippe de changer oblige les médecins à observer régulièrement leur évolution et à proposer chaque année un nouveau vaccin qui tient compte de celle-ci. Ces dispositifs mis en place permettent d'obtenir une prévention vaccinale satisfaisante de la maladie. 
La grippe se déclare brusquement par des frissons, une fièvre élevée, des maux de tète, des courbatures, un malaise général et des troubles respiratoires. Plus rarement, le virus de la grippe a un tropisme intestinal et des troubles digestifs (vomissements, diarrhée) remplacent les signes broncho-pulmonaires. Une fatigue parfois importante suit généralement la phase aiguë. 
En réalité, bien que très éprouvante, la grippe n'est grave que si elle se complique. Pneumonie, surinfection bronchique, sinusite, otite ou décompensation d'une maladie chronique sont à craindre chez les sujets fragilisés. Personnes âgées, cardiaques, diabétiques, insuffisants respiratoires ou bronchitiques chroniques : autant de candidats à la vaccination. La survenue de telles complications exige bien entendu la mise en route immédiate d'un traitement énergique et adapté.

Mon conseil : 
La grippe tout le monde en parle, et souvent à tort. Le virus influenzae n'est pas le seul à occasionner fièvre et signes respiratoires. C'est le cas également de nombreux autres virus tels que le VRS (virus respiratoire syncitial). Cette parenté clinique explique les échecs apparents du vaccin, qui, bien entendu ne prévient que la grippe et non les autres viroses respiratoires.
En dehors de la vaccination capable de prévenir la plupart des grippes, il n'existe aucun traitement spécifique de cette maladie. On se contentera donc de médicaments symptomatiques. 
La fatigue et la forte fièvre exigent l'alitement et le repos. L'alimentation restera légère et les apports hydriques importants. La prescription d'antalgiques antipyrétiques est justifiée, comme peut l'être aussi celle d'un antitussif de pastilles désinfectantes et adoucissantes en cas de toux ou de maux de gorge. La vitamine C est souvent recommandee : elle est tonique, et stimulerait les défenses antivirales de l'organisme. La surveillance médicale s'impose pour dépister et traiter les éventuelles complications.

 

Le centre d'amincissement Hélène Galé, votre coach minceur anti-âge, vous propose de mincir ou de maigrir avec la cryolipolyse à Tarbes 65000. Supprimez la cellulite qui vous gène et profitez des soins visage et corps et des compléments alimentaires Hélène Galé !

Centre Hélène Galé : 20, rue Soult à Tarbes - Tél. : 06 69 76 91 73 - 05 62 93 43 90
Mentions légales - Photos non contractuelles - Tous droits réservés © 2017
Réalisation par axynet