» Le glossaire Hélène Galé

Glossaire lettre V

 

VACCINS (DE L'ENFANT)

Depuis le vaccin contre la variole, mis au point en 1796 par Jenner, la vaccination a fait des progrès extraordinaires. Nous disposons aujourd'hui de vaccins efficaces et bien tolérés qui assurent une excellente protection contre de nombreuses maladies infectieuses. Chez l'enfant, certaines vaccinations sont obligatoires : le BCG contre la tuberculose avant l'entrée en collectivité ; l'association des vaccins antitétanique, antidiphtérique, antipoliomyélitique chez le nourrisson à 2, 3 et 4 mois, suivis de rappels un an plus tard, puis tous les cinq ans et tous les dix ans. On y associe  généralement dans la même injection le vaccin contre la coqueluche chez le nourrisson. Le ROR, qui protège contre la   rougeole, la rubéole et les oreillons n'est pas obligatoire, mais fortement recommandé ; tous les enfants vers 14-15 mois doivent donc en bénéficier. 
Un nouveau vaccin est également proposé depuis quelques mois aux parents : le vaccin anti-Haemophilus B, qui assure une protection efficace contre la méningite purulente due à ce germe. 
D'autres vaccins peuvent être prescrits dans des situations particulières. Ainsi, les nouveau-nés de mère contaminée par le virus de l'hépatite B sont systématiquement vaccinés contre cette infection dès la naissance. Le vaccin antipneumococcique est pratiqué chez des enfants souffrant de maladies héréditaires ou chroniques.

Mon conseil : 
L'adulte n'est pas exempté de vaccinations, bien an contraire. Il ne faut pas négliger les rappels antitétaniques et antidiphtériques, qui doivent être pratiqués systématiquement tous les dix ans. Certaines professions sont soumises à des obligations vaccinales particulières ; comme les professionnels de santé, qui sont tenus à être vaccinés contre l'hépatite B, ou tes militaires. qui reçoivent depuis peu, dès leur incorporation, le vaccin contre la méningite cérébrospinale à méningocoques A et C. Les personnes âgées sont, quant à elles, fortement incitées à se faire vacciner tous les ans contre la grippe. Enfin, n'oublions pas les vaccinations obligatoires ou conseillées aux voyageurs.

 

VALÉRIANE (Valeriana officinalis)

Europe, Valérianacées, antispasmodique, calmante, à manier avec précaution.

VERGETURES

Stries disgracieuses de couleur blanche, semblables à des cicatrices. Dues à une distension de la peau et à des phénomènes hormonaux elles sont provoquées dans la grande majorité des cas par les grossesses.

VERRUES

Les verrues, ces petites excroissances plus ou moins disgracieuses, sont dues à des virus. Elles touchent en priorité les enfants, chez lesquels elles récidivent volontiers, mais heureusement elles disparaissent spontanément. Soyez donc rassuré et, surtout, évitez les traitements agressifs qui risquent d'aggraver la situation et d'étendre les lésions. Mais il existe des cas où, quel que soit l'âge, les verrues sont gênantes, commes celles situées sous la plante des pieds, qui peuvent être douloureuses et nécessiter un traitement. La congélation par l'azote liquide est un des traitements proposés. Elle est bon marché et efficace, mais a des limites lorsque la verrue est profonde. Le «couvercle hyperkératosique» de la verrue peut également être ôté à l'aide d'un bistouri, ou chimiquement. 
Enfin, la verrue peut être électrocoagulée ou détruite par laser. Avant de qualifier une excroissance de verrue, assurez-vous qu'il ne s'agit pas d'un vulgaire cor ou d'un granulome. Dans le premier cas, la lésion se développe sur les points d'appui des pieds et on découvre des chaussures mal adaptées. Dans le second, les lésions sont très douloureuses à la pression et le retrait de la couche cornée épaissie met en évidence le responsable du granulome, souvent une épine.

VERTIGE

Le vertige est défini comme «une erreur de sensation, sous l'influence de laquelle le sujet croit que sa propre personne ou les objets qui l'entourent sont animés de mouvements giratoires ou oscillatoires». En fait, la sensation de vertige traduit des pathologies très diverses, le plus souvent en liaison avec un trouble du centre de l'équilibre placé dans l'oreille. La présence d'un bouchon de cérumen, un tympan perforé, des troubles vasculaires ou une atteinte de l'oreille interne (maladie de Ménière) peuvent expliquer les vertiges. 
Mais, par ailleurs, d'autres pathologies peuvent être responsables d'étourdissements. Le cas le plus fréquent est l'hypotension orthostatique. Il s'agit de sujets dont la tension artérielle est habituellement basse et s'abaisse encore lors du passage rapide de la position couchée à la position debout. Le cerveau n'est plus correctement irrigué (pendant quelques secondes), la vue se brouille et le sujet a la sensation de «tomber dans les pommes». 
Dans le même ordre d'idées, il existe des étourdissements d'origine nerveuse chez les gens émotifs.

VIEILLISSEMENT

Le vieillissement cutané (comme celui de tous les organes) est absolument inéluctable. Certains (acteurs, cependant, l'accélèrent, d'autres le ralentissent. A chacun de faire les bons choix. Le premier des paramètres n'est pas contrôlable : c'est l'hérédité, le deuxième l'est tout à fait ; il s'agit des rayonnements ultraviolets dispensés par le soleil. Des expositions solaires longues et fréquentes accélèrent indiscutablement le vieillissement de la peau. Et de ce point de vue, les peaux claires sont plus vulnérables que les peaux mates. La formation et l'accumulation de radicaux libres, notamment sous l'influence du soleil, jouent aussi un rôle néfaste. 
Enfin, stress,  carences  vitaminiques,  pollution,  troubles hormonaux interviennent également dans le processus de vieillissement. 
Sous l'influence de ces facteurs, la peau s'amincit, devient sèche, perd de son élasticité. Rides, ridules et taches pigmentées (éphélides) apparaissent. 
Le traitement doit d'abord être préventif. Il est fondé sur :

  • une protection solaire efficace; 
  • l'utilisation régulière de cosmétiques de qualité maintenant une hydratation correcte de l'epiderme; 
  • un apport suffisant en vitamines (A, B et E); 
  • un mode de vie sain. 

Les taches pigmentaires qui apparaissent sur les mains et le visage peuvent être prévenues ou atténuées par l'utili- sation régulière d'une crème conçue à cet effet. Lorsque les lésions sont présentes, les dermatologues proposent différentes techniques de  médecine ou de chirurgie esthétique aux résultats aléatoires et qui doivent être exécutées par un particulier sérieux et entraîné.

Mon conseil : 
Outre un vieillissement accéléré de la peau, l'excès de soleil expose à un risque accru de cancer de la peau cancer épidermoïde actinique et de mélanome malin. Les peaux claires sont les plus vulnérables, 
d'où un taux très élevé de cancers cutanés en Australie, oit les habitants, venus d'Irlande, ont la peau claire et un ensoleillement maxi- mal. Dans ce contexte, les enfante doivent bénéficier d'une protection solaire optimale : il semble que   les coups de soleil de l'enfance déterminent la survenue du mélanome à l'âge adulte.

VIGNE ROUGE (Vitis vinifera rubra)

Europe du Sud, Ampélidées, diurétique, circulation.

VISION (TROUBLE DE LA)

De bons yeux sont sans doute notre bien le plus précieux. Des visites régulières chez l'ophtalmologiste sont le moyen le plus sûr de préserver la qualité de la vision. Ces contrôles doivent commencer dès la petite enfance et se poursuivre toute la vie. Il existe de nombreux troubles de la vision. Les plus courants sont la myopie, l'hypermétropie, l'astigmatisme et la presbytie. Il faut ajouter à cela les troubles des muscles oculaires, responsables du strabisme et de défauts de la vision binoculaire qui nécessitent une rééducation spécialisée (orthoptie).
La myopie est due à une configuration du globe ocu- laire dont l'axe est trop long. La vision de près est correcte, mais celle de loin est mauvaise. La myopie peut être corrigée par le port de lunettes ou de lentilles. Depuis peu, on propose également une intervention chirurgicale (quand les lésions sont stabilisées, vers 25 ans) qui consiste à aplatir le globe oculaire en pratiquant de multiples et très fines incisions en étoile. C'est la kératofomie radiaire. 
L'hypermétropie est le pendant de la myopie. L'axe du globe oculaire est trop court: la vision de près est perturbée, celle de loin est préseivée. L'hypermétropie est également corrigée par des verres correcteurs ou des lentilles. 
L'astigmatisme (qui peut être associé à l'un ou l'autre des troubles précédents) provient d'une inégalité de courbure de la cornée. Les images parviennent déformées à la rétine. Des verres spéciaux rectifient artificiellement les courbures. 
Enfin, la presbytie est l'expression du vieillissement de l'œil. Elle résulte d'une diminution progressive de l'élasticité du cristallin et se traduit par une vision floue de près. Le presbyte compense cette difficulté en reculant le document qu'il a à lire. La presbytie débute vers 40 ou 50 ans et devient rapidement gênante. Elle est corrigée par des verres convexes utilisés pour la lecture et les travaux fins. Le sujet a le choix entre les demi-lunes, les verres progressifs et les doubles foyers. Nul n'échappe à  la  presbytie, mais les myopes sont gênés plus tard que les autres.

Mon conseil : 
La  constatation d'un strabisme (loncherie) chez un jeune enfant exige une consultation et des soins spécialisés. Un strabisme traduit un défaut de coordination des muscles oculaires. Il peut révéler un trouble de la vision d'un œil. Quoi qu'il en soit le strabisme entraîne lui-même une perte partielle de la vision de l'oeil affecté. Aussi est-il important de le traiter tôt par le port d'un cache sur l'œil sain (pour solliciter l'œil malade), l'utilisation de verres correcteurs, et éventuellement par une intervention chirurgicale. Un strabisme d'apparition récente chez l'adulte traduit une pathologie sous-jacente et exige une consultation spécialisée immédiate.

VITAMINE K

Vitamine liposoluble jouant un rôle dans la coagulation et dans d'autres phénomènes biologiques comme le métabolisme des protéines et la fixation du calcium.

VITAMINES

Substances organiques, sans valeur énergétique propre, nécessaires à l'organisme, agissant à faible dose. Nous ne savons pas effectuer leur synthèse, ce qui implique de les fournir dans l'alimentation. Quatorze substances sont reconnues comme vitamines. Les travaux actuels ne portent plus sur les carences responsables de certaines maladies (pellagre, scorbut, béribéri...) mais sur leur intérêt dans la prévention voire le traitement des maladies de civilisation (cardiovasculaire, cancer...).

VOYAGES

Les voyages sous les tropiques sont bien agréables, mais non exempts de risques pour la santé. Afin que le séjour se passe au mieux et que le bénéfice des vacances ne soit pas assombri par une maladie au retour, il faut prendre quelques précautions simples : laver soigneusement fruits et légumes, éviter les crudités ; consommer les viandes bien cuites, ne boire que de l'eau provenant de bouteilles encapsulées et ouvertes devant vous. Attention au soleil ! Il brûle vite et provoque à long terme des cancers de la peau. 
Le soir, manches longues et pantalon empêchent les moustiques de piquer. Il faut en outre suivre rigoureusement le traitement préventif du paludisme et le continuer plusieurs semaines après le retour. 
Enfin, il convient, dans la mesure du possible, de consulter bien avant le départ, pour disposer du temps nécessaire aux vaccinations. 
En dehors du vaccin contre la fièvre jaune, obligatoire en Afrique et en Amérique latine, d'autres vaccinations sont particulièrement conseillées pour les séjours dans les pays en voie de développement, notamment la vaccination contre l'hépatite B, éventuellement celle contre l'hépatite A et la fièvre typhoïde. Dans certains pays, on peut également ajouter, pour le jeune voyageur, le vaccin contre les méningites A et C .

Mon conseil : 
Avant de partir pour un voyage lointain (ou prolongé), demandez conseil à voire médecin sur ce qu'il est bon d'emporter. Cependant, à titre indicatif, voici quelques médicaments à vous procurer : 

  • un antalgique comme l'aspirine ou le paracétamol;
  • un antiseptique local ou même une pommade anti-biotique;
  • des pansements et des bandes de contention 
  • des médicaments pour les troubles digestif : diarrhée, nausées, douleurs abdominales; 
  • si besoin, un remède contre le mal des transports; 
  • éventuellement, un sédatif en cas de troubles du sommeil; 
  • un écran solaire pour la peau, un collyre protecteur pour les yeux; 
  • et,  dans tous les cas, vos traitements habituels en quantité suffisante pour couvrir la durée du séjour.

 

Le centre d'amincissement Hélène Galé, votre coach minceur anti-âge, vous propose de mincir ou de maigrir avec la cryolipolyse à Tarbes 65000. Supprimez la cellulite qui vous gène et profitez des soins visage et corps et des compléments alimentaires Hélène Galé !

Centre Hélène Galé : 20, rue Soult à Tarbes - Tél. : 06 69 76 91 73 - 05 62 93 43 90
Mentions légales - Photos non contractuelles - Tous droits réservés © 2017
Réalisation par axynet