OUVREZ GRAND LES YEUX

Ce ne sont ni des truffes, ni des pousses de soja, ni des steak hachés... Mais, profitant de notre manque de vigilance, les fabricants entretiennent la confusion, souvent pour mieux nous séduire. Voici ce qu'il faut savoir pour ne pas tomber dans le panneau.

Savez-vous que les prépara­tions à base de noix de saint-jacques renferment en réalité des pétoncles  ? 
Ou que les tomates cœur-de-bœuf n'en sont pas toujours ? Entre la mise en avant de mentions  valorisantes sur l'emballage et les indications écrites en petits caractères les apparences peuvent être trompeuses. Elles ont pourtant leur importance ! Apprendre à décoder les étiquettes permet de choisir ce que l'on trouvera dans son assiette.

Votre centre d’amincissement Hélène Galé Tarbes 65000/Pau 64000, vous propose des soins de cryolipolyse, de radiofréquence, de cavitation et de vacum pour mincir ou maigrir afin de détruire la cellulite qui vous gène.

DES "TRUFFES FANTAISIE" À L'HUILE DE PALME 

Un crime de lèse-majesté ! Pour se conformer à une directive européenne, la France autorise, depuis 2003, l'incorporation de matières grasses végétales dans les chocolats. Comme le rappelle la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes. Plus précisément les fabricants ont la possibilité d'ajouter au beurre de cacao, à hauteur de 5 %, 6 types de matières grasses : illipé (arbre d'Asie du Sud-Est), huile de palme, sal (Inde), karité (Afrique de l'Ouest), kokum gurgi (Inde) et noyaux de mangue. S'ils n'ont pas  l'obligation de préciser le type de la graisse utilisée, ils doivent mentionner sa pré­sence. Associée à l'huile de palme, on trouve aussi de l'huile de coprah. Selon les confiseurs anglo-saxons, cet ajout améliorerait la tenue du chocolat dans le temps et le mariage des textures et des saveurs. Lintérêt est également financier, ces  matières  grasses  coûtant jusqu'à 3 fois moins cher que le beurre de cacao.

En France, les fabricants et les distributeurs restent attachés aux produits sans matières grasses végétales, en particulier les grandes marques (Lindt, Nestlé). Les matières grasses végétales semblent être davantage l'apanage des marques de distributeur et des produits d'entrée de gamme. Mais  on en trouve aussi dans  le chocolat fourré à la truffe fantaisie de Côte d'Or. 

 

 

 

DES HARICOTS MUNGOS DÉGUISÉS EN POUSSES DE SOJA 

Votre centre d’amincissement Hélène Galé Tarbes 65000/Pau 64000, vous propose des soins de cryolipolyse, de radiofréquence, de cavitation et de vacum pour mincir ou maigrir afin de détruire la cellulite qui vous gène.Vendues en vrac ou en barquette, ces graines germées, blanches et croquantes portent sou­ vent la mention « pousses de soja ». Il s'agit en réalité de haricot mungo, une plante originaire de l'Inde. D'un goût très peu prononcé, les mungos sont prisés dans la cuisine asiatique, en soupe ou en salade, et entrent dans la confection des vermicelles. Or, comme le déplore la DGCCRF « cette désignation inexacte est susceptible d'induire le consommateur en erreur. Il s'agit de deux espèces distinctes possédant des qualités nutritionnelles et des modes de consommation différents. Pour lever l'ambiguïté, ce produit prendra obligatoirement, à partir du 1er juil­let 2016, la mention unique « germes de haricot mungo », sans aucune référence au soja, afin d'éviter toute confusion avec les graines du soja jaune. Ces dernières  contiennent en effet des composés toxiques qui pourraient entraîner de graves risques pour la santé, et ne doivent jamais être consommées crues. Elles sont transformées en huile de soja, en aliments non fermentés, comme le lait de soja ou le tofu, ou en aliments fermentés, comme la sauce soja.

Du  point  de  vue nutritionnel, les pousses de soja et les  germes  de mungo sont éga­ lement différents. Avec  44 kilos calories  pour 100  grammes d'aliments (kcal/100 g), les germes de mungo sont très peu caloriques. Ils apportent en outre des vitamines et des sels minéraux (calcium, fer, magnésium). Le principal atout du soja jaune, bien connu des végétariens, est sa richesse en protéines. Ses graines en contiennent de 35 à 40 %. Ce pourcentage est toutefois réduit une fois les graines transformées : le tofu contient  ainsi 10  %  de protéines pour une  valeur énergétique de 130 kcal/100 g.

 

DES BURGERS AU SOJA QUI RESSEMBLENT À DES STEAKS 

Votre centre d’amincissement Hélène Galé Tarbes 65000/Pau 64000, vous propose des soins de cryolipolyse, de radiofréquence, de cavitation et de vacum pour mincir ou maigrir afin de détruire la cellulite qui vous gène.Pratiques et rapides à cuisiner, les steaks hachés représentent 28 % de la consommation de bœuf dans  l'Hexagone. Mais  derrière les apparences se cachent différentes compositions. Le steak haché est composé à 100 % de muscles  issus  des  parties antérieures de l'animal, comme le collier, le jumeau et le plat de côtes. Ce sont les plus riches en protéines : un steak de 100 grammes là 5 % de matières grasses en  renferme en général 21 grammes,  un peu moins pour les steaks à 15 %. La viande contient également des tissus conjonc­tifs (le collagène, qui entoure les muscles). Ils n'ont aucune valeur énergétique. C'est pourquoi le rapport collagène/ protéines figurant sur l'emballage est une infor­mation essen­ tielle : plus il est élevé, plus le steak contient de déchets. Dans les steaks à 5 % de ma­tières grasses, ce rapport est inférieur à 12 %. De leur côté, les burgers ou les prépa­rations de viande sont des mélanges contenant de 50 à 100 % de viande. C'est le cas de  L'Extra Moelleux de Charal,  qui contient  80%  de  muscles  et  20%  de  protéines de soja et d'arômes.  « L'utilisation  de  protéines végétales permet de  garantir un produit toujours moelleux, même bien cuit », nous explique la marque. Mais c'est aussi parce que ces ajouts coûtent moins cher que la viande... Et la liste des ingrédients peut s'allonger selon les burgers ! 

Outre 75 % de viande et des  protéines de pois  réhydratées, l'Ultra-Savoureux de Socopa ajoute de la betterave rouge pour garantir la cou­leur. Le Spécial à l'oignon de Charal descend à 51 % de viande, l'autre moitié étant composée de soja, chapelure, betterave... Pour une meilleure qualité nutritive, mieux vaut opter pour la liste d'ingrédients la plus courte. Quitte à ajouter  des oignons lors de la cuisson. 

 

 

DES TOMATES HYBRIDES QUI SE LA JOUENT "CŒUR-DE-BŒUF"

Votre centre d’amincissement Hélène Galé Tarbes 65000/Pau 64000, vous propose des soins de cryolipolyse, de radiofréquence, de cavitation et de vacum pour mincir ou maigrir afin de détruire la cellulite qui vous gène.Avec leur forme irrégulière et côtelée, ces to­mates jouent à fond la carte des légumes oubliés. Problème : elles n'ont de "cœur-de-bœuf" que le nom ! Ce sont des  varié­tés hybrides, développées au début des années 2000 pour séduire les  consom­mateurs, des tomates sans goût. Une substitu­tion d'autant plus aisée que le nom de cette tomate originaire d'Italie (cuor di bue) n'a pas été déposé en France. De fait, 90 % des tomates vendues sous cette ap­pellation sont des ersatz. Les enseignes entre­tiennent la confusion avec des mentions comme « tomate groupe cœur-de- bœuf » ou « tomate type cœur-de-bœuf ». 
La véritable cœur-de-bœuf est en forme de... cœur ! Avec une pointe vers le bas et un collet légèrement vert, même à maturité. Sa chair est pleine et savoureuse. À l'inverse, les hybrides sont en forme   d'aumônière, avec la pointe vers le haut. Conçue pour résister au transport et à la mise au froid, leur peau est plus épaisse, plus lisse et brillante. La chair est seg­mentée, avec davantage de vides et de graines.

Quand I'originale est douce et sucrée, l'imitation est farineuse et plus fade.  « Le souci est l'amalgame que peut faire le consommateur » regrette Alexandre Besseas, de la Ferme fruitière de la Hautière, à La Chapelle-sur-Erdre (44), qui produit des cœur-de-bœuf pour la vente directe et une hybride pour la grande distribution. « S'il achète une hybride pensant goûter une cœur-de-bœuf, il sera déçu et n'y reviendra pas. » D'autant plus qu'elles sont vendues jusqu'à 4 € le kilo ! 

 

 

DES PÉTONCLES CACHÉS DANS DES COQUILLES SAINT-JACQUES 

Votre centre d’amincissement Hélène Galé Tarbes 65000/Pau 64000, vous propose des soins de cryolipolyse, de radiofréquence, de cavitation et de vacum pour mincir ou maigrir afin de détruire la cellulite qui vous gène.Composé d'une noix et d'un corail orangé, ce mollusque est un mets de choix des repas de fête. Mais attention : une saint-jacques  peut en cacher une autre ! Sous la pression de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) la  réglementation française a autorisé, depuis 1996, l'appellation « coquille Saint-Jacques »  pour tous les coquillages de la famille des pectinidés. Or, cette famille est très large, allant de la véritable saint-jacques du littoral atlantique à bon nombre de pétoncles origi­naires d'Amérique du Sud et dAsie. Tandis que la saint-jacques a une noix fondante et une fine saveur iodée, les pétoncles sont en général plus petits, ont un goût moins prononcé et une consistance plus caoutchouteuse. Avec un prix de 2 à 3 fois moins élevé que celui de la saint-jacques, les pétoncles représentent plus de 90 % des pro­duits préparés et surgelés. Et les fabricants n'hésitent pas à entretenir la confusion, avec de jolies photos accompa­ gnées de la mention « coquille ou noix de saint-jacques ». Pour savoir à quel saint se vouer, mieux vaut lire attenti­vement les étiquettes et réviser ses cours de biologie ! Selon les arrivages, Tipiak, qui promet « 2 coquilles Saint-Jacques à la bretonne », vend des Zygo-chlamys patagonica d'Argen­tine, Argopecten purpuratus du Pérou, Chlamys nobilis du Vietnam... Certains fabricants vont jusqu'à les replacer dans une vraie coquille pour renfor­cer l'impression d'authenticité ! Pour trouver de véritables noix de saint-jacques, il faut pister l'appellation Pecten maximus, son nom scientifique. On en trouve chez Reflets de France ou Capitaine Cook (de 15 à 18 € le sachet de 300 grammes).

 

 

Le centre d'amincissement Hélène Galé, votre coach minceur anti-âge, vous propose de mincir ou de maigrir avec la cryolipolysela radiofréquence, la cavitation et le vacum à Tarbes 65000. Supprimez la cellulite qui vous gène et profitez des soins visage et corps et des compléments alimentaires Hélène Galé !

 

Centre Hélène Galé : 20, rue Soult à Tarbes - Tél. : 06 69 76 91 73 - 05 62 93 43 90
Mentions légales - Photos non contractuelles - Tous droits réservés © 2017
Réalisation par axynet