Le vin rouge et votre intestin ?

Vous avez probablement entendu dire que le vin rouge peut être une option de boisson très saine, mais vous avez probablement juste entendu parler des avantages génériques des antioxydants et du resvératrol dans le vin rouge.

Homme ou femme, comment avoir le ventre plat et maigrir vite du ventre ? Le centre d’amincissement anti-âge Hélène Galé vous propose un remodelage minceur pour perdre du poids avec le Cellu M6®, la cryolipolyse mais aussi la presso thérapie pour un drainage lymphatique et soulager les jambes lourdes.

Il y a une autre raison MAJEURE sur le fait que boire du vin rouge avec modération (1-2 verres par jour maximum) peut être une chose extrêmement saine dans votre routine. J'ai personnellement grandi en profitant d'un verre de vin au dîner 4-5 jours par semaine.

Une étude publiée dans l'American Journal of Clinical Nutrition (Am J Clin Nutr 2012;95:1323-1334) a signalé que les personnes qui buvaient deux verres de vin rouge par jour (du vin rouge sec, pas du vin sucré) avaient des niveaux plus élevés de bactéries bénéfiques et des niveaux inférieurs de mauvaises bactéries pathogènes dans leur intestin. Ce sont d'excellentes nouvelles, comme vous le savez, l’équilibre de la flore intestinale est considérablement important pour votre digestion, votre système immunitaire, votre métabolisme, la santé de votre peau et bien plus encore. L'étude a conclu que, bien que sa consommation fasse diminuer les bactéries pathogènes dans l'intestin, le vin a effectivement un effet prébiotique dans l'intestin en supportant la croissance et les colonies de microbes sains qui protègent votre santé.

Mais les puissants avantages pour la santé du vin rouge ne s'arrêtent pas là...

Une autre partie intéressante de cette étude est que le vin rouge a également permis aux buveurs de diminuer leur tension systolique et leur pression artérielle diastolique, leurs triglycérides, leur cholestérol LDL et leur taux de CRP (protéine C réactive). La CRP est une mesure de l'inflammation globale de votre corps, c’est donc une excellente chose de voir que l‘association de vin rouge réduit l'inflammation.

La partie intéressante de l'étude est que la consommation de vin rouge a été comparée à une consommation équivalente de gin (à quantité d’alcool équivalente) et aucun des avantages mentionnés ci-dessus n’a été observé dans le groupe consommant du gin. Cela signifie que les avantages étaient probablement liés aux polyphénols et au resvératrol dans le vin rouge et pas nécessairement à la teneur en alcool elle-même, bien qu’il y ait probablement un effet synergique de l'alcool et d'autres composés dans le vin rouge, raison pour laquelle le groupe recevant le vin rouge désalcoolisé a obtenu moins de bénéfices sur la pression artérielle.

Vous pouvez choisir du Cabernet, du Merlot, du Pinot Noir, du Syrah ou tout autre vin rouge sec pour obtenir tous ces avantages puissants pour la santé avec des polyphénols uniques et du resvératrol.

Notez que le vin blanc bénéficie aussi de quelques avantages pour la santé, mais pas aussi puissants que le vin rouge, avec des niveaux d'antioxydants inférieurs.

Un autre avantage du vin rouge et qui n'est pas mentionné dans l'étude ci-dessus, c'est le fait que le vin rouge consommé lors d’un repas peut ralentir et modérer la réponse de sucre dans le sang. C'est encore un autre avantage pour garder vos hormones équilibrées, contrôler vos niveaux d'insuline, contrôler l'appétit et rester mince !

Comme vous pouvez le voir, il y a pas mal de raisons pour lever votre verre de vin rouge et porter un toast à votre santé !

 

VIN UNE SOURCE DE SUCRE NON NÉGLIGEABLE

Les taux de sucre varient suivant le degré d'alcool et selon qu'il s'agit d'un vin ordinaire ou d'un vin doux. On peut boire jusqu'à plus de 40g au verre, soit huit morceaux de sucre...

Le centre d’amincissement anti-âge Hélène Galé spécialisé dans la presso thérapie, drainage lymphatique et les jambes lourdes vous propose la cryolipolyse pour mincir et maigrir par le froid pour les hommes comme pour les femmes à Tarbes 65000 et Pau.

Tous les fruits renferment du sucre, et le raisin ne fait pas exception. Avec la banane, il figure même parmi les plus sucrés. Selon les variétés, les méthodes de culture, mais aussi et surtout, le climat (plus il fait chaud, plus il est sucré), un kilo de raisin contient ainsi entre 150 et 250 grammes de glucides, dont une importante proportion de glucose. Ce taux de sucre est à l'origine de la teneur en alcool du vin, teneur également tributaire de la maturation du raisin. Plus celui-ci est mûr, moins il est acide et plus il contient de sucres. On considère la maturité idéale quand cette concentration atteint au minimum 200 g/I : il faut en effet 17 g de sucre pour obtenir 1 % d'alcool, donc au moins 200 g pour obtenir 12 %.

En pratique, le moût de raisin contient de 150 à 250 g/1 pour les vins blancs et rouges secs, et jusqu'à 400 g/1 s'il s'agit de produire des liquoreux. 
Ces sucres ont d'abord été produits par la photosynthèse des plantes, pour devenir plus concentrés pendant la maturation du raisin. 
Il s'agit essentiellement de glucose et de fructose, que des levures, en l'absence d'oxygène, transforment en alcool (éthanol) et en dioxyde de carbone dès que le raisin est pressé (vinification en blanc) ou mis à macérer (vinification en rouge).

 

Les taux d'alcool restent néanmoins limités : 
En règle générale, et pour autant que le vin soit naturel, donc sans additif, sa teneur en alcool dépasse rarement 16 %. Même si, ces dernières années, le climat tend à augmenter les taux d'alcool du vin... Un peu partout dans le monde, le raisin arrive en effet de plus en plus tôt à maturité. Résultat, il n'est pas rare de voir des vins à 13,14 voire 15 degré.

« Depuis le début des années 1980, le vin languedocien a gagné pratiquement un degré tous les dix ans. Il est passé d'une moyenne de 11 à plus de 13 degrés », explique Hernân Ojeda, directeur, à Gruissan, dans l'Aude, d'une unité expérimentale de l'Inra. Les chercheurs ont mis au point une technologie pour « dés alcooliser » le vin, sans pour autant lui enlever ses qualités organoleptiques. « Légalement, on n'a pas le droit de réduire le taux de plus de 20 % et il ne faut pas descendre en dessous de 9 degrés pour conserver le droit de parler de vin », précise le chercheur. L'ajout de sucre reste réglementé A l'opposé, un peu de sucre est parfois ajouté pour compenser le manque de maturité du raisin et, par suite, le manque d'alcool : cet ajout est strictement réglementé, interdit pour les vins d'appellation, et elle doit se limiter au maximum à l'ajout de 2 %. 
Mais la présence de sucres dans les liquoreux est en revanche tout ce qu'il y a de plus naturel, Pour les produire, on récolte en effet le raisin en automne, quand il a déjà dépassé le stade de maturité et perdu une partie de son eau. Le taux d'alcool peut alors aller au-delà des 16 %, voire plus de 20 % pour les meilleurs millésimes. Quelle est donc in fine la quantité de sucre ingérée en buvant un verre de vin doux à l'apéritif ? Une bouteille pouvant remplir six verres, comptez environ 42 g pour un vin doux ou liquoreux à 13,5 % en raison des sucres résiduels, c'est-à-dire des sucres naturels non fermentés. Soit huit morceaux de sucre.

 

À SAVOIR : Sec, le vin est moins riche en glucides et en calories que lorsqu'il est liquoreux. Le taux de sucre du raisin et sa maturation contribuent à sa teneur en alcool.

 

Le centre d'amincissement Hélène Galé, votre coach minceur anti-âge, vous propose de mincir ou de maigrir avec la cryolipolyse à Tarbes 65000. Supprimez la cellulite qui vous gène et profitez des soins visage et corps et des compléments alimentaires Hélène Galé !

Centre Hélène Galé : 20, rue Soult à Tarbes - Tél. : 06 69 76 91 73 - 05 62 93 43 90
Mentions légales - Photos non contractuelles - Tous droits réservés © 2017
Réalisation par axynet