Les dossiers nutrition par Hélène Galé

Les produits diététiques

pour les enfants

Laits, farines, petits pots, tous ces "aliments diététiques de l'enfance" sont strictement contrôlés par la législation européenne. Exploration de cet important  marché.

Le centre d’amincissement anti-âge Hélène Galé spécialisé dans la presso thérapie, drainage lymphatique et les jambes lourdes vous propose la cryolipolyse pour mincir et maigrir par le froid pour les hommes comme pour les femmes à Tarbes 65000 et Pau.Aliments diététiques de l'enfance et réglementation

 Légalement, ils regroupent tous les produits industriels que peuvent consommer les enfants, depuis leur naissance jusqu'à l'âge de 3 ans. La première réglementation française fut publiée le 1er juillet 1976. Depuis, elle n'a cessé d'être améliorée. Au cours de la dernière décennie, les aliments de l'enfance ont fait l'objet d'une harmonisa- tion européenne, donnant lieu à la publication de 24 textes spécifiques ou généraux visant à garantir que la composition de ces aliments soit bien adaptée aux besoins nutritionnels des nourrissons et enfants en bas âge, tout en répondant aux normes de sécurité.

 Les laits 1er âge 
Ce sont les "préparations pour nourrissons". Ils apportent au bébé entre 0 et 4 à 6 mois les éléments indispensables à son développement lorsque la maman ne peut ou ne souhaite pas l'allaiter. Leur composition est élaborée pour être la plus proche possible de celle du lait maternel. Protéines, lipides (et acides gras essentiels), glucides sont codifiés, de même que les 
minéraux. Ils sont enrichis en fer et en vitamines dans des proportions très précises. Il existe également des produits spéciaux pour les bébés ayant des besoins spécifiques : lait hypoallergénique, permettant la réduction du risque allergique ; acidifié, pour les nourrissons présentant des troubles digestifs fonctionnels ;aliments de régime pour nourrisson de faible poids de naissance ;laits anti-régurgitation (AR) pour les nourrissons souffrant de régurgitation ; laits de réalimentation pour les enfants diarrhéiques.

 De 4 à 6 mois à 1 an 

  • Laits 2e âge. Ce sont des laits adaptés aux besoins spécifiques des enfants de cet âge et à leur développement.
  • Céréales : la gamme est large, adaptée et codifiée. Céréales sans gluten, avec ou sans fruits et légumes finement homo- généisés à diluer dans du lait ou bien lactées ou enrichies en protéines à 
    reconstituer  avec  de  l'eau. Céréales infantiles enrichies en fruits ou légumes, purées de fruits ou légumes.
  • Petits pots et plats préparés. Petits pots de viande, poissons,  légumes, fruits. Potages et purées déshydratés. Assiettes spéciales micro-ondes. Jus et boissons. Desserts et produits laitiers.  La gamme  est  large  (il  existe plus de 150 produits), tous adaptés à la diversité alimentaire en fonction des besoins nutritionnels de l'enfant et de son apprentissage du goût et des saveurs.

 1 à 3 ans 

Laits de croissance. Ils sont spécifiquement adaptés par rapport au lait de vache, enrichis en fer et en acides gras polyinsaturés essentiels, mais moins riches en protéines, afin de limiter les risques nutritionnels, facteur d'obésité infantile.

A noter... 

Les professionnels des aliments de l'enfance et de la diététique sont regroupés au sein du Syndicat Français des Aliments de l'Enfance et de la Diététique (SFAED) : http://www.sfaed.org/. La législation interdit l'emploi d'édulcorant et de colorants, limite l'enrichissement en vitamines, minéraux et aussi additifs, impose des normes sur les résidus de pesticides et sur les matériaux de contacts (les emballages). Aux règlements propres aux aliments de l'enfance s'ajoutent les règles générales des aliments destinés à l'ensemble de la population et celles qui sont applicables à la production agricole. 

pour les sportifs 

Le centre d’amincissement anti-âge Hélène Galé spécialisé dans la presso thérapie, drainage lymphatique et les jambes lourdes vous propose la cryolipolyse pour mincir et maigrir par le froid pour les hommes comme pour les femmes à Tarbes 65000 et Pau.Les produits diététiques de l'effort sont soumis à une stricte législation. Mais il existe nombre de compléments alimentaires, plus ou moins miraculeux, qui échappent à tout contrôle. Comment faire le tri ?

 Les exigences de l'effort 
L'exercice physique entraîne une hausse des besoins en eau et en énergie immédiate nécessaire à toutes les cellules du corps et plus particulièrement à celles des muscles. Les glucides sont le premier carburant de base lors d'un effort intense, les efforts modérés mobilisent glucides et lipides. Les glucides viennent du stock corporel, le glycogène. Mais dès que celui-ci s'épuise, l'apport de glucides alimentaires est nécessaire. Quant à l'eau, elle est indispensable dès l'arrêt de l'effort quand il est court, au cours de celui-ci quand il est long. Les lipides, quand ils sont nécessaires, au court d'un effort long, sont pris sur le stock de la masse graisseuse. Celle-ci se reconstitue au cours du ou des repas suivants. Il en est de même pour les vi- tamines et les sels minéraux. 

 Les produits diététiques de l'effort 
Ils sont soumis à l'Arrêté du 20/07/1977 qui fixe leur composition nutritionnelle. 
Deux catégories sont définies : 
• Aliments équilibrés de l'effort : protéines 13 à 17 % ; glucides 50 à 60 % (avec 10% de sucres rapides an maximum) ; lipides 27 à 33 % (avec 20 % au moins d'acides gras essentiels). Vitamine B1 : 3 à 9 mg ; vitamine B6 : 4 à 15 mg ; vitamine C : 150 à 200 mg ; calcium : 1 000 à 1 500 mg ; magnésium : 500 à 750 mg. 
•  Aliments de l'effort à prédominance glucidique ou lipidique. 
Pour les premiers, 60 % des calories du produit doivent venir des glucides avec un apport de vitamine B1 entre 3 et 9 mg. Pour les seconds, plus de 33% des calories doivent venir des lipides avec au moins 20 % d'acides gras essentiels.

 Les compléments alimentaires de l'effort 
D'après la loi française (JO 12 avril 1996) : "Les compléments alimentaires sont les produits destinés à être ingérés en complément de l'alimentation courante, afin de pallier l'insuffisance réelle ou supposée des apports journaliers." Ils peuvent contenir vitamines, sels minéraux, protéines, sauf la carnitine. Mais il existe une importante économie souterraine de produits plus ou moins licites que l'on achète dans certains clubs sportifs et sur des sites Internet. 

 La folie des protéines et de la carnitine 
Les mixtures de protéines et d'acides aminés sont légion et absorbées souvent n'importe comment et en excès. L'apport conseillé de protéines aux sportifs de haut niveau est de 1,2 g à 2/3 g par kilo de poids et par jour, légèrement supérieur à celui des sédentaires (1 g/kg/jour). Celui-ci couvre le besoin des sportifs de loisir. L'excès de protéines est dangereux car il fatigue  les reins, favorise  l'élimination  urinaire  d'azote  et de calcium. La carnitine est une substance fabriquée par le corps à partir de certains acides aminés. Prise à hautes doses, elle augmente la masse musculaire, favorisant ainsi les performances dans un effort de courte du- rée, comme la musculation. Sa commercialisation (mais pas sa consommation) est interdite en France à cause de ses dangers potentiels (troubles digestifs, cardiaques, etc.). Elle est en vente libre dans tous les autres pays et n'est pas inscrite sur la  liste des produits dopants.

Le prix des protéines Les compléments d'acides aminés et de protéines sont d'un prix élevé. Pourtant, ils proviennent  du blanc d'œuf et/ou du lait. Un pot de fromage blanc à 0% de MG, un bifteck maigre reviennent beaucoup  moins chers et contiennent  les mêmes acides aminés.

BIEN CHOISIR VOTRE PRODUIT 

Le produit d'un ami ou celui d'une star du sport n'est pas forcément adapté pour vous. Lisez les étiquettes (composition, conditions d'utilisation, date de péremption), comparez les prix, pensez à l'aspect pratique. Testez-le lors d'un entraînement avant d'en acheter un stock. 

A noter...

Les différents glucides des boissons et des produits de l'effort se trouvent dans les fruits (séchés et frais}, le miel, le riz et les pâtes. Une boisson d'effort maison (eau, jus de fruit et miel) est plus économique.

Pour les régimes

Produits diététiques ou de régime, aliments dits de "santé", compléments  alimentaires, sont innombrables, tous encadrés par la réglementation européenne  ou française. Comment s'y reconnaître ?

Le centre d’amincissement anti-âge Hélène Galé spécialisé dans la presso thérapie, drainage lymphatique et les jambes lourdes vous propose la cryolipolyse pour mincir et maigrir par le froid pour les hommes comme pour les femmes à Tarbes 65000 et Pau. Définition des produits de régime 
Un produit diététique ou de régime est celui qui possède "des propriétés particulières concernant la santé humaine ou convenant à la pratique de certains régimes". Telle est la définition légale. Ces produits doivent être très différents des aliments de consommation courante (composition et/ou procédé de fabrication particuliers) et répondre à un besoin nutritionnel spécifique.

 Une avalanche de produits ! 
Ce sont les produits hyposodés (sans sel) ; hypoglucidiques destinés aux diabétiques ; hypocaloriques (soit appauvris en glucides ou en lipides ; soit équilibrés en nutriments, la portion étant alors limitée en calories les substituts de repas se trouvent dans cette catégorie ; hyperprotidiques (enrichis en protéines et destinés aux personnes qui souffrent de dénutrition ; hypoprotidiques (appauvris en protéines comme ceux "sans gluten" destinés aux personnes souffrant d'une intolérance à cette protéine ; nécessitant un apport lipidique particulier (teneur en lipides réduites ou garantie en triglycérides à chaîne moyenne ou garantie en acides gras essentiels) ; à teneur garantie en... (vitamines, acides aminés essentiels, magnésium, etc.) où la quantité de nutriments habituels, diminuée par le traitement subi, est restaurée ; enrichis en... (fibres, vitamines, fer et autres oligoéléments) où des nutriments qui ne se trouvent pas forcément dans le produit y sont ajoutés ; diététiques de l'effort (équilibrés, à prédominance de glucides ou de lipides et enrichis en vitamines et en minéraux). À cette Iongue liste s'ajoutent les produits diététiques pour l'enfance. Tout est légalement encadré et contrôlé par la Communauté européenne : fabrication, matières premières, hygiène, additifs autorisés, étiquetage, publicité.

 

 Aliments dits de "santé" 
Ce ne sont pas légalement  des "produits  diététiques"  mais  des  produits alimentaires  avec des qualités spécifiques présentées sur l'étiquette comme des "allégations". Celles-ci, très contrôlées par la législation française, doivent être modifiées par l'Europe et probablement assouplies. Actuellement, il existe deux types d'allégations autorisées : les nutritionnelles ("riche en...  ou " allégé en...") et les qualitatives  comme "naturel",  "nouveau", "frais", "artisanal", etc. Les allégations santé du type "le yaourt X combat l'ostéoporose"  sont interdites mais les informations sur un ingrédient comme "le calcium est bon pour les os" sont autorisées.

 Les produits allégés légers, "light" 

Il s'agit des produits de base (lait, laitages, corps gras, fromages), d'aliments transformés (chips, biscuits, charcuteries) et des plats cuisinés allégés en lipides ; de produits édulcorés dans lesquels le sucre est remplacé par des édulcorants (confitures, compotes, crèmes desserts, yaourts, bonbons, chewing-gums) et des boissons dites "sans alcool". Les mentions "allégé en sucre" ou "allégé en matières grasses" doivent figurer sur l'étiquetage avec la proportion de l'allégement. Les termes "basses calories", "léger", "light" n'ont pas de définition légale et peuvent être utilisés librement. Ce qui laisse la porte ouverte à tous les abus.

Les règles de l'allégement : La dénomination "allégé" est réservée à un aliment destiné à une alimentation courante. Toute référence à un régime ou à l'amaigrissement est interdite. L'allégement  ne doit pas changer fondamentalement la nature du produit : le beurre allégé reste du beurre, la confiture est toujours de la confiture.

A noter...

Un chocolat "allégé en sucre" ne l'est pas en lipides. Or ce sont ces derniers qui apportent le plus de calories.

LES COMPLÉMENTS ALIMENTAIRES 

il s'agit de toutes les potions, pilules, gélules contenant vitamines, minéraux, oligo- éléments, acides aminés, algues, plantes, substances de toutes sortes venant de la mer et d'ailleurs. Leurs promesses sont multiples : amaigrissement, lutte contre le vieillissement, l'impuissance, la fatigue, etc. Ils sont régis par une directive européenne depuis 2002 imposant des normes de qualité (selon une liste d'ingrédients autorisés) et d'étiquetage informatif.

Mon conseil : Tous ces produits pour l'enfance sont très sûrs. Les laits et les céréales mis au point en fonction des différents âges sont vraiment indispensables. Quant aux petits pots et plats préparés, ils sont un bon moyen de dépannage. Une alimentation équilibrée couvre vos besoins lorsque vous faites du sport. Écoutez votre corps : il sait ce dont il a besoin pour rattraper ce qui a été éliminé lors de vos efforts. Mangez à votre faim après votre entraînement mais pas au-delà. Regardez bien les étiquettes et ne vous laissez pas prendre par les promesses publicitaires.

Aucun produit même le plus rigoureux du point de vue légal, ne fait maigrir !

 

Le centre d'amincissement Hélène Galé, votre coach minceur anti-âge, vous propose de mincir ou de maigrir avec la cryolipolyse à Tarbes 65000. Supprimez la cellulite qui vous gène et profitez des soins visage et corps et des compléments alimentaires Hélène Galé ! 

Centre Hélène Galé : 20, rue Soult à Tarbes - Tél. : 06 69 76 91 73 - 05 62 93 43 90
Mentions légales - Photos non contractuelles - Tous droits réservés © 2017
Réalisation par axynet