Bien utiliser les huiles essentielles

Nous savons aujourd'hui tirer le meilleur parti des plantes, à la fois pour leurs propriétés thérapeutiques et olfactives. Pour tout savoir sur les huiles essentielles, suivez le guide !

Le centre d’amincissement anti-âge Hélène Galé spécialisé dans la presso thérapie, drainage lymphatique et les jambes lourdes vous propose la cryolipolyse, la radiofréquence, la cavitation et le vacum pour mincir et maigrir par le froid pour les hommes comme pour les femmes à Tarbes 65000 et Pau.

Qu'est-ce qu'une huile essentielle ? 

Les huiles essentielles sont obte­nues par distillation à la vapeur d'eau de fleurs, rameaux, feuilles, écorce, fruits, etc. La vapeur d'eau produite par un échauffement, tra­verse les plantes et se charge en es­sence. Elle est ensuite ramenée à l'état liquide par réfrigération. Le mélange d'eau et d'huile essentielle est recueilli dans l'essencier où il se décante et se sépare par différence de densité. L'huile essentielle, plus légère, surnage et peut être récol­tée. En fonction de la période de l'année, des variétés ou encore du climat, le rendement de la plante à l'huile essentielle diffère beaucoup. Cela peut expliquer la différence de prix. Les huiles essentielles sont à conserver à l'abri de la lumière, de la chaleur et de l'air. 

 

Comment agissent les huiles essentielles ? 

Les huiles essentielles possèdent de nombeauses propriétés, mais certaines sont plus ou moins re­connues : antivirales, antiparasi­taires, toniques, calmantes... Leur propriété anti-infectieuse est de loin celle qui est la mieux établie. Chaque huile possède une ou plusieurs actions thérapeutiques, en plus de ses propriétés olfac­tives. Différentes huiles essentielles peuvent être asso­ciées dans un traitement. Le fait d'asso­cier 2 ou 3 huiles de propriétés voisines va créer un mélange synergique plus puissant mais différent. Les huiles es­sentielles sont actives et très puis­santes. Il n'est donc pas nécessaire d'en utiliser des quantités importantes (ce qui peut au contraire s'avérer nuisible). 

 

En usage externe 

Les huiles essentielles peuvent tout d’abord s'utiliser en diffusion dans l'at­mosphère. Avec un brûle-parfum par évaporation, par exemple. On met quelques gouttes dans une coupelle chauffée par une bougie. L'huile s'éva­pore au fur et à mesure. L'arôme pénètre dans l'organisme par la peau et les pou­ mons. On peut avoir recours à un diffu­seur électrique : grâce à sa puissance d'action, cet appareil est idéal pour diffu­ser dans toute la maison. Pour éviter de saturer l'air en molécules aromatiques, le diffuseur s'utilise de façon intermittente, à raison de 15 minutes toutes les heures.

 

Bain, inhalation et massage 

En inhalation, les huiles essentielles sont simples et efficaces dans les cas de bronchite et rhinite, sinusite, rhume... On met 2 à 3 gouttes d'essence choisie dans un bol d'eau bien chaude mais non bouillante. On inhale la vapeur en se cou­vrant la tête d'une serviette. L'utilisation des huiles essentielles dans le bain est très délicate. Les huiles et l'eau ne se mélangent pas. Il est recommandé de les solubiliser, dans du sel ou du savon li­quide neutre. Pour utiliser les huiles es­sentielles en massage ou en friction, elles doivent être diluées dans une huile végétale pure, huile d'amande douce par exemple. Certaines huiles essentielles utilisées pures sur la peau sont irritantes. Rares sont celles qui peuvent être ap­pliquées pures, comme la lavande. Appliquées sur la peau, les huiles essentielles pénètrent rapidement dans l'organisme. Le dosage moyen peut être de 2 à 10% d'huile essentielle pour 90 à 98% d'huile végétale. 

 

Précautions d'emploi 

Toutes les huiles ne sont pas utili­sables avec ces différentes méthodes. Certaines inoffensives pour la peau peuvent être toxiques en ingestion (comme l'eucalyptus). D'autres, com­me le thym, ne s'utilisent pas en diffu­sion dans l'air car elles sont irritantes pour les muqueuses. Les huiles es­sentielles sont des substances actives et concentrées, leur utilisation exige donc certaines précautions. Ne prati­quez pas l'automédication. En cas de contact avec l'œil ou les muqueuses, rincez  l'huile essentielle avec de l'hui­le végétale et non pas de l’eau.

 

Une absorption plus facile 
L'administration de suppositoires permet aussi une absorption efficace et rapide des huiles essentielles, du fait de la grande perméabilité des veines du rectum. Cette voie est utile pour les personnes qui ne peuvent pas absorber d'huiles essentielles par voie orale (intolérance aux odeurs, fragilité des muqueuses digestives, etc.).

 

À noter : En usage interne, par ingestion dans les plats cuisinés, les huiles essentielles des plantes condimentaires (estragon, basilic...) agrémenteront les assaisonnements. Celles des agrumes parfument les desserts.

 

Mon conseil : Vous pouvez fabriquer vos propres huiles aromatisées en mélangeant quelques gouttes d'huiles essentielles dans une huile végétale : en général, 1 goutte pour 10 ml d'huile grasse.

 

Le centre d'amincissement Hélène Galé, votre coach minceur anti-âge, vous propose de mincir ou de maigrir avec la cryolipolysela radiofréquence, la cavitation et le vacum à Tarbes 65000 et Pau 64000. Supprimez la cellulite qui vous gène et profitez des soins visage et corps et des compléments alimentaires Hélène Galé !

 

Centre Hélène Galé : 20, rue Soult à Tarbes - Tél. : 06 69 76 91 73 - 05 62 93 43 90
Mentions légales - Photos non contractuelles - Tous droits réservés © 2017
Réalisation par axynet