Les liftings

Le lifting est une opération aux résultats parfois spectaculaires. De plus en plus répandu en France, il s'agit de bien en connaître les modalités, le déroulement, les résultats, mais également les conséquences possibles. 

Comment maigrir vite ou mincir rapidement ? Grâce au centre d’amincissement Hélène Galé, votre coach minceur anti-âge vous permettra d’accéder à un traitement anti-cellulite avec l’ENDERMOLOGIE Cellu M6®, la radiofréquence, la cavitation et le vacum. Le remodelage de votre corps et visage se fera au centre Hélène Galé de Tarbes 65000, Pau.

Pour qui, pour quoi ? 

Il existe plusieurs types de liftings. Globalement, cette intervention de chirurgie esthétique vise à retendre les muscles et la peau des diffé­rentes parties du visage qui au­raient pu s’affaisser, suite au vieillissement cutané (en général aux alentours de 50 ans) mais aus­si à un amaigrissement extrême. Il s’adresse à toutes celles (et ceux) qui souhaitent “rajeunir” : qu’il s’agisse du haut du visage (front, yeux, tempes), de sa partie basse (joues, ovale et cou) ou de sa tota­lité, l’affaissement cutané est ré­duit, les traits tirés et la peau revi­talisée (le lifting associe une remise en tension des muscles et de la peau pour restituer une ex­pression naturelle). 

 

L'intervention 

Pratiquée sous anesthésie locale ou générale pour un lifting total, elle dure environ trois heures. Elle vise à retendre puis enlever l’excé­dent de peau. Une incision est pra­tiquée devant et derrière l’oreille : la peau est ensuite décollée, les muscles sont retendus puis sutu­ rés afin d’atténuer leur relâchement. Le praticien enlève alors l’excédent de peau, et pratique des hémostases pour éviter un saignement important. Il effectue des points de suture de part et d’autre du visage, la plupart du temps ca­mouflés dans les reliefs naturels, en avant et en arrière de l’oreille jusqu’aux cheveux (une petite ci­catrice peut être très légèrement visible sous le menton dans le cas d’un lifting du cou).

 

Lifting partiel ou total 

Le lifting peut etre celui de la totalité du visage, ou partiel : du haut ou du bas du visage. Les techniques sont les mêmes. Le lifting total s’adresse à une personne dont le visage est extrêmement marqué, le lifting temporal est destiné à reprendre un affaissement frontal et ridé, à rajeunir l’expression du regard et des pommettes, notam­ment au niveau des rides qui se trou­vent autour des yeux, et entre les sour­cils. Enfin, le lifting du bas du visage tend à atténuer l’affaissement cutané au niveau des joues et des maxillaires, et à recréer l’ovale du visage. Enfin, le lifting cervico-facial agit à la fois sur le visage et sur le cou.

 

Les suites de l'intervention 

L’hospitalisation dure 24 à 48 heures. Les premiers jours suivant le lifting peuvent générer œdème ou ecchy­moses, mais ils sont transitoires et dis­paraissent au bout d’une dizaine de jours. Le port d'une bande de conten­tion (style Velpeau) est obligatoire pen­ dant 48 heures, avec pose de drains si nécessaire. Les cicatrices, légèrement inflammatoires dans les premiers temps, deviennent quasi invisibles (deux mois pour la complète disparition), car les incisions sont très fines. La peau, à certains endroits, perdre provisoirement sa sensibilité. Le résultat n’est définitif qu’au bout de quelques mois. Dans le cas d’une intervention pratiquée par un chirurgien habile et compétent, les ef­fets peuvent être spectaculaires : as­pect naturel, peau qui a gagné en fraî­cheur et en souplesse. 

 

Vaincre le vieillissement ? 

Évidemment, nombreux sont ceux qui rejettent toute idée de lifting : on naît et on vit tels que la nature nous a faits, tels que la nature nous a transformés... D’autant que, même si les techniques s’améliorent constamment, les résultats ne sont pas à 100 % naturels, et peu­vent parfois donner au visage un aspect figé qui n’est pas du meilleur goût... Dans le cas de l’amaigrissement, cela s’avère plus discutable. En ce qui concerne les rides très pro­fondes et éloignées du décollement (pourtour des lèvres, etc.), le lifting peut les atténuer tout au plus. D'autres tech­niques existent, moins lourdes pour les rides difficilement accessibles, elles sont efficaces et sans danger.

 

Deux operations en une 
Le lifting peut être associé des gestes de liposuccion au niveau du cou lorsqu’il y a excès graisseux, ou au contraire à des comblements graisseux : sillons naso-géniens des joues et paupières inférieures pour redonner du volume à une peau amincie.

 

À noter : Expositions trop prolongées au soleil et abus de tabac peuvent constituer des contre-indications à un lifting : la peau, mal vascularisée, peut se révéler beaucoup trop fragile.

 

Mon conseil : Ne vous lancez pas dans un lifting sans une grande réflexion préalable. Prenez d'abord conseil d'une amie qui a subi avec succès cette opération. Faites-lui bien raconter son déroulement et ses suites. Ensuite, n'hésitez pas à consulter différents chirurgiens et à leur demander un devis.

 

Le lifting après amincissement

Le but du lifting (ou "plastie") est de redonner de la tenue à un ventre, des bras, des jambes ou toute autre partie du corps présentant un relâchement de la peau, souvent directement lié à un amincissement.

Comment maigrir vite ou mincir rapidement ? Grâce au centre d’amincissement Hélène Galé, votre coach minceur anti-âge vous permettra d’accéder à un traitement anti-cellulite avec l’ENDERMOLOGIE Cellu M6®, la radiofréquence, la cavitation et le vacum. Le remodelage de votre corps et visage se fera au centre Hélène Galé de Tarbes 65000, Pau.

Pour qui ?

Les liftings sont indiqués pour les personnes dont l'image corpo­relle a été fragilisée par les variations de poids, les gros­sesses, le dé­règlement hormonal, l'âge ou la sédentarité. Dans la ma­jorité des cas, il s'agit d'un problè­me purement esthétique, allant du petit ventre rond à un corps entier à la peau flasque. Entre ces extrêmes, il existe tous les intermédiaires, le plus souvent associés à un relâche­ment de la peau après un amincissement important. La peau est d’autant plus distendue dans le cas d’un régime drastique ou effectué de manière anarchique, sans sur­veillance sérieuse ou pratique d’un sport. Il s’agit alors de “redraper” la peau, de la même manière que pour un lifting du visage. 
Lors de la première consultation, le chirurgien conseille à son patient la technique la mieux adaptée, en analysant plusieurs facteurs : l'état de la peau, son élasticité, la présence ou non de vergetures, le de­gré de l'excédent cutané et l'état des muscles. Un bilan de santé est nécessaire avant l'opération afin d'éliminer toute  contre-indication d'ordre général. 

 

L'abdominoplastie 

Le principe de l'opération consiste à enlever l'excès de peau situé dans la partie basse du ventre, avec une cicatrice qui se trouvera au ras du pubis. L'intervention se déroule sous anesthésie générale s'il s'agit d'une abdominoplastie complète. Après l'incision, un dé­ collement cutanéo-graisseux est effectué de façon localisée. Lorsque la paroi abdominale est distendue, on pratique un pli de l'aponévrose qui recouvre les muscles, pour donner fermeté à l'abdomen. La réduction de l'excé­dent de peau se fait alors pour bien redraper la taille. Le pansement de contention est renforcé par le port d'une gaine élastique médicale. L'intervention dure en moyenne deux heures. Il existe une autre variante, pour les cas moins importants de relâche­ment du ventre : le “minilift” abdo­minal. Cette intervention consiste uniquement à enlever un léger excès de peau flasque avec vergetures, juste au-dessus du pubis, sans toucher à l'ombilic. 

 

Le lifting des cuisses et des bras 

À la suite d'un amaigrissement impor­tant, l'intérieur des bras et des cuisses souffre souvent d'un relâchement cuta­né, plus ou moins évident. Dans les cas vraiment importants, avec gêne physique et esthétique, un lifting avec ré­section cutanée peut être une solution radicale. Il retend la peau, redrapée vers le haut, et en supprime les excès. Si la quantité de peau à retirer est petite, on procède à une incision dans l'aine ou dans l'aisselle. Pour les bras très disten­dus, seule une longue incision verticale, tout au long du bras, résout le problème. La cicatrice est apparente, souvent in­esthétique. En règle générale, cette chi­rurgie esthétique s'adresse aux per­sonnes ayant perdu toute possibilité de récupération physique des muscles et de la peau. Elles sont nécessairement averties d'une cicatrisation plus ou moins hypertrophique. Ces liftings sont réalisés sous anesthésie locale sans hospitalisation. Une contention élastique par un brassard ou un panty est obliga­toire durant un mois. 

 

Le bodylift

Il s’agit d’un lifting complet du corps. Cette opération s'avère lourde : une quantité importante de peau est enlevée (20 à 30 cm de hauteur tout autour du corps), ainsi que le poids des tissus (4 à 6 kilos  en moyenne et même plus). L’opération peut durer quatre à cinq heures, sous anesthésie générale. Le ré­sultat est souvent très spectaculaire et les cicatrices sont dissimulées au niveau du maillot de bain. Les suites opéra­toires sont marquées par une fatigue énorme, et plusieurs semaines de convalescence. Une gaine doit être por­tée pendant parfois plusieurs mois. 

 

Résultats, précautions 

Ces interventions sont dans l’en­semble assez lourdes. Le suivi médi­cal est donc très important. Les résultats du lifting, localisé ou total, apparaissent au bout de quelques se­ maines, de quelques mois pour un lifing total. Ils sont souvent spectaculaires mais nécessitent un véritable entretien. Port de la gaine jour et nuit pour favoriser une bonne cicatrisation, impossibilité de prendre le soleil du­rant deux mois, puis en veillant à bien protéger la cicatrice. 
Enfin, il est impératif de surveiller son alimentation et de reprendre une acti­ vité sportive, à partir du deuxième mois après l'intervention.

 

Parfois remboursé en partie 
Si dans certaines situations comme des grossesses multiples ou une césarienne, la Sécurité sociale peut prendre en charge une partie du coût d’un lifting, il n’en est rien dans le cas d’une opération à visée purement esthétique.

 

À noter : On observe fréquemment une modification de la sensibilité cutanée à la suite d'un lifting. Celle-ci s'améliore au fur et à mesure. Si nécessaire, la cicatrice peut être retouchée, sous anesthésie locale.

 

Mon conseil  : La plastie abdominale est une bonne intervention lorsqu'elle est justifiée par un ventre très abîmé après la réduction d'une obésité massive. Un amaigrissement trop rapide ne laisse pas le temps à la peau de s'adapter. C'est pourquoi il faut toujours maigrir doucement. Sachez aussi que la reprise de poids après un lifting est catastrophique pour la peau.

 

Le centre d'amincissement Hélène Galé, votre coach minceur anti-âge, vous propose de mincir ou de maigrir avec la cryolipolysela radiofréquence, la cavitation et le vacum à Tarbes 65000 et Pau 64000. Supprimez la cellulite qui vous gène et profitez des soins visage et corps et des compléments alimentaires Hélène Galé !

 

Centre Hélène Galé : 20, rue Soult à Tarbes - Tél. : 06 69 76 91 73 - 05 62 93 43 90
Mentions légales - Photos non contractuelles - Tous droits réservés © 2017
Réalisation par axynet