Les besoins nutritionnels après la ménopause 

Entre la ménopause et la vieillesse, il s'écoule vingt à trente ans durant lesquels la femme moderne reste active et en bonne forme physique. Il serait donc absurde de faire n'importe quoi sous prétexte que la vie est derrière soi.

Le centre d’amincissement anti-âge Hélène Galé spécialisé dans la presso thérapie, drainage lymphatique et les jambes lourdes vous propose la cryolipolyse pour mincir et maigrir par le froid pour les hommes comme pour les femmes à Tarbes 65000 et Pau.

Les besoins en énergie 

Ils restent longtemps identiques à ceux de la femme adulte, au moins jusqu'au ralentissement des activités sociales, culturelles ou sportives, c'est-à-dire souvent après 70-75 ans. C'est seulement quand les activités diminuent que l'on peut adopter un niveau calorique plus modeste, entre 1 800  et 2000  cal par jour. Au-dessous de 1600 cal, les besoins essentiels ne sont plus couverts. En pratique, la baisse très progressive du métabolisme et des dépenses caloriques se fait parallèlement au remplacement de la masse musculaire active par une masse grasse inactive. Préserver sa masse musculaire est, par conséquent, primordial.

Les besoins en nutriments 


Les protéines.  On a longtemps cru que les besoins en protéines diminuaient à partir de la ménopause : on sait aujourd'hui qu'il n'en est rien. La consommation de viande, de poisson et d'autres sources de protéines doit rester strictement identique à celle de l'adulte.

Les  glucides.  Ils doivent garder  la même place prépondérante dans l'apport énergétique. 
Les lipides. L'apport en graisses doit être d'autant plus surveillé que la femme ménopausée n'est plus protégée par ses hormones féminines contre les maladies cardio-vasculaires. En quelques années, le niveau de risque rejoint celui des hommes. 
L'eau. Plus le rein vieillit, plus l'eau est importante pour permettre à cet organe de bien travailler. Une bonne hydratation limite aussi le risque d'infections urinaires.

Les besoins en vitamines

Les besoins vitaminiques restent globalement au même niveau que chez l'adulte. Ils sont couverts par une alimentation diversifiée, comportant des portions suffisantes de fruits et de légumes. Seul le besoin en vitamine D doit être revu à la hausse (1 000 unités par jour), surtout en hiver (moindre ex-position au soleil), en raison de son rôle préventif contre l'ostéoporose. Il est également augmenté en cas de tabagisme régulier.

Les besoins en minéraux 

La principale variation concerne le calcium, élément préventif essentiel contre l'ostéoporose, qui s'accélère dès la ménopause. La perte de capital osseux, en partie due à l'effondrement hormonal, est encore accentuée par un apport trop faible en calcium. Une ration de 1 200 à 1 500 mg par jour est recommandée, en association avec la vitamine D et une exposition prudente au soleil. Cet apport calcique élevé semble également bénéfique pour la tension artérielle. Les autres besoins en sels minéraux sont constants par rapport à ceux de l'âge adulte. C'est le cas notamment du fer, pour lequel l'arrêt des règles représente d'ailleurs une sérieuse économie. Ce sont plutôt les excès qu'il faut surveiller, car le vieillissement du rein diminue les capacités à réguler le sodium et le potassium. Il vaut mieux diminuer la consommation de produits salés pour ne pas favoriser une hypertension. En revanche, si vous prenez des diurétiques hypotenseurs, des apports de potassium ou de sodium sont nécessaires.

 

Fibres végétales : prudence 
Les fibres végétales sont de plus en plus nécessaires après la ménopause pour éviter une constipation due au ralentissement intestinal. Mais un excès de fibres dures (son) peut réveiller des douleurs de colopathie fonctionnelle et piéger votre calcium dans l'intestin. Des fibres ? Oui, mais pas trop.

 

Mon conseil : Plus vous garderez une activité physique et intellectuelle importante, mieux vous mangerez et mieux vous vous porterez. Recevez régulièrement vos enfants et vos petits-enfants : leur présence est une source d'énergie.

 

FACILITER LA DIGESTION

Plus l'âge avance, plus la digestion est délicate. Mangez lentement (mâchez bien vos aliments pour faciliter l'action des sucs gastriques) et prenez quatre repas légers dans (ajournée plutôt que deux gros repas. Attention aux légumes très fibreux et aux graisses cuites, parfois difficiles à tolérer.

 

À noter... Les risques de cholestérolémie (élévation du taux de cholestérol sanguin) augmentent après la ménopause, car les hormones ne vous protègent plus, sauf si vous suivez un traitement substitutif. Plus que jamais, veillez à limiter les quantités d'aliments riches en cholestérol (charcuteries, pâtisseries, beurre, viandes grasses, œufs, abats...).

 

Le centre d'amincissement Hélène Galé, votre coach minceur anti-âge, vous propose de mincir ou de maigrir avec la cryolipolyse à Tarbes 65000. Supprimez la cellulite qui vous gène et profitez des soins visage et corps et des compléments alimentaires Hélène Galé !

Centre Hélène Galé : 20, rue Soult à Tarbes - Tél. : 06 69 76 91 73 - 05 62 93 43 90
Mentions légales - Photos non contractuelles - Tous droits réservés © 2017
Réalisation par axynet