Les maladies liées aux radicaux libres - Partie 2
L’aide apportée par les antioxydants

Le cancer

 

Le centre d’amincissement anti-âge Hélène Galé spécialisé dans la presso thérapie, drainage lymphatique et les jambes lourdes vous propose la cryolipolyse, la radiofréquence, la cavitation et le vacum pour mincir et maigrir par le froid pour les hommes comme pour les femmes à Tarbes 65000 et Pau.

 

Nitrates, nitrites, cancers et antioxydants

Les nitrates et les nitrites sont des composés azotés utilisés par l’in­dustrie agro-alimentaire pour fertiliser les sols, stabiliser certains aliments (charcuteries, laitages...), et par l’industrie pharmaceu­ tique pour la fabrication des médicaments et cosmétiques. Les nappes phréatiques sont souvent contaminées, l’eau du robinet est dans certaines régions de France très riche en nitrates et nitrites. Nous en absorbons au total entre 75 à 150 mg par jour, ce qui n’est probablement pas sans conséquences car ces substances sont cancé­rigènes. Des chercheurs estiment qu’elles pourraient être respon­sables de près des trois quarts des cancers liés à l’environnement. Les nitrosamines, nées d’une réaction entre l’acide nitrique de ces produits et les acides aminés alimentaires, sont dangereuses car elles provoquent des tumeurs par simple contact avec les muqueuses : elles expliqueraient la plus grande fréquence des cancers de l’esto­mac chez les amateurs de salaisons. La vitamine C est une des sub­stances les plus efficaces pour prévenir ou réduire la formation de ces dérivés azotés, et par là même diminuer la fréquence des cancers dont ils sont responsables. Elle doit être donnée, c’est une nécessité absolue, en même temps et à fortes doses, autour de un gramme par jour.

L'eau du robinet contenant souvent des nitrates, il semble tout à fait raisonnable de conseiller une supplémentation en vitamine C pour tous ceux qui en boivent.

 

Antioxydants et cancer

Il est à présent montré que des taux bas des vitamines A et E pré­ disposent à certains types de cancers, alors que des taux bas de vita­mine C prédisposent à tous les types de cancers. Celle-ci possède en outre un rôle très complet puisqu’elle intervient à la fois sur les facteurs d’initiation et de progression de la maladie, jouant ainsi de façon préventive et curative.

  • Une étude datant de 1990 réalisée aux États-Unis montre qu’une supplémentation d’environ 400 mg de vitamine C par jour diminue de 15 à 25 % le risque de cancer du sein. Quand on sait que 10 000 Françaises meurent des suites de cette maladie chaque année, une estimation simple permet d’imaginer que 2 000 d’entre elles pourraient être épargnées de cette façon on ne peut plus simple et naturelle.
  • Des doses de vitamine C autour de 200 mg par jour réduisent du tiers les risques de cancer du poumon chez les fumeurs et de moitié la fréquence du cancer de l’estomac. Vous trouvez principalement la vitamine C dans les agrumes (citron, orange, pamplemousse...), les légumes verts (céleri, chou vert ++, cres­ son, oseille, persil, raifort...), les fruits (cassis ++, kiwi ++...) et sur­ tout rouges (fraise, framboise, groseille...), la pomme de terre, le poivron, la tomate.
  • La vitamine E agit de plusieurs façons : elle détruit les radicaux libres grâce à son action antioxydante, elle bloque la formation des nitrosamines, réduisant ainsi la fréquence du cancer de l’estomac, elle stimule indiscutablement l’immunité et améliore l’efficacité des globules blancs chargés des réactions de défense, elle pénètre les cel­lules cancéreuses et peut perturber leur métabolisme. Vous trouvez surtout la vitamine E dans les huiles de germes de blé ++, de tournesol, d'olive, de maïs, de colza..., le beurre, la marga­rine, les oléagineux (amande, noisette, noix, pistache...), les poissons gras, les légumes verts à feuilles (chou, persil...).
  • La vitamine B9 et la vitamine C auraient indiscutablement un rôle préventif contre le cancer du col de l’utérus. Vous trouvez principalement la vitamine B9 dans les légumes verts à feuilles (épinard, fenouil, salade...) mais également dans la banane, les céréales complètes, la tomate.
  • Le glutathion est très impliqué, nous l’avons vu, dans le pié­ geage des radicaux libres puisqu’il est le constituant principal de la glutathion peroxydase (G.P.O.). La vitamine C et la cystéine, jouent un rôle important pour augmenter son taux dans le sang. Ces deux substances sont par conséquent très importantes pour dynamiser les réactions de défense contre l’infection et le cancer. Les aliments suivants sont efficaces pour augmenter la concentration de glutathion dans l'organisme : ail, artichaut, asperge, avocat, betterave, brocoli, cannelle, carotte, chou(x), haricot, noisette, œuf, oignon, pissenlit, poire, pomme. La cystéine se trouve surtout dans l’ail, Fasperge, le chou, le haricot, le lait et les laitages, l’œuf, l’oignon, la viande.

 

Outre les acides aminés soufrés, l'alimentation préventive du can­cer demande à être variée, équilibrée et complémentée en :

 

Le sélénium se trouve surtout dans les abats, l’ail, les céréales complètes, le chou, les germes de blé, la levure de bière, l’œuf la viande. Le lycopène se trouve surtout dans la tomate, mais également dans le pamplemousse rose, la papaye, la pastèque. Le zinc se trouve dans de très nombreux aliments mais surtout dans les céréales, les fruits de mer, les huîtres et coquillages, quelques légumes (brocoli, champignon, épinard, haricot), le jaune d’œuf, la levure de bière, la noix, le pain complet, le poisson, la viande maigre. Les flavonoïdes se trouvent surtout dans les agrumes (citron, orange, pamplemousse), la cerise, la myrtille, le raisin, le thé, le vin rouge. Il est de la plus extrême importance, même dans le cancer, à la fois de réduire les sources de radicaux libres, par exemple en mangeant moins et mieux, tout en veillant à apporter de bonnes quantités d’antioxydants par l’alimentation ou la complémentation. L’effet de ceux-ci est bien établi dans la prévention du cancer, leur intérêt dans la prévention des récidives ou le traitement proprement dit reste à confirmer.

 

Le centre d'amincissement Hélène Galé, votre coach minceur anti-âge, vous propose de mincir ou de maigrir avec la cryolipolysela radiofréquence, la cavitation et le vacum à Tarbes 65000 et Pau 64000. Supprimez la cellulite qui vous gène et profitez des soins visage et corps et des compléments alimentaires Hélène Galé !

Centre Hélène Galé : 20, rue Soult à Tarbes - Tél. : 06 69 76 91 73 - 05 62 93 43 90
Mentions légales - Photos non contractuelles - Tous droits réservés © 2017
Réalisation par axynet