Les maladies liées aux radicaux libres - Partie 4
L’aide apportée par les antioxydants

Le diabète

 

Le centre d’amincissement Hélène Galé, votre COACH DIETETIQUE ET MINCEUR ANTI-AGE vous permet de maigrir vite et bien. Ainsi, vous allez perdre du ventre rapidement. Grâce à l’ENDERMOLOGIE Cellu M6®, à la radiofréquence, la cavitation et le vacum, votre cellulite sera détruite.

 

Cette maladie se définit par une glycémie à jeun (après huit heures de jeûne) supérieure à 1,15 gramme par litre, mesurée au moins à deux reprises successives. Ce sucre en excès s’attaque à tous les vaisseaux de l’organisme, et tout particu­ lièrement au cœur, au cerveau, aux reins, aux yeux, aux membres... et aux nerfs (neuropathies). Deux facteurs s’associent pour déclen­cher cette maladie : le pancréas ne sécrète plus suffisamment d’in­suline et l’organisme devient progressivement résistant à celle-ci. Le sucre apporté par l’alimentation reste dans le sang et n’arrive plus à pénétrer dans les cellules, les complications se préparent et sont volontiers très graves et fréquentes : le diabétique est trois fois plus exposé qu’un non-diabétique à mourir d’une complication vascu­laire ; le diabète est une cause fréquente de cécité ou d’amputations dans les pays occidentaux. L’évolution de cette maladie est volon­tiers pernicieuse, longtemps silencieuse, ce qui contraste avec ses complications redoutables : la rétine se détruit sans altérer la vision, les reins sont atteints sans entraîner le moindre symptôme qui pourrait amener à consulter, le mal perforant reste longtemps indo­lore, certains infarctus passent même inaperçus. Le patient diabé­tique sous-estime volontiers la gravité de sa maladie et néglige un traitement pourtant INDISPENSABLE, dont il ne perçoit pas immédiatement tous les enjeux.

 

Le dépistage des complications cardio-vasculaires, oculaires et rénales constitue un des éléments essentiels de la surveillance du diabétique.
 

Signes révélateurs du diabète

Il existe deux types de diabètes : le type (1) ou diabète maigre, insulino-dépendant qui survient plutôt chez l’adolescent et le jeune ; le type (2) ou diabète gras, le plus fréquent, non insulino-dépendant, qui apparaît chez des personnes plus âgées et volontiers corpu­lentes. Les symptômes révélateurs sont les mêmes dans ces deux cas : soit intense, envies fréquentes d’uriner, fatigue, malaises, pro­blèmes infectieux traînants et répétitifs.

Il existe en France autour de 1 250 000 cas de diabètes non insulino­ dépendants auxquels s’ajoutent 500 000 personnes dont la maladie est méconnue, non traitée ou en rupture de traitement. Chaque année, les complications du diabète sont responsables de 15 % des angioplasties et des pontages, et de 5 000 amputations.

 

L'angioplastie consiste à monter une sonde dans l'artère bouchée, puis à gonfler un ballonnet qui la dilate par une action purement mécanique. Un «stent», dispositif mécanique destiné à ce que l'artère ne s'obstrue pas à nouveau, est souvent laissé en place. Cette technique qui s’effectue sous contrôle radiologique a révolutionné les traitements en cardiologie.

 

Radicaux libres et diabète

Les radicaux libres s’attaquent à la fois aux cellules du pancréas qui produisent l’insuline (îlots de Langerhans) et aux vaisseaux de l'œil, entraînant alors cette complication fort grave qu’est la rétinite dia­bétique. Le radical hydroxyle est très réactif, il endommage les membranes en les attaquant par leur point faible, les graisses constitutives. Le sorbitol, formé lors de la dégradation métabolique du glucose, est normalement excrété hors de la cellule : il s’accu­mule toutefois chez le diabétique et joue un rôle majeur dans l’ap­parition des complications.

 

Antioxydants et diabète

Les antioxydants préviennent, minimisent, retardent ou empê­chent les complications du diabète.

  • La vitamine C entre dans la cellule grâce à l’insuline. Le dia­ bétique n’est plus capable d’en faire pénétrer des quantités suffisantés dans ses cellules, ce qui entraîne à la fois les lésions vascu­ laires, l’augmentation du cholestérol, et la diminution des défenses immunitaires. Des doses importantes de vitamine C, autour de deux grammes par jour, seraient capables de diminuer l’accumula­ tion du redoutable sorbitol dans les cellules.
  • L’utilisation de la vitamine E naturelle réduit la gravité et la fréquence des complications, des taux bas de cette vitamine multi­ plient les risques par quatre.
  • Le zinc joue un rôle important dans la production d’insuline. Lorsque les chercheurs travaillent sur des rats de laboratoire et qu’ils veulent leur déclencher un diabète, ils commencent par les carencer en zinc. Le diabétique élimine des quantités importantes de zinc, qu’il est nécessaire de compenser sous peine de voir appa­raître plus rapidement les complications. La dose de zinc préconi­sée est d’environ 30 mg par jour pour un adulte, et 10 mg pour un enfant.
Le zinc se trouve dans de très nombreux aliments mais surtout les céréales, les fruits de mer, les huîtres et coquillages, quelques légumes (brocoli, champignon, épinard, haricot), le jaune d’œuf, la levure de bière, la noix, le pain complet, le poisson, la viande maigre. Il existe en pharmacie sous de nombreuses formes et marques, citons : Granions (ampoules buvables), Microsol (flacons unidoses buvables), Oligo-essentiel (solution buvable), Oligogranul® (granules à sucer), Oligosol® (ampoules perlinguales), Oligostim® (comprimés à sucer)... Vous prenez une dose de l’un de ces produits, une à deux fois par jour. Attention aux fortes doses de zinc (au-dessus de 100 mg) car elles ris­ quent de déprimer le système immunitaire. Attention également aux fibres qui diminuent son absorption.
 
  • Les flavonoïdes ont une triple action : ils provoquent la sécré­tion d’insuline, ils empêchent l’accumulation de sorbitol dans les cellules, ils augmentent la concentration de la vitamine C dans les cellules. Les flavonoïdes se trouvent surtout dans les agrumes (citron, orange, pamplemousse), l’airelle, la myrtille, le raisin, le thé, le vin rouge.
  • Nous savons depuis fort longtemps que l’ail et l’oignon sont deux aliments que les diabétiques peuvent, voire doivent manger quotidiennement.

 

Trois co-facteurs sont intéressants

  • Le chrome intervient en diminuant le sucre du sang, en aug­mentant la tolérance au glucose, en jouant sur la sécrétion d’insu­line, en diminuant le cholestérol total tout en augmentant le bon (H.D.L.). Le chrome est surtout présent dans les céréales complètes, la levure de bière, les germes de blé, le foie et les rognons, certains légumes (betterave, champignon), les fruits de mer, la noix, le beurre, le poivre, le thym, le thé noir...
  • La vitamine B3 joue elle aussi sur la tolérance au glucose, amé­ liorant à la fois le diabète et diminuant la fréquence des hypoglycé­ mies. —    La  vitamine  B6  protège  les  nerfs  des  complications  tardives comme la neuropathie.

 

La levure de bière, riche en chrome et en vitamines B, peut être fort utile ici puisqu ’elle calme la sensation de faim et les envies de sucre (voir chapitre 5). Vous la trouvez dans les pharmacies et magasins diététiques sous forme de capsules, comprimés, paillettes...

 

L’exercice physique est utile

Une activité physique modérée est tout à fait recommandable et bénéfique au diabétique, elle fait d’ailleurs partie intégrante du trai­tement. Une activité physique intense a plutôt tendance à libérer des radicaux libres, ce qui va à l’encontre du but recherché ici.

La prévention micronutritionnelle du diabète gras passe d’abord par une réduction calorique, puis par une alimentation variée et équilibrée, enfin par la prescription des suppléments suivants :

  • vitamines C et E
  • zinc
  • chrome
  • flavonoïdes
  • vitamines B3, B6.

 

Le centre d'amincissement Hélène Galé, votre coach minceur anti-âge, vous propose de mincir ou de maigrir avec la cryolipolysela radiofréquence, la cavitation et le vacum à Tarbes 65000 et Pau 64000. Supprimez la cellulite qui vous gène et profitez des soins visage et corps et des compléments alimentaires Hélène Galé !

 

Centre Hélène Galé : 20, rue Soult à Tarbes - Tél. : 06 69 76 91 73 - 05 62 93 43 90
Mentions légales - Photos non contractuelles - Tous droits réservés © 2017
Réalisation par axynet