» Les dossiers santé Hélène Galé

RÉGIMES des maladies des Reins

Les maladies rénales forment un vaste ensemble hétérogène dans lequel les régimes, très divers, ont une place encore importante pour limiter un peu l'usage trop fréquent de techniques lourdes comme  la dialyse.

Homme ou femme, comment avoir le ventre plat et maigrir vite du ventre ? Le centre d’amincissement anti-âge Hélène Galé vous propose un remodelage minceur pour perdre du poids avec le Cellu M6®, la cryolipolyse mais aussi la presso thérapie pour un drainage lymphatique et soulager les jambes lourdes.

 

 Les néphrites 

Elles se caractérisent globalement par la présence d'albumine, parfois de sang, dans les urines, avec des œdèmes des jambes plus marqués le matin que le soir et une tendance à l'hypertension. La part de la diététique reste importante, mais le type de mesures dépend du type de néphrite et des complications associées : le régime définitif ne peut être instauré que par le néphrologue après un bilan de la fonction rénale.

 

Le régime sans sel est généralement nécessaire, malgré la puissance des diurétiques modernes. Il implique au moins la suppression du sel de table et de cuisine, ainsi que l'éviction des conserves, plats cuisinés industriels et charcuteries.

 

Le régime hyperprotidique (plus riche en protéines) est indiqué quand la fuite urinaire d'albumine, trop importante (syndrome néphrotique), menace de créer des carences. Il peut être remplacé par des perfusions d'albumine. 

 

Le régime hypoprotidique (pauvre en protéines) est indiqué quand la maladie initiale commence à perturber l'épuration du sang et que les taux d'urée ou de Mcréatinine augmentent. Il faut alors limiter l'apport de protéines à 30 ou 40 g par jour, soit la moitié d'une ration normale, en veillant à maintenir des protéines végétales. Dans tous les cas, il est préférable d'éviter les sucres simples et les graisses saturées, toxiques pour la paroi des microartères rénales, et, chez l'enfant, enrichir le régime en vitamine D.

 L'insuffisance rénale  


Lorsque le rein ne fonctionne plus, le régime est un élément indispensable du traitement par dialyse en attendant une transplantation. 

Les protéines : La tendance actuelle est d'assurer un apport de 60 à 70 g par jour, en préférant les protéines de bonne valeur biologique (œufs, viandes, poissons), qui donnent moins de déchets. Plus l'insuffisance rénale est importante, plus la ration réduite doit privilégier ce type de protéines, au détriment des protéines végétales : préparer une cuisine légère, mais savoureuse, est encore plus impératif.

Le sel : Le régime sans sel est presque toujours indispensable. 

Le potassium : Il s'accumule chez l'insuffisant rénal, ce qui menace son cœur. Tous les aliments riches en potassium sont à éviter : fruits frais crus ou cuits, légumes et fruits secs, bananes, laitages, pommes de terre... L'eau. La quantité quotidienne est fixée par le néphrologue. Le volume dépend de la capacité de dilution de l'urine par le rein.

 Les calculs  
Il existe plusieurs types de calculs rénaux (lithiase) et donc un régime spécifique pour chacun d'eux. 
• Lithiase calcique pure : il faut éviter le lait et tous les laitages (crème fraîche, yaourts, fromages, crèmes glacées), les eaux minérales riches en calcium (voir l'étiquette), les médicaments à base de vitamine D et de gel d'alumine.

•  Lithiase oxalique : on veillera à supprimer  tous  les  légumes  à  feuilles ( salade, épinards, oseille, choux, betterave, rhubarbe), mais aussi le thé et le cacao ; boire de l'eau de source non minéralisée. 
• Lithiase uratique (acide urique, aussi responsable de la goutte) : on doit supprimer les excès de viande, de gibier, de charcuterie, d'abats, de fruits de mer, de poissons séchés ou fumés, les fromages fermentés ainsi que les boissons alcoolisées ; boire beaucoup d'eau bicarbonatée.

Dans tous les  cas, il faut boire au moins 2 litres d'eau faiblement minéralisée par jour. 

INFECTIONS URINAIRES RÉCIDIVANTES 

Les cystites répétées sont très souvent favorisées par une quantité de boisson insuffisante. En effet, les bactéries ne peuvent se multiplier que lorsque l'urine stagne suffisamment longtemps dans la vessie, alors que des mictions fréquentes éliminent rapidement les premiers germes. Buvez au moins 1,5 litre par jour, bien réparti dans lajournée. Une bonne hygiène anale et un régime riche en fibres végétales, pour éviter la constipation, diminuent le risque de cystite.

A noter : Les malades sous dialyse rénale sont astreints à un régime strict détaillé par une diététicienne en liaison avec le néphrologue. Une transplantation rénale réussie libère le greffé d'une grande partie de ces obligations diététiques.

Un mythe dépassé. La présence  d'albumine dans les urines fut longtemps prétexte à interdire de manger des œufs et à diminuer le régime  protidique, comme  si réduire les apports  pouvait  abaisser l'albuminurie. En réalité, il faut compenser les pertes et augmenter les apports en protéines de bonne qualité (notamment le blanc  d'œuf),  tant que le rein est capable d'épurer les déchets du sang.

Mon conseil : Seul votre médecin ou votre diététicienne est à même de vous conseiller le bon régime. Et il vaut mieux le suivre scrupuleusement. Ne cédez pas aux sirènes de certains gourous ni à aucun aliment  ou tisane miracle.

 

Le centre d'amincissement Hélène Galé, votre coach minceur anti-âge, vous propose de mincir ou de maigrir avec la cryolipolyse à Tarbes 65000. Supprimez la cellulite qui vous gène et profitez des soins visage et corps et des compléments alimentaires Hélène Galé ! 

Centre Hélène Galé : 20, rue Soult à Tarbes - Tél. : 06 69 76 91 73 - 05 62 93 43 90
Mentions légales - Photos non contractuelles - Tous droits réservés © 2017
Réalisation par axynet