» Melon et pastèque, la poire, le coing et la banane

 

Melon et pastèque

Ces deux fruits appartiennent à la famille des cucurbitacées dont font partie les courges. C'est d'ailleurs ainsi que l'on nomme familièrement un melon de mauvaise qualité  !

Comment maigrir vite ou mincir rapidement ? Grâce au centre d’amincissement Hélène Galé, votre coach minceur anti-âge vous permettra d’accéder à un traitement anti-cellulite avec l’ENDERMOLOGIE Cellu M6®. Le remodelage de votre corps et visage se fera au centre Hélène Galé de Tarbes 65000, Pau.

Les cantaloups et le pape 

On ignore si le melon est originaire de l'Inde ou des déserts africains. Mais on sait qu'il était cultivé en Egypte cinq siècles avant J.-C. et qu'il est parti de là vers l'Asie, via la Perse et l'Inde. Le melon est arrivé en France dans les bagages de Charles VII alors qu'il revenait d'une guerre en Italie. Il l'avait découvert et aimé à Cantalupo (d'où le nom de la variété actuelle, cantaloup), domaine voisin de Rome et propriété des papes. Ces mêmes papes en développèrent rapidement la culture, près d'Avignon, qui leur appartenait. Sous Louis XIV, La Quintinie, jardinier en chef de Versailles, en fit pousser dans le potager royal et là, comme pour bien d'autres produits, il en améliora considérablement les plans. 

Comment maigrir vite ou mincir rapidement ? Grâce au centre d’amincissement Hélène Galé, votre coach minceur anti-âge vous permettra d’accéder à un traitement anti-cellulite avec l’ENDERMOLOGIE Cellu M6®. Le remodelage de votre corps et visage se fera au centre Hélène Galé de Tarbes 65000, Pau.

Comment choisir un melon 

Le choix d'un melon n'est jamais simple. Ce fruit n'est bon que s'il est bien mûr. On dit que les melons femelles seraient bien meilleurs que les mâles et qu'ils se reconnaîtraient à leur auréole large, ce cercle qui est à l'opposé de la queue. Or les melons n'ont pas de sexe et l'allure de l'auréole est fonction de la variété du melon. On dit aussi qu'il faut le soupeser, un melon lourd étant meilleur qu'un léger : ceci relève aussi de la plus haute fantaisie. En revanche, une craquelure autour du pédoncule est un bon signe de maturité. Et certains producteurs indiquent le taux de sucre au moyen d'une pastille collée sur le fruit.

 

VALEUR NUTRITIONNELLE POUR 100 G 

Melon 
34 calories
Eau  90 g
Protéines 0,7 g
Glucides  8 g
Lipides  0,1 g
Fibres  0,9 g
Potassium 297 mg
Magnésium 14 mg
Phosphore 17 mg
Calcium  14 mg
Fer  0,2 mg
Carotènes 100 à 1750 µg
Vitamine C 25 mg
Niacine 0,5 mg
Folates 100 µg

 

La pastèque 

Ce très gros fruit (3 à 5 kg) est d'origine tropicale, mais il a été acclimaté sous des climats moins chauds. France, Espagne, Italie, Turquie, États-Unis en produisent et bien sûr toute l'Afrique. La pastèque se nomme aussi "melon d'eau". Sa peau vert foncé renferme une chair rose ou blanche, particulièrement aqueuse et semée de gros pépins noirs et plats. Différentes variétés existent : sugar baby, la plus courante, à la peau bien verte et la chair très sucrée ; miyako, striée, dont la pulpe est souvent farineuse ; charleston, de forme allongée avec une peau vert marbré. La pastèque s'achète débitée en tranches ou entière. Dans ce cas, il faut la tapoter avec les doigts : elle ne doit pas sonner creux. 

 

VALEUR NUTRITIONNELLE POUR 100 G 

Pastèque
30 calories
Eau  92 g
Protéines 0,5 g
Glucides  6,3 g
Lipides  0,3 g
Fibres  0,3 g
Potassium 297 mg
Magnésium 10 mg
Phosphore 9 mg
Calcium  7 mg
Fer  0,2 mg
Carotènes 288 µg
Vitamine C 11 mg
Niacine 0,2 mg
Folates 4 µg

 

Melon, pastèque et nutrition 

Le melon, quand sa chair est orangée, est un fruit particulièrement riche en carotènes antioxydants bénéfiques, protecteurs de toutes les cellules, y compris celles de la peau. D'où son intérêt en été quand le soleil l'attaque, d'autant plus que ce pouvoir antioxydant est renforcé par celui de la vitamine C. La pastèque est moins intéressante. Elle désaltère, elle est agréable à déguster, fondante dans la bouche : on ne lui en demande pas plus.

 

Le marché du melon

VARIÉTÉS PROVENANCE SAISON ASPECT ET CHAIR
Cantaloup 
charentais lisse
Antilles et Maroc   Janv.-mai Rond, écorce lisse
Espagne Avril-oct. Vert clair, sillons, chair orangée
Sudde la France  Juin-oct.
Poitou-Charentes Juill.-sept
Cantaloup 
charentais brodé
Sud de la France Mai-oct. Gros et allongé, écorce brodée, sillons, 
chair orangée et ferme
Galia Espagne  Avril-oct. Un peu allongé,
écorce un peu brodée, chair vert clair
Sud de la France, Poitou et Anjou Mai-oct.
Jaune canari Espagne, sud de la France Juin-nov. Gros et allongé, écorce lisse ou ridée, chair vert clair, juteuse
Vert olive Espagne, sud de la France Août-nov. Gros et allongé, écorce lisse ou plissée, chair vert clair, croquante
Ogen Israël Nov.-juin Sphérique, écorce verte, chair parfumée
Honey dew Hémisphère Sud Nov.-juin Sphérique, écorce verte, chair peu parfumée

 

Effets du melon 
Le melon que l'on consomme souvent généreusement a un effet laxatif certain. C'est pourquoi sa consommation est déconseillée aux mamans qui allaitent leur bébé car celui-ci risque alors d'avoir une colique.

 

Mon conseil : Profitez de sa saison pour consommer souvent du melon. Il s'accommode de plusieurs façons, en entrée ou en dessert. Et en hiver, pensez aux billes de melon surgelées : elles ont les mêmes qualités nutritionnelles.

 

À noter... Les tranches de pastèques vendues sur les trottoirs dans certains pays, découpées à l'avance par des mains pas obligatoirement propres, mises au soleil, sont un excellent milieu de culture microbien. A éviter donc.

 

La poire

Du strict point de vue nutritionnel, la poire n'a rien d'extraordinaire. Elle est assez pauvre en vitamines mais riche en fibres. Mais bien mûr, ce fruit peut être totalement voluptueux. Il est à déguster avec attentions.

Comment maigrir vite ou mincir rapidement ? Grâce au centre d’amincissement Hélène Galé, votre coach minceur anti-âge vous permettra d’accéder à un traitement anti-cellulite avec l’ENDERMOLOGIE Cellu M6®. Le remodelage de votre corps et visage se fera au centre Hélène Galé de Tarbes 65000, Pau.

Fruit royal 


Le poirier est originaire d'Asie centrale La culture de la poire aurait commencé en Chine, plus de 4000 ans avant Jésus-Christ. Mais c'est en Europe qu'elle s'est ensuite vraiment développée. Homère nommait ce fruit "cadeau des dieux", les Romains le consommaient cru ou cuit, ou encore séché au soleil. Ils savaient très bien tailler et greffer l'arbre et développèrent plusieurs variétés. Au Moyen Âge, vu leurs noms tels que "caillou rosat", les poires ne devaient pas être très savoureuses ! Mais  au XVIIIe siècle, grâce à un moine belge, Nicolas Hardenpont, la qualité des poires s'est considérablement améliorée. Jean de la Quintinie, jardinier de Louis XIV  qui était fou de poires, en fit cultiver de nombreuses variétés dans  son potager. Par la suite, les souverains sacrés à Reims, recevaient une poire et une coupe de Champagne.

 

VALEUR NUTRITIONNELLE POUR 100 g 

50 Kcal.
Eau 84,7 g
Protéines 0,3 g
Glucides 12,2 g
Fibres 2,3 mg
Potassium 130 mg
Magnésium 7 mg
Phosphore 100 mg
Calcium 10 mg
Fer 0,2 mg
Niacine 0,2 mg
Folates  10 µg
Vitamine C 5 mg
Carotènes 60 µg

Presque toute l'année 

Il existe plus de deux mille variétés de poires. Seule, une dizaine est maintenant cultivée et commercialisée. Les variétés spécifiquement à cuire ont aujourd'hui pratiquement disparu mais on trouve parfois des "poiresrde curé" et la "belle-angevine" sur les marchés de campagne. La succession des variétés fait que l'on peut consommer des poires pratiquement toute l'année.

 

A conserver avec précaution 

Fragiles, les poires sont souvent récoltées  avant leur maturité sinon elles ne pourraient être commercialisées. Choisissez-les plutôt petites, elles mûriront plus vite. Une bonne poire doit avoir une peau sans taches, ni meurtrissures. Quand elle est mûre, elle dégage un parfum suave, sa chair est souple sous le doigt. Mieux vaut la manger alors rapidement car elle devient assez vite blette. Ne mettez pas ces fruits au réfrigérateur : le froid tue leur saveur et leur parfum. Installez-les dans un compotier, à l'air ambiant, pédoncule en l'air, bien séparés les uns des autres car ils sont fragiles. Si vous mettez une poire dans une salade de fruits, pensez à l'arroser de jus de citron dès qu'elle est coupée car elle s'oxyde facilement.

 

Apport vitaminique décevant 

La poire est vraiment pauvre en vitamine C. Or, c'est surtout sur les fruits que l'on compte pour avoir son quota de ce précieux élément nutritionnel ! Pour compenser un peu ce manque, coupez-la en morceaux et ajoutez un jus de citron qui en est riche. Ou intégrez-la dans une salade d'agrumes : les saveurs se marient bien.

 

Les poires du marché

NOM/DATE DE CRÉATION RÉGION DE CULTURE COULEUR SAISON
Guyot 1870  Sud-Est  Vert clair, jaune à maturité Juillet à septembre 
Williams 1796  Toute la France  Jaune à maturité Août à octobre
Beurré Hardy 1820 Val de Loire, Sud-Est, Sud-Ouest Vert olivâtre  Septembre à décembre
Alexandrine 1849 Sud-Est  Jaune finement bronzé Septembre à novembre
Louise Bonne d'Avranches 1780 Sud-Est, Val de Loire  Verte tirant sur le jaune Septembre à novembre 
Doyenné du Comice 1849 Sud-Ouest Val de Loire, Sud-Est Jaune pâle à vert jaune Octobre à février
Conférence 1885 Val de Loire, Nord 
Sud-Est, Sud-Ouest 
Vert bronze Octobre à mi-mai
Passe Crassane 1845 Sud-Est Sud-Ouest 
Val de Loire, Alpes
Jaune bien marbré Décembre à mai
Angélys nouvelle variété 2000 en cours de plantation Vert Hiver


 

Mon conseil : "Poires bouillies sauvent vie" dit un vieux proverbe. Sans aller jusque-là, sachez qu'une compote peut être aussi efficace que des pruneaux pour réveiller en douceur un intestin paresseux.

 

À noter... "Garder une poire pour la soif " est une expression tout à fait justifiée. La poire, riche en eau et peu sucrée au goût malgré ses 12 % de glucides, est un fruit très désaltérant. Elle peut être un coupe-faim pratique et sans danger calorique.

 

Le coing

Le coing est le seul fruit qu'il est impossible de manger cru tellement sa chair est dure et âpre. Longtemps oublié, on le retrouve maintenant sur les marchés, à l'automne qui est sa saison.

Comment maigrir vite ou mincir rapidement ? Grâce au centre d’amincissement Hélène Galé, votre coach minceur anti-âge vous permettra d’accéder à un traitement anti-cellulite avec l’ENDERMOLOGIE Cellu M6®. Le remodelage de votre corps et visage se fera au centre Hélène Galé de Tarbes 65000, Pau.

La "poire de Cydonie" 

Le coing, originaire du Caucase et de l'Iran, était cultivé depuis plus de 4000 ans dans l'ancienne Perse. Son autre nom est "Poire de Cydonie" car il ressemble beaucoup à une poire. Les Grecs cultivaient le cognassier aux abords de la ville de Cydon, en Crète, d'où son nom botanique : Cydonia vulgaris. Ils consommaient les fruits après les avoir remplis de miel. Pour eux, le coing était le symbole de l'amour et du bonheur. Il en était de même chez les Romains qui l'avaient consacré à Vénus : elle est représentée avec un coing dans la main droite, cadeau du dieu Pâris. Lors des mariages, on en offrait aux nouveaux époux. En France, au Moyen Âge, le coing était employé en cuisine, mais on se servait aussi de ses pépins pour des onguents. On fabriquait de la pâte de coings, le cotignac, qui aurait été inventé dans le village du même nom, situé dans le Var. Quant à Don Quichotte, il suggérait fermement à Sancho Pança quelques tranches de gelée de coings pour soulager ses problèmes de digestion : c'est ainsi que le dulce de membrillo immortalisé par Cervantès est devenu une sucrerie toujours populaire en Espagne. 

Un fruit très particulier 

Le cognassier est un arbre d'une hauteur de 4 à 5 mètres, au tronc noueux. Il fleurit en mai et produit ensuite des fruits à pépins, arrondis ou piriformes, très durs, côtelés, dont la peau et la chair sont jaunes. Le coing est recouvert d'un fin duvet à maturité. Il dégage alors une odeur forte mais agréable. Sa chair dure est âpre quand elle est crue. Elle a en même temps un petit goût acidulé. La récolte s'effectue de septembre à novembre. Le coing est très riche en fibres et c'est pour cela qu'il a longtemps été utilisé pour ses propriétés médicinales et sa faculté de soulager les intestins. Les pépins riches en substances mucilagineuses sont toujours utilisés dans nombre de produits, en particulier dans les gels pour les cheveux.

 

VALEUR NUTRITIONNELLE POUR 100 G 

Coing 
27 calories
Eau 84,2 g
Protéines 0,3 g
Glucides  6,3 g
Lipides  0,2 g
Fibres 6,4 g
Potassium 200 mg
Magnésium 6 mg
Phosphore 19 mg
Calcium 14 mg
Fer 0,3 mg
Carotènes 24 µg
Vitamine C 15 mg
Niacine 0,2 mg
Folates 2 µg

 

Comment utiliser les coings 

Côté sucré, les utilisations classiques des coings sont la compote, la confiture, la gelée, la pâte de fruits. Comme pour les autres fruits, il faut moitié sucre, moitié fruit pour la confiture ou la pâte de coings. Mais le coing s'utilise aussi dans des préparations salées telles que les tajines, et en garniture de viandes  blanches, de volailles et de gibier.

Coing et nutrition 

Le grand intérêt du coing est sa richesse en fibres, qui sont essentiellement des pectines, fibres solubles très bien tolérées par le tube digestif. Ce fruit est aussi riche en tanins. Ils lui donnent cette âpreté particulière. La combinaison des pectines et de ces tanins confère au coing ses fameuses propriétés antidiarrhéiques. On peut préparer une compote avec seulement 10 à 15 g de sucre pour 100 g de fruit. L'apport énergétique est alors de 70 à 85 calories. Ce qui est très raisonnable.

 

Cuit à la vapeur 
Un ou deux coings coupés en morceaux se cuisent à la vapeur avec d'autres légumes  (carottes, courgettes, aubergines). Mélangé avec ceux-ci, il en relève le goût par son acidité et son âpreté.

 

CULTURE ARTISANALE

Le coing est loin de faire l'objet d'une culture intensive. Il est produit seulement dans de petits vergers, surtout dans l'est de la France. Les principales variétés sont : le champion, le géant de Vranja et le coing du Portugal.

 

Mon conseil : On peut fort bien vivre sans coing ! Ce fruit n'est pas essentiel à l'équilibre alimentaire. Mais pourquoi ne pas l'utiliser en garniture quand c'est sa saison ? Il apportera ainsi une note d'originalité dans votre cuisine.

 

À noter... Un coing déposé dans une pièce, un placard ou une armoire dégage une odeur subtile, un peu musquée. Mais il ne faut pas l'oublier car il finit par moisir !

 

 

La banane

Elle est bonne à tout faire, à déguster crue, à cuire pour des desserts ou même des plats salés. Elle est à mi-chemin entre le fruit et le féculent, grâce  à sa richesse particulière en glucides.

Comment maigrir vite ou mincir rapidement ? Grâce au centre d’amincissement Hélène Galé, votre coach minceur anti-âge vous permettra d’accéder à un traitement anti-cellulite avec l’ENDERMOLOGIE Cellu M6®. Le remodelage de votre corps et visage se fera au centre Hélène Galé de Tarbes 65000, Pau.

Venue de l'Inde 

Le bananier est une plante (et non un arbre) à longues et immenses feuilles. Il pousse dans les pays tropicaux mais est originaire du Sud-Est asiatique. La première trace que l'on a de la banane date de l'ère tertiaire en Inde. Considérée comme le fruit du paradis (le nom botanique des bananes plantain est "M. paradisiaca"), les Hindous croient qu'Ève a offert une banane à Adam et non une pomme. Au Sri Lanka, la croyance concerne les feuilles de bananiers : elles leur auraient servi de vêtements lorsqu'ils furent chassés du paradis terrestre. Un bananier ne produit qu'une seule fois un régime de 50 à 200 fruits. Après quoi, la plante se dessèche. Une nouvelle pousse apparaît et un an plus tard, de nouveaux fruits sont mûrs. La banane fut introduite en Europe par les Portugais à l'époque de la Renaissance. Elle est devenue assez courante au XVIe siècle, mais son exportation n'a vraiment démarré qu'au début du XXe siècle. Maintenant, les fruits sont cueillis avant leur maturité. Ils sont emballés dans des cartons et transportés dans des navires spécialement aménagés, les bananiers. Puis ils séjournent dans des mûrisseries.

 

VALEUR NUTRITIONNELLE POUR 100 G 

Banane douce
89 calories
Eau 74 g
Protéines 1,1 g
Glucides  21 g
Lipides  0,3 g
Fibres 2 g
Potassium 385 mg
Magnésium 30 mg
Phosphore 22 mg
Calcium 8 mg
Fer 0,4 mg
Carotènes 68 µg
Vitamine B6 0,4 mg
Vitamine C 12 mg
Niacine 0,6 mg
Folates 23 µg

Un fruit en évolution 

La chair blanche et sucrée de la banane est protégée par une peau épaisse qui n'est pas comestible. Cette peau indique son degré de maturité. Quand le fruit est à point, elle est jaune, un peu luisante, tachetée de noir et de brun et sans aucune trace verte. La banane continue de mûrir après son achat : plus sa maturité avance, plus sa peau noircit tandis que sa chair se ramollit. Il ne faut jamais la mettre au réfrigérateur : elle devient alors toute noire. La chair s'oxyde au contact de l'air. Mieux vaut peler une banane à la dernière minute. Et l'arroser de jus de citron ou d'orange quand on la coupe pour une salade de fruits ou un autre dessert.

 

Fruit et légume 

En dehors des bananes douces consommées comme fruit, il existe aussi différentes variétés de bananes plantain (french plantain, horn, tinain), appelées aussi "bananes à cuire", à la peau verte. Elles se cuisent en 15 à 45 min, en ragoût, en purée et font partie des cuisines antillaise, sud-américaine et africaine, accompagnant nombre de plats. Les bananes douces se sèchent. Elles deviennent alors toutes minces et marron, offrant un aspect assez peu engageant mais elles sont délicieuses.

VALEUR NUTRITIONNELLE POUR 100 G 

Banane plantain
120 calories
Protéines 19 g
Glucides  28 g
Lipides  0,2 g
Fibres 5,5 g
Potassium 350 mg
Magnésium 33 mg
Phosphore 35 mg
Calcium 7 mg
Fer 1,3 mg
Carotènes 1,1 µg
Vitamine B6 0,7 mg
Vitamine C 20 mg

Banane et nutrition 

La banane est un fruit aussi riche en glucides que les pommes de terre. Ces glucides sont des amidons qui, à mesure du mûrissement, se transforment en fructose et en glucose. Les bananes séchées sont une mine de glucides et de sels minéraux.

 

Comment la préparer 
La banane douce se consomme telle quelle mais aussi saupoudrée de gingembre ou de cannelle, arrosée d'un peu de jus de citron sucré et flambée au rhum. Elle se cuit au four, se gratine. Inutile d'y ajouter du sucre.

 

Le marché

VARIÉTÉS PROVENANCE ASPECT SAVEUR
Banane plantain Amérique centrale et du Sud, Antilles  Grosse et longue Farineuse, peu sucrée 
Figue rose  Côte d'Ivoire, Antilles Moyenne, peau rouge Fruitée, assez sucrée
Figue sucrée ou freysinette Amérique du Sud, Côte d'Ivoire, Antilles Petite (6 à 8 cm) Très sucrée
Grande naine ou cavendish Amérique centrale et du Sud, Martinique Longue, courbée Fondante, très parfumée
Petite naine ou dwarf cavendish Canaries  Assez longue, courbée Fondante, très parfumée
Doyo Cameroun, Côte d'Ivoire, Amérique centrale 
et du Sud, Antilles
Longue, presque droite Fondante, très parfumée

 

Mon conseil : Séchée, très riche en potassium et en glucides, la banane est un excellent reconstituant après une séance de sport. Fraîche, elle est bien meilleure pour le goûter d'un enfant (quand il ne peut le prendre à la maison) qu'une grasse viennoiserie.

 

À noter... Une banane trop verte, mangée crue, peut être indigeste du fait de sa richesse en amidon. Cuite, il n'en est pas de même. Elle est bien plus pratique alors car elle se défait moins à la cuisson.

 

Le centre d’amincissement Hélène Galé, le spécialiste de l’ENDERMOLOGIE Cellu M6® - l'arme anti-cellulite - depuis son invention en 1986 vous permettra de gommer vos excès de cellulite. Pour plus d’information, rendez-vous sur notre formulaire de contact.

Centre Hélène Galé : 20, rue Soult à Tarbes - Tél. : 06 69 76 91 73 - 05 62 93 43 90
Mentions légales - Photos non contractuelles - Tous droits réservés © 2017
Réalisation par axynet