Bronzer en toute sécurité 

Le soleil peut être notre meilleur ami comme notre pire ennemi. Tout ce qu'il faut savoir pour l'apprivoiser, sans risque pour sa santé et la jeunesse de sa peau.

Homme ou femme, comment avoir le ventre plat et maigrir vite du ventre ? Le centre d’amincissement anti-âge Hélène Galé vous propose un remodelage minceur pour perdre du poids avec l’ENDERMOLOGIE Cellu M6®, la cryolipolyse, la radiofréquence, la cavitation et le vacum mais aussi la presso thérapie pour un drainage lymphatique et soulager les jambes lourdes.

Bienfaits et méfaits du soleil 

À partir des UVB, la peau synthéti­se la vitamine D indispensable à la production de calcium. De plus, agissant sur certaines hormones le soleil, nous rend d’humeur joyeuse, au point qu’il est parfois utilisé comme antidépresseur dans le traitement médical de certaines déprimes. Mais ce sont bien là les seuls bienfaits du soleil ! Ce der­nier représente en effet un des principaux facteurs de vieillisse­ment cutané. Chaque fois que nous sommes exposés à ses rayons no­cifs, notre système de défense entre en action et produit des radi­caux libres : chacune de ses épreuves (coups de soleil, plaques rouges ou autres intolérances cu­tanées) contribue à entamer notre “capital soleil”. 

 

Organiser notre défense

Lorsque les expositions de la peau au soleil, mal protégée, se répètent, surtout avant l’âge de la pu­berté, on peut clairement parler d’un risque multiplié de développement d’un cancer cu­tané. Il est donc indispensable de compléter les mécanismes d’auto­ défense naturelle de la peau (pig­mentation, sueur, épaississement de la couche cornée) par une pro­tection bien pensée et efficace dès lors que l’épiderme est soumis à un fort ensoleillement. Pour cela, il s’agit de prendre en compte son profil solaire. Ce phototype a été étudié afin d’établir six catégories : des peaux les plus pâles, peu chargées en mélanine donc plus fragiles, aux peaux noires qui ne brûlent pas. Plus la peau sera blanche, plus le coefficient de protection de la crème solaire devra être élevé. 

 

Attention à l'intensité du rayonnement 

Il s’agit également, au-delà du photo­ type, de prendre en compte l’intensité du rayonnement. La latitude et l’altitude sont les plus influentes : à la montagne, l’intensité solaire augmente de 4 % tous 
les 300 mètres. C’est entre 11 et 16 heures que le rayonnement reçu est au maximum, heures auxquelles il est fort déconseillé de s’exposer. De plus, ne négligez pas la réverbération des sur­faces  : on peut très bien attraper un coup de soleil à l’abri d’un parasol, en­core plus attablée à une terrasse, autour d’une table blanche ! Enfin, méfiez-vous également des nuages, qui ne font qu'apparemment écran au soleil (surtout à la montagne), et de l’eau : les UVB la traversent jusqu’à 50 cm de profondeur. 

 

Les produits solaires 

Ils se présentent sous  forme de laits, de gels ou de mousses, waterproof ou non, avec ou sans  parfum. Les  plus protecteurs sont les écrans, suivis des filtres. L’efficacité d’un produit solaire est mentionnée par son indice de pro­ tection, IP ou SPF en anglais. Raisonnablement, en dessous de 10, il est difficile de parler de protection solaire. En pratique, cet indice de protection est, en moyenne, à diviser par 4 : pour être protégé réellement avec l’indice indiqué sur l’emballage, il faudrait ap­pliquer l’équivalent d’une balle de golf de produit sur votre visage ! Pour opti miser votre protection, pensez à appli­quer à nouveau votre crème dans la demi-heure qui suit le début de l’exposition, puis au minimum toutes les deux heures. Veillez à la répartir partout, car bien souvent étalée de façon irrégulière, les “manques” sur le milieu du dos par exemple expliquent la fréquence des coups de soleil sur cette zone. 

 

Les bons gestes 

Outre une bonne crème solaire et l’ap­plication minutieuse qui va avec, pen­sez à protéger vos lèvres avec un stick spécifique zones sensibles, et vos yeux avec une paire de lunettes de soleil adaptée (le nombre de cataractes liées directement à l’exposition aux UV est en augmentation constante chaque année). La protection solaire passe également par la protection vestimen­ taire : tee-shirt, chapeau... Choisissez ce dernier avec des bords larges : un bord de 7 cm divise par 5 le rayonne­ ment qui arrive sur le visage, c’est simple et efficace (en plus de protéger votre chevelure et votre crâne, qui peuvent être eux aussi l’objet de coups de soleil).

 

Le bronzage ne protège pas du soleil 
Même bronzé, ne laissez pas tomber vos tubes de crème : poursuivez les mêmes règles de protection, et ne finissez pas les vacances avec des huiles ou autres accélérateurs de bronzage. Le rayonnement solaire est toujours aussi intense, et dangereux pour votre peau, le bronzage ne vous conférant qu’une protection très relative.

 

À noter : Protéger la peau de son visage et de ses mains, toute l'année, des méfaits du soleil devrait être un souci quotidien : dès l'apparition des beaux jours, une crème solaire adaptée est fortement recommandée.

 

Mon conseil : Au soleil, buvez encore plus d'eau que d'habitude : pour éviter les risques de déshydratation d'une part, mais aussi parce que la peau a tendance à perdre l'eau qui la compose (à 70%) lorsqu'elle est exposée, et donc à se dessécher.

 

Le centre d'amincissement Hélène Galé, votre coach minceur anti-âge, vous propose de mincir ou de maigrir avec la cryolipolysela radiofréquence, la cavitation et le vacum à Tarbes 65000 et Pau 64000. Supprimez la cellulite qui vous gène et profitez des soins visage et corps et des compléments alimentaires Hélène Galé !

Centre Hélène Galé : 20, rue Soult à Tarbes - Tél. : 06 69 76 91 73 - 05 62 93 43 90
Mentions légales - Photos non contractuelles - Tous droits réservés © 2017
Réalisation par axynet