Ménopause et prise de poids 

La ménopause et ses traitements sont souvent tenus pour responsables d'une prise de poids et d'une modification de la silhouette. Quels sont les liens entre ces éventuels changements et les variations hormonales ? Les connaissances ont beaucoup progressé dans ce domaine.

Le centre d’amincissement anti-âge Hélène Galé spécialisé dans la presso thérapie, drainage lymphatique et les jambes lourdes vous propose la cryolipolyse pour mincir et maigrir par le froid pour les hommes comme pour les femmes à Tarbes 65000 et Pau.

Une période charnière

C'est en moyenne autour de 52 ans, à l'âge où la ménopause s'installe, que l'indice de masse corporelle (IMC) atteint le seuil critique de 25, à partir duquel on définit le surpoids. Cependant, si l'on trace une courbe de poids sur toute la vie, on s'aperçoit que la ménopause n'est pas le seul facteur de prise de poids, ni le plus important. En effet, entre 20 ans et 45 ans, une femme prend en moyenne 7 kilos, de manière insidieuse, au fur et à mesure des événements de la vie : mariage, naissances, périménoause, mais aussi divorce, deuils, stress divers. Entre 45 ans et 56 ans, la prise de poids supplémentaire n'est que de 3 kilos en moyenne. On constate toutefois que le gain de poids autour de la ménopause est en partie proportionnel à un surpoids antérieur : une femme maigre à 40 ans l'est généralement encore à 60 ans.

 

Ce qui accélère la prise de poids

Au moment de la ménopause, certaines femmes connaissent une prise de poids plus rapide et plus importante. Les variations hormonales agissent surtout pendant les années de périménopause, mais d'autres facteurs sont responsables de la prise de poids.
Les troubles du caractère et l'état dépressif.
Ils sont au premier plan et en partie liés à la perception aiguë de la fin de la fertilité, à la prise de conscience du changement de « génération », parfois à l'usure du couple ou des relations amicales, à une vie professionnelle moins combative ou stimulante. Tous ces facteurs peuvent se traduire par une compensation alimentaire : la gourmandise procure des plaisirs ou des satisfactions qui font défaut ailleurs. Cette compensation semble plus importante quand la ménopause, naturelle ou chirurgicale, est précoce. 
La diminution de l'activité physique. 
Elle est liée au vieillissement normal des muscles et du cœur, à une éventuelle maladie, mais aussi à un changement de centres d'intérêt. Il en résulte une baisse des dépenses énergétiques et un stockage des graisses. Certains médicaments. Les tranquillisants, les antidépresseurs ou les anti-rhumatismaux peuvent accentuer la prise de poids.

 

Les changements de formes

Plus qu'une prise de poids, la ménopause entraîne un changement de la silhouette et des formes. Au cours de la périménopause, la carence relative en œstrogènes modifie les masses corporelles : la masse maigre (muscles et os) diminue, tandis que la masse grasse augmente, notamment dans la région abdominale. À l'inverse, les dépôts graisseux des fesses et des cuisses, fortement dépendants de l'activité des œstrogènes, ont tendance à diminuer Le rapport tour de taille/tour de hanches atteint ou dépasse le seuil de 0,9. La silhouette a tendance à devenir plus androïde, avec un ventre plus rond sur des jambes plus fines. Même si le poids ne varie pas beaucoup, ce remodelage de la silhouette donne l'impression que l'on a grossi, car les rondeurs au niveau de l'abdomen se voient généralement plus que celles des fesses. La fonte des tissus, remplacés par de la graisse, est perceptible au niveau des seins, qui ne se tiennent plus aussi fermement qu'avant. La prise de poids entraîne parfois une augmentation de volume de la poitrine, qui accentue la ptôse (chute mammaire).

 

Chirurgie esthétique et ménopause 
Chez la femme ménopausée, les seins qui tombent et l'abdomen qui s'arrondit sont au moins aussi préoccupants que les rides du visage et du cou. La chirurgie esthétique est le plus sûr moyen de remédier aux outrages de l'âge une fois que vous aurez perdu vos kilos superflus.

 

Mon conseil : N'oubliez pas qu'il n'y a pas d'âge pour l'exercice physique : marche, vélo, abdos, etc. Vous combattrez ainsi la perte de masse maigre (muscles).

 

THS ET PRISE DE POIDS 
À la ménopause, une femme sur deux a peur de prendre du poids avec un traitement hormonal substitutif (THS). Ce risque existe lorsque le dosage en œstrogènes est trop élevé, mais un traitement équilibré ne modifie pas le poids. Le THS freine révolution androïde du corps et protège la silhouette : le bénéfice d'un THS équilibré est réel sur le plan du poids et de la morphologie

 

À noter... L'apport de calcium est essentiel pour prévenir l'ostéoporose après la ménopause, surtout si vous ne prenez pas de traitement spécifique. Pas de souci avec votre programme minceur Hélène Galé ! Les laitages (maigres) des menus et collations vous apportent environ 1 200 mg de calcium par jour.

 

Comment s'alimenter quand la ménopause s'installe

En général, la ménopause s'installe à bas bruit et cela prend plusieurs mois. Ses manifestations désagréables s'échelonnent, avec plus ou moins d'intensité. Faut-il alors modifier son alimentation ?

 

Ce n'est pas une maladie... 

... mais une évolution normale quand on frise le demi-siècle. Les ovules ont épuisé leur réserve et du coup les sécrétions d'œstrogènes se ralentissent de plus en plus. On a trop souvent l'habitude de décrire le tableau de la ménopause menaçante comme une horrible maladie : insomnies pour cause de sueurs nocturnes, malaises en raisons des bouffées de chaleur, perte des poils, des cheveux, de la mémoire mais prise de poids obligatoire, sécheresse vaginale et de la peau, incontinence urinaire et ostéoporose, anxiété et troubles de l'humeur. Bref, on deviendrait très vite une harpie insomniaque, transpirante et rouge, déplumée du haut en bas, obligée de vivre avec des couches et pas du tout sexy pour toutes ces raisons. Plus celle des kilos, soi-disant inévitables. Même si on veut positiver à toutes forces en se disant que les bouffées de chaleur, ça réchauffe en hiver et qu'on sera débarrassée des règles, on a du mal devant ce tableau pour le moins catastrophique à ne pas se sentir remisée dans les vieilles, hors circuit ! Heureusement, ça ne se passe  pas comme cela, sauf dans la tête.

 

Prévenir et gérer les inconvénients

En fait, les signaux de la ménopause arrivent peu à peu dans un laps de temps plus ou moins long qui laisse largement le temps de s'habituer à l'idée que l'on n'a plus 20 ans mais encore plusieurs décennies à vivre, sauf accident. On peut décider, avec son médecin (de préférence une femme) et en pesant bien le pour et le contre des risques, d'adopter le TSH (traitement substitutif hormonal) qui permet de franchir les premières années difficiles sans manifestations désagréables. On peut aussi décider que l'on va faire avec certaines d'entre elles (bouffées de chaleur, humeur, peau sèche) et s'employer à adopter hygiène de vie et alimentation qui juguleront les autres. Une bouffée de chaleur, ça ne dure que quelques minutes et il suffit d'enlever un vêtement, ça n'est pas mortel. L'humeur, ça se domine. La peau sèche, ça s'arrange avec crèmes hydratantes et laits corporels. Cheveux et poils mettent des années à diminuer. Quant à la sécheresse vaginale, elle n'est pas inéluctable, n'existe pas si l'on continue d'avoir une activité sexuelle régulière, surtout avec un bon compagnon qui prend son temps. 

 

Besoins nutritiorinels et activité physique 

Ils ne sont pas modifiés. Mais vous devez vous bouger. L'activité physique est le meilleur moyen de lutter contre une éventuelle prise de poids mais aussi contre la menace de l'ostéoporose future. Les études scientifiques montrent que les femmes qui marchent régulièrement, qui font fonctionner leurs jambes, sont moins frappées par cette maladie que celles qui restent sédentaires. Les abdos et les exercices pour le périnée éloignent pour plusieurs décennies la menace d'incontinence urinaire.

 

Régime et calcium 

Votre programme minceur Hélène Galé est là pour vous faire perdre vos kilos superflus et empêcher que, dans l'avenir, ils se réinstallent. Car vous apprenez à cuisiner autrement, à manger régulièrement de façon équilibrée. Avec les collations de laitages, il est très riche en calcium : vos besoins sont largement couverts. Pas de souci !

 

Phyto-œstrogènes
Ne vous laissez pas séduire par les promesses  des compléments alimentaires riches en phyto-œstrogènes pour lutter contre les effets de la ménopause. On ignore encore s'ils ne sont pas susceptibles de favoriser un cancer du sein. De plus, de récentes études montrent qu'ils n'ont pas d'effet sur les bouffées de chaleur.

 

Mon conseil : Ne pensez pas une seconde que, puisque votre ménopause s'installe, vous allez perdre votre séduction. Plus vous prendrez soin de vous, plus vous serez optimiste, bien dans votre tête et séduisante.

 

SOLEIL ET VITAMINE D

C'est lui votre meilleur fournisseur de vitamine D, nécessaire à l'utilisation du calcium. Et quand on est bronzée, on est plus jolie et plus sexy. Profitez du soleil sans excès dès que vous le pouvez. En vous enduisant bien consciencieusement de lait solaire pour éviter que votre peau se dessèche.

 

À noter... Si vous êtes une grande buveuse de thé et/ou de café, diminuez votre consommation. Vous serez moins stressée, vous dormirez mieux et il y a de grandes chances pour que vous ayez moins de bouffées de chaleur.

 

Comment bien s'alimenter quand on est ménopausée

Les mois difficiles de l'arrivée de la ménopause sont passés, vous vous êtes (plus ou moins bien) habituée à ce nouvel état qui ne signe pas pour autant la vieillesse. Il est donc hors de question de se laisser aller.

Le centre d’amincissement anti-âge Hélène Galé spécialisé dans la presso thérapie, drainage lymphatique et les jambes lourdes vous propose la cryolipolyse pour mincir et maigrir par le froid pour les hommes comme pour les femmes à Tarbes 65000 et Pau.

Vos besoins nutritionnels

En dehors du calcium, ils sont les mêmes qu'avant. L'équilibre alimentaire est plus que jamais de rigueur. Et si vous avez d'anciens kilos à perdre, votre programme minceur Hélène Galé est là pour vous aider dans cette tâche. Au fil des ans, vos muscles vont avoir tendance à diminuer : pour lutter contre ce phénomène, l'exercice physique est plus efficace que l'alimentation, à condition qu'elle soit suffisamment riche en protéines. Ce qui est le cas avec tous les programmes minceur Hélène Galé puisqu'il y a de la viande ou du poisson à chaque repas et beaucoup de produits laitiers.

 

Des laitages pour le calcium 

Pour éviter que l'ostéoporose ne s'installe, vous avez besoin de beaucoup de calcium, ce sel minéral qui en est leur principal constituant: 1 200 à 1500 mg par jour.

Les fromages fermentés apportant trop de lipides, seuls les laitages (yaourts et fromages frais) sont capables de vous fournir la plus grande partie (70 % environ) de ce quota de calcium. Un yaourt nature, c'est 210 mg ; la même quantité de fromage frais (125 g), c'est 115 mg. Alternez à chaque repas l'un et l'autre. Vous pouvez aussi boire du lait totalement écrémé : un verre de 20 cl, c'est 220 mg de calcium. Une autre partie vous sera apportée par les légumes : ils en contiennent tous de petites quantités, mais comme vous en mangez beaucoup, elles s'additionnent. Enfin, l'eau, tout bêtement, vous en fournit  : même celle du robinet. Plus elle est "dure", plus elle en est riche. Un litre  par jour va vous apporter de 100 à 150 mg. C'est toujours ça ! Certaines eaux minérales en sont particulièrement bien fournies.

 

Fruits et légumes

Votre colon, s'il ne l'était déjà, risque de devenir capricieux. Il n'empêche que vous avez besoin de beaucoup de fibres car l'activité du tube digestif a tendance à se ralentir, d'où la désagréable constipation. Choisissez des fruits toujours bien mûrs. Faites des compotes de fruits séchés (pruneaux, abricots).  Quant aux légumes, ils sont un des piliers de votre programme minceur Hélène Galé  ! Ne "mégotez" pas sur les quantités !

 

Compléments alimentaires 

Il ne faut pas les dédaigner car ils sont nécessaires pour compléter (comme leur nom l'indique) les manques de votre alimentation. Il en existe qui rassemblent vitamines, minéraux et oligo-éléments à doses physiologiques. Avec un comprimé au petit déjeuner, vous êtes tranquille. D'autre part, la fabrication d'Oméga 3 par l'organisme se ralentit de plus en plus. Même si vous mangez souvent du poisson (principal fournisseur de ces acides gras), il y a de fortes chances pour que vous n'ayez pas le nécessaire. Vous en trouvez en gélules dans toutes les pharmacies : mieux vaut en prendre régulièrement. Vous vous sentirez bien mieux.

 

Cholestérol
Vos hormones ne vous protègent plus contre lui. Aussi risque-t-il d'augmenter, ce qui n'est pas bon pour vos artères. Pas de souci ! Les recettes Bien Maigrir, avec leurs viandes maigres, l'absence de charcuteries et de fromage, l'huile d'olive comme principal corps gras, sont toutes pauvres en cholestérol.

 

Mon conseil : Pensez à boire suffisamment d'eau. Même si vous employez des crèmes pour le visage et pour le corps qui vous promettent dix ans de moins, une déshydratation, même légère, fripe la peau. Un grand bol de tisane avant de vous coucher, c'est un visage moins déprimant au réveil.

 

VITAMINE D ET SOLEIL

La vitamine D est tout autant indispensable que le calcium car sans elle, il ne se fixe pas. Les poissons gras en contiennent mais pas suffisamment. Ne fuyez pas le soleil : c'est lui votre meilleur fournisseur. Pas d'excès pour cause de vieillissement de la peau : un joli hâle est suffisant et il est aussi très bon pour le moral. En hiver, profitez du moindre rayon.

 

À noter... Puisque vous n'avez plus de règles, vos besoins en fer ont diminué. Ce n'est quand même pas une raison pour faire l'impasse sur la viande qui reste le meilleur fournisseur. Mais vous pouvez manger moins souvent de bœuf.

 

Le centre d'amincissement Hélène Galé, votre coach minceur anti-âge, vous propose de mincir ou de maigrir avec la cryolipolyse à Tarbes 65000. Supprimez la cellulite qui vous gène et profitez des soins visage et corps et des compléments alimentaires Hélène Galé !

Centre Hélène Galé : 20, rue Soult à Tarbes - Tél. : 06 69 76 91 73 - 05 62 93 43 90
Mentions légales - Photos non contractuelles - Tous droits réservés © 2017
Réalisation par axynet