L'urticaire 

Le mot "urticaire" vient du latin urtica, qui signifie "ortie" : en effet, cette manifestation cutanée ressemble  fort à l'état de la peau après un contact un peu trop rapproché avec les orties. Explications. 

 

Le centre d’amincissement anti-âge Hélène Galé spécialisé dans la presso thérapie, drainage lymphatique et les jambes lourdes vous propose la cryolipolyse pour mincir et maigrir par le froid pour les hommes comme pour les femmes à Tarbes 65000 et Pau.

 

À quoi ressemble l'urticaire 

Ce symptôme apparaît sous forme de papules rouges, chaudes et gonflées qui démangent énormément et qui évoluent au  fil  des heures. Certaines vont disparaître lorsque d'autres apparaissent. L'urticaire peut toucher tout le corps ou rester localisée. Elle peut persister de quelques heures à plusieurs jours, voire plusieurs semaines. L'œdème de Quincke en est une manifestation, mais où prédomine l'œdèjne. Localisé au visage, il peut parfois toucher la gorge et entraîner des complications respiratoires. L'urticaire n'est pas forcément allergique.

 

L'urticaire d'origine alimentaire

C'est la plus répandue. Entre autres, citons l'allergie à l'arachide, qui peut aller jusqu'au choc anaphylactique, une réaction extrêmement grave. Le problème réside dans le fait que cette allergie est souvent masquée car l'arachide est présente dans de nombreuses  préparations alimentaires (sauce, glace, pâtisserie...) sans être identifiable. Il en est de même, concernant les allergies aux condi- ments (la moutarde par exemple) et aux  fruits  exotiques,  qui  sont dues à la diversification alimentaire et à la complexité croissante des préparations alimentaires. Quant à l'allergie aux additifs alimentaires, elle est encore moins facile à identifier.

 

L'urticaire d'origine médicamenteuse

Même si les antibiotiques sont le plus souvent incriminés, toutes les classes de médicaments peuvent être mises en cause. La fréquence des allergies dues aux médicaments augmente avec l'âge : elle est directement proportionnelle au nombre de remèdes prescrits. Attention, certains médica- ments provoquent des allergies lorsqu'ils sont pris durant une exposition au soleil : c'est ce que l'on appelle la photosensibilisation.

 

L'urticaire liée aux venins

Il s'agit essentiellement des venins de guêpes ou d'abeilles, mais les venins de serpents ou de méduses peuvent également être responsables d'urticaires - qu'il ne faut pas confondre avec la toxicité propre du venin en lui-même. Pour faire une réaction allergique à une piqûre de guêpe par exemple, il faut avoir été préalablement en contact avec ce venin. Les réactions allergiques se traduisent alors par des réactions locales de type urticaire qui peuvent s'étendre à tout un membre. L'évolution est bénigne sauf s'il s'agit d'une piqûre à la bouche. Mais des réactions  générales parfois très graves sont également possibles.

 

L'urticaire chronique 
Lorsque l'urticaire devient chronique (poussées quasi quotidiennes durant 6 semaines à 3 mois), elle peut devenir invalidante par la répétition  des "crises", le prurit,  les insomnies, la nervosité qui en résultent. L'urticaire chronique est plus fréquente chez l'adulte, notamment la femme de 30 à 40 ans.

 

À noter... Le traitement de l'urticaire, outre l'éviction de la substance allergène, requiert généralement des antihistaminiques. Certains d'entre eux provoquent une somnolence et nécessitent des précautions, en particulier d'éviter la conduite automobile.

 

Désignée aussi par le terme éruption urticarienne, l'urticaire est une réaction allergique extrêmement fréquente qui se manifeste et disparaît très rapidement. L'éruption, qui démange énormément, s'accompagne de boursouflures cutanées enflammées, rouges ou rouge et blanc, est provoquée par la libération d'histamine dans les tissus. Les facteurs déclenchants les plus courants sont les suivants : chaleur, froid, morsures et piqûres, certains médicaments, certaines plantes ou substances présentes dans les aliments, et le stress. Il est important d'identifier et d'éviter les allergènes.

 

Vitamines 

Vitamine A : renforce le système immunitaire et diminue le potentiel allergique. 
Vitamine B3 : freine la libération d'histamine et diminue l'inflammation. 
Vitamine B6 : aide à maîtriser les réactions allergiques. 
Acide panthoténique : agit comme un anti-histaminique. 
Vitamine C : est un antihistaminique naturel.

 

Minéraux 

Calcium : diminue l'intensité d'une réaction allergique. 
Magnésium : renforce l'immunité. 
Zinc : désintoxique l'organisme. 

 

Autres nutriments

Oméga-6 (huiles à..) : sont riches en acides gras essentiels, qui préviennent les allergies chez les sujets sensibles. 
Flavonoïdes  : atténuent les symptômes si on les prend avec  la vitamine  C.

 

Aliments indiqués 

*** miel biologique (à éviter en cas d'allergie au pollen) 
*** fruits et légumes frais 
** germe de blé 
** poisson gras
** ail et oignon
* graines de tournesol

 

Aliments à éviter 
Les aliments générateurs d'allergies, tels que : fraises, fruits de mer, tomates, chocolat, œufs, viande, blé, lait et noix.

 

Mon conseil : En plus du traitement par voie orale, il peut être utile en cas de démangeaisons importantes d'appliquer du talc officinal sur les lésions. Ceci ne diminue cependant pas l'urticaire.

 

Le centre d’amincissement Hélène Galé, le spécialiste de l’ENDERMOLOGIE Cellu M6® - l'arme anti-cellulite - depuis son invention en 1986 vous permettra de gommer vos excès de cellulite. Pour plus d’information, rendez-vous sur notre formulaire de contact.

 

Centre Hélène Galé : 20, rue Soult à Tarbes - Tél. : 06 69 76 91 73 - 05 62 93 43 90
Mentions légales - Photos non contractuelles - Tous droits réservés © 2017
Réalisation par axynet