» Dossier complément alimentaire et phytothérapie de Hélène Galé

Les compléments alimentaires 

De prime abord, la notion de complément alimentaire pourrait paraître sans intérêt. En effet, nous sommes dans un pays où la majorité de la population peut manger à sa faim, c'est à dire selon un critère quantitatif.

Or depuis l'ère de l'industrialisation, notre alimentation a changé d'aspect pour des raisons économiques et pratiques. Sans entrer dans les détails, on peut dire que l'agriculture intensive, les méthodes de raffinage et de conservation ont créé des carences d'apport qualitatif à notre alimentation, en particulier au niveau des vitamines, des minéraux et des oligo-éléments. D'où la nécessité, par l'intermédiaire de compléments alimentaires, de combler ce manque d'éléments vitaux.

Nous pouvons définir maintenant les compléments alimentaires comme des substances d'origine minérale, végétale ou animale destinées à pallier nos déficiences nutritionnelles, à stimuler nos métabolismes dans le but d'un meilleur équilibre de santé.

La Nature met à notre service une grande variété de produits, qui, sous une forme concentrée, rééquilibre notre alimentation et restaure notre bien-être physique et psychique. Ils se présentent sous différents aspects (comprimés, jus,ampoules, gélules) pratiques à transporter, ne présentant pas au goût une saveur désagréable et s'intégrant facilement dans notre vie moderne.

helene gale

Qu'est ce que les compléments alimentaires Hélène Galé ?

L'organisme est formé de milliards de cellules qui pour vivre, exercer leurs différentes fonctions et se défendre ont besoin quotidiennement d'apports en micronutriments.

Ces micronutriments sont essentiels : ils ne peuvent pas être synthétisés par l'organisme mais doivent être apportés naturellement et régulièrement par une alimentation variée et équilibrée.

AUJOURD'HUI :

  • Des facteurs comportementaux ou environnementaux (stress, fatigue, tabagisme actif ou passif et pollution) amenuisent les défenses naturelles de l'organisme.
  • Dans un même temps, les processus industriels (engrais, agriculture de masse, plats préparés...) diminuent la valeur nutritive de l'alimentation. Autrement dit, pendant que les besoins des cellules augmentent, les apports diminuent.

Ce sont des gélules de plantes cryo-broyées, c'est à dire broyées sous congélation, afin de préserver tous les actifs de la poudre. Ces plantes vont vous aider à mincir, chaque plante permet d'agir à un niveau bien précis.

Les développements de produits sont exclusivement tirés de produits végétaux, non testés sur des animaux.

Leurs intérêts

Soyons lucides, l'abondance de nourriture ne signifie pas nécessairement que nous absorbons une nourriture saine, chimiquement équilibrée et garantie d'une bonne santé.

La pollution des sols, les modes de cuisson, la surchauffe, la réfrigération et la conservation des aliments sont autant de causes d'appauvrissement des aliments en micronutriment.

Ajoutons-y les mauvaises habitudes alimentaires (repas peu variés, déstructurés, plats tout prêts et préparés d'avance) et nous comprenons l'origine d'insuffisances d'apports alimentaires pouvant être à générer des troubles biochimiques et des altérations cellulaires.
Ces insuffisances sont mises en évidence par de nombreuses études.mincir

Les insuffisances d'apports et leurs répercussions étant de mieux en mieux comprises, les compléments alimentaires sont un atout appréciable pour rétablir l'équilibre métabolique et ainsi restaurer la santé.

Les compléments alimentaires en apportant une réponse ciblée peuvent rééquilibrer des déficiences et améliorer les performances de l'organisme. Ils agissent sur le long terme, en douceur.

Le déséquilibre au quotidien

Selon les experts, nous devrions absorber quotidiennement 55 % de nos calories en glucides, 30 % en lipides et 15 % en protéines. Or nous sommes plus proches d'une moyenne de 45 % de sucres, 42 % de graisses et 13 % de protéines, ce qui représente un excès d'apport essentiellement en « mauvaises graisses ». Par conséquent, les recommandations ne sont pas respectées.

Comment agissent-ils ?

La cellule, bien que complexe dans son fonctionnement, est la forme vivante la plus simple de notre organisme. En contact permanent avec son environnement, elle reçoit des signaux et des messages qui la font réagir en produisant diverses substances aptes à faire fonctionner l'organe dans lequel ces cellules se trouvent.

Le fonctionnement des cellules peut être affecté, de l'intérieur, en particulier par les hormones, et par l'horloge biologique qui régule le vieillissement. II peut également être affecté de l'extérieur par des maladies, l'environnement, une mauvaise hygiène de vie, une mauvaise qualité nutritionnelle...

Or les vitamines et les oligo-éléments, de même que l'apport à l'ensemble de nos cellules de protéines, de lipides, de glucides influencent fortement la santé de nos cellules où qu'elles se situent dans le corps. Ne pouvant être fabriqués par la cellule elle-même, il est indispensable de les apporter en quantité suffisante par notre alimentation quotidienne. Un apport peu important en quantité et pourtant indispensable au maintien de notre santé.

Pour rester jeune longtemps et en pleine forme, il faut absolument "bichonner" chaque jour votre beauté depuis l'intérieur.

Les problèmes de poids peuvent être liés à une mauvaise circulation sanguine, lymphatique, à un ralentissement du transit, à la nervosité, à un mauvais fonctionnement des glandes. Par conséquent il convient de stimuler le ou les organes déficients. Elles peuvent être associées entre elles sans contre indication ni effet secondaire.

Notre ligne de produits de prévention est conçue pour :

  • Désintoxiquer l'intérieur de l'organisme.
  • Régénérer notre organisme et apporter les compléments nutritionnels nécessaires à un bon état de santé.

La beauté vient de l'intérieur, c'est notre philosophie.

Notre BEAUTÉ, ... notre santé dépendent de la vie de ces milliards de cellules qui constituent notre organisme tout entier.

Ces milliards de cellules sont enveloppées d'une fine enveloppe de protection. Cette membrane de protection se reconstitue continuellement grâce aux acides gras essentiels poly insaturés toue nous procure normalement notre alimentation quotidienne.

Vieillir en bonne santé, c'est le souhait de chacun d'entre nous. 

Cliquer ici -------> Venez découvrir quelques produits de Phytothérapie - Vitamines - Oligoéléments - Minéraux - du Centre Hélène Galé

La phytothérapie

La médecine par les plantes est vieille comme le monde. Elle fait partie de la tradition et s'inscrit dans l'inconscient collectif.

Cassis

Une longue histoire

Très tôt l'homme a cheminé dans la nature environnante, dans cet océan végétal qui lui apportait oxygène et vie, pour y puiser les bienfaits et adoucir ses souffrances.

Sur leurs tablettes aux caractères cunéiformes, dont certaines ont été retrouvées, les Assyro-Chaldéens inscrivaient des recettes médicinales à base de plantes.

Le fameux papyrus d'Ebens, document protohistorique remontant à la sixième dynastie pharaonique égyptienne soit environ vingt-quatre siècles avant notre ère, répertorie plus de neuf cents plantes couramment utilisées à cette époque sur les bords du Nil.

On y relève l'éloge du FENOUIL, du THYM, du LOTUS...
Dans la relation qu'il fait de son voyage en Égypte, Hérodote décrit avec admiration le merveilleux jardin médicinal entourant le temple d'Efdou, consacré au culte d'Horus.

Hippocrate, le plus grand médecin de l'Antiquité, souvent appelé « père de la médecine » à tel point que, de nos jours, les futurs médecins prêtent le « serment d'Hippocrate », dont une des règles essentielles est primum non nocere, « avant tout ne pas nuire ». 

Cinq cents ans avant notre ère, il recommandait la « dérivation des humeurs délétères » nous dirions aujourd'hui qu'il conseillait de drainer les toxines de l'organisme par des purgations à base de SÉNÉ et d'HELLÉBORE ou encore par des traitements diurétiques avec le ROMARIN et l'OLIVIER. Il prescrivait également des régimes alimentaires à base de légumes et de fruits frais, ainsi que des bains aromatiques et balsamiques. A sa suite, les médecins grecs et romains de l'Antiquité surent donner à la médecine végétale la place qu'elle méritait.

Les avantages de la phytothérapie

La phytothérapie est l'ensemble des traitements utilisant les plantes, sous diverses formes. Et ces formes, nous allons le voir, sont multiples.
La phytothérapie ne présente pas seulement l'avantage de pallier l'effet iatrogène. C'est à la fois un retour à une médecine traditionnelle et une ouverture vers une médecine moderne, capable d'apporter une réponse aux multiples maux actuels, et au premier chef cette fatigue dont nous allons longuement parler.

C'est pourquoi on peut parler de phytothérapie rénovée.
Paradoxalement, la phytothérapie permet une bonne adaptation à l'évolution de la pathologie (ensemble des maladies) moderne, même si la chimiothérapie reste encore majoritaire. La pathologie actuelle évolue selon ces deux orientations pouvant se conjuguer, tout en restant assez différentes : 

D'une part on observe de très graves maladies, ayant peut-être toujours existé, mais actuellement diagnostiquées et traitées efficacement par des remèdes relevant d'une médecine « héroïque » et légitimement brutale.
C'est le cas de la tuberculose, de la syphilis, de toutes les maladies infectieuses graves contre lesquelles il convient d'user d'antibiothérapies précises. 

Remarquons au passage que la plupart des antibiotiques sont d'origine végétale, puisque obtenus à partir de microchampignons, Penicillium et Streptomyces. C'est également le cas de cette tragique et nouvelle affection, le sida, ou encore de tous ces cancers dont la multiplication est préoccupante. Les traiter par la phytothérapie traditionnelle serait tout à fait déraisonnable. Il existe des protocoles médicamenteux précis, dont les succès sont remarquables et qui doivent donc être respectés.

Mais, rançon de cette efficacité, ces médications se révèlent à la longue toxiques. « Un bon médicament est un médicament dangereux», écrit le professeur Jacob, on doit donc ne l'utiliser que pour des affections graves et déterminées.

Or, les trois-quarts des maladies apparemment mineures (de nature fonctionnelle et/ou chronique), n'ayant pas nécessité une hospitalisation, débouchent la plupart du temps sur un état lésionnel si un traitement n'est pas suivi. Après avoir simplement provoqué des symptômes fonctionnels, l'organe finit par être réellement atteint.

C'est ainsi que le gastritique finira par faire son ulcère, Hélicobacter ou non, le colitique ses polypes plus ou moins bénins, l'hypertendu cérébral ou le grand dystonique neurovégétatif une dépression accentuée et invalidante.

C'est donc dans tous ces cas très nombreux que des médications à la fois douces et efficaces, différentes de ces molécules chimiques lourdes de toxicité, démontrent à la fois leur efficacité et leur intérêt thérapeutiques.

Mais tous les praticiens ne voient pas les choses sous cet angle, d'où la multiplication des intoxications iatrogènes. On traite lourdement et longuement des affections bénignes, installées dans la durée, avec des moyens qui s'apparentent au marteau-pilon pour écraser une mouche.

Des exemples, qui vous rappelleront peut-être des cas observés autour de vous? Des hypertensions légères traitées à grand renfort de bêtabloquants, d'inhibiteurs d'enzymes qui font tousser; des colopathies dont on calme les crampes et les gaz avec des antispasmodiques et des tranquillisants majeurs, etc.

Cette pollution médicamenteuse peut être évitée et les plantes présentent une alternative efficace et non toxique.
Cependant, comme nous le disions plus haut, toutes les plantes ne sont pas dénuées de toxicité. La BELLADONE, la JUSQUIAME, le délicat COLCHIQUE, la DIGITALE, recèlent des alcaloïdes et des hétérosides qui peuvent tuer. Elles entraient d'ailleurs dans la composition de ces « bouillons de sorcière » en vogue au Moyen Âge. Peu nombreuses, mais répertoriées, ces plantes toxiques sont bien connues des botanistes et des pharmacologues. Elles ne peuvent faire l'objet de prescriptions médicales que minutieusement dosées. 

En fait, la très grande majorité des plantes utilisées depuis des siècles, aux doses auxquelles nous les utilisons, ne sont pas toxiques. A condition évidemment de ne pas en faire un usage abusif et de trop longue durée. Mais c'est aussi le cas pour d'autres produits végétaux alimentaires tels le café, le thé, le vin et la bière dont il faut évidemment user avec modération.

 

Cliquer ici -------> Venez découvrir quelques produits de Phytothérapie - Vitamines - Oligoéléments - Minéraux - du Centre Hélène Galé

 

Le centre d'amincissement Hélène Galé, votre coach minceur anti-âge, vous propose de mincir ou de maigrir avec la cryolipolyse à Tarbes 65000. Supprimez la cellulite qui vous gène et profitez des soins visage et corps et des compléments alimentaires Hélène Galé !

 

 

Centre Hélène Galé : 20, rue Soult à Tarbes - Tél. : 06 69 76 91 73 - 05 62 93 43 90
Mentions légales - Photos non contractuelles - Tous droits réservés © 2017
Réalisation par axynet